Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
10/02/2024 19:23
5250 lectures

INDUSTRIE : La maroquinerie «rayonne particulièrement» en Bourgogne-Franche-Comté

La Fédération française de la maroquinerie met en avant «une filière au savoir-faire d’excellence» et effectue un focus sur le Groupe Perrin, implanté dans le Doubs.
Zoom sur une entreprise emblématique de ce secteur : Le Groupe Perrin. Avec une croissance qui augmente de 25 % tous les ans, la manufacture embauche chaque années 30 à 40 personnes afin d’être en mesure de satisfaire la demande. L’entreprise s’apprête à agrandir de plus de 400 m2 de leurs locaux actuels cette année, avant l’installation d’un nouveau site prévu pour 2027.

Troisième exportateur mondial et quatrième secteur participant le plus à la balance commerciale française avec un excédent de 6,6 milliards d’euros, la filière maroquinerie est une locomotive pour l’économie française qui fait rayonner la France sur le territoire mais aussi à l’international.


Si le secteur est porté par les grandes maisons de luxe connues de tous, il comprend aussi un tissu très divers d’acteurs dont 80% de PME partout en France et notamment en Bourgogne Franche Comté, région qui compte 44 établissements pour 3 500 salariés.

Une demande en hausse, des embauches à la clé

Pour satisfaire la demande, il faut davantage de salariés. Entre 2010 et fin 2021, les effectifs totaux de la filière sont passés de 13 000 à 33 600 salariés répartis dans 983 établissements soit une masse salariale multipliée par 3. La Fédération de la Maroquinerie estime le besoin à plus de 4 000 salariés supplémentaires chaque année et seul le manque de candidats à l’emploi freine l’essor du secteur.

Sachant qu’il faut jusqu’à 5 ans pour former un bon artisan, il est nécessaire d’accompagner au plus vite les entreprises afin qu’elles puissent prendre ces marchés. La priorité de la filière est d’intéresser des candidats au plus tôt en milieu scolaire ou des profils en reconversion. D’autant que souvent, les entreprises doivent former elles-mêmes l’essentiel des recrues.

Un réseau dense de sous-traitants qui fait vivre le secteur

Si les grandes maisons de luxe recrutent, partout en France, leurs sous-traitants aussi. En effet, la Fédération Française de la Maroquinerie est constituée d’un réseau dense de PME et ETI dont la plupart sont inconnues du grand public malgré leur dynamisme économique. De nouveaux ateliers ouvrent un peu partout en France.

Le groupe Créations Perrin, une entreprise emblématique de la filière, implantée en Bourgogne Franche Comté

Manufacture de bracelets-montres pour le marché de l’horlogerie très haut de gamme et d’articles de maroquinerie uniques depuis 1869, le groupe Créations Perrin est répertorié Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) sur ce savoir-faire mais également certifié ISO 9001 et Label Engagé RSE par l’AFNOR.  

Tous les produits sont réalisés entièrement à la main de manière traditionnelle et artisanale en respectant un savoir-faire de plus de 150 ans et sont entièrement manufacturés dans les sites de production en France et en Suisse.

Ce groupe, qui a à cœur de perpétuer un savoir-faire ancestral, comprend 210 salariés répartis sur 4 sites : 3 en France (Orchamps-Vennes, La Chaux de Fonds et Tergnier) et un en Suisse, à Allenjoie.

Avec une croissance qui augmente de 25 % tous les ans, la manufacture embauche chaque années 30 à 40 personnes afin d’être en mesure de satisfaire la demande. Tous les profils sont acceptés, à condition que les candidats soient minutieux, précis mais aussi soigneux tout en étant capables de réaliser les opérations en un temps donné, aptitudes incontournables de ce métier. Des tests ont été élaborés avec France Travail afin de mettre en évidence ces caractéristiques et d’aider à sélectionner les bons profils de candidat.

En 2024, l’entreprise a pour objectif d’accompagner cette croissance avec les partenaires locaux comme le pays de Montbéliard qui la soutient dans la réalisation des extensions de plus de 400 m2 de leurs locaux actuels cette année mais aussi dans la prévision de l’installation d’un nouveau site en 2027.

De plus, cette année le groupe souhaite mieux encadrer, mieux former mais aussi s’adapter et conserver les nouveaux salariés grâce à tous les atouts de l’entreprise.  

« Une personne qui travaille avec ses mains, on dit que c’est une personne manuelle, une personne qui travaille avec ses mains et son intelligence, on dit que c’est un artisan, une personne qui travaille avec ses mains, son intelligence et son cœur est un artiste… nous sommes tous des artistes chez Créations PERRIN » clame Ange Alez Martin, Président du groupe.  

À propos de la Fédération Française de la Maroquinerie
Fondée en 1937, la Fédération Française de Maroquinerie rassemble 33 600 salariés et 540 entreprises spécialisées dans les sacs, petite maroquinerie, selles de cheval, harnachement mais aussi gainerie, ceintures, bracelets-montres et bagages.
Au coeur de l'industrie de la mode et du luxe, la maroquinerie française constitue une véritable vitrine de la France à l'international : la France est en effet le 3ème exportateur mondial et la maroquinerie est le 4ème secteur participant le plus à la balance commercial française avec un excédent de 7,8 milliards d'euros. Si le secteur est porté par les grandes maisons de luxe connues de tous, il comprend aussi un tissu très divers d'acteurs dont 80% de PME. La filière maroquinerie est une locomotive pour l'économie française qui fait rayonner la France.

Communiqué


Infos-dijon.com - Mentions légales