Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
06/11/2020 13:25

INNOVATION : La première promotion de l'incubateur engagé le T est lancée

L’incubateur régional soutient 11 projets en Bourgogne. La première promotion a été lancée en ce début novembre, pour neuf mois d’accompagnement dans la conviction que des projets innovants peuvent «changer le monde», plaçant l’humain et le territoire au coeur des dynamiques.

Le premier appel à projets du T, incubateur engagé, avait été lancé le 18 juin 2020. Suite à un comité de pré-sélection, une journée immersive s’étant tenus fin septembre et des entretiens téléphoniques, la sélection s’est affinée.
Plus de 100 prospects répartis sur les quatre départements de la Bourgogne avaient pris contact avec l’incubateur et 31 candidatures avaient été déposées, pour une présélection de 19 projets.
11 projets ont finalement été retenus et l’aventure a officiellement débuté lundi 2 novembre. C’est en visio-conférence que s’est tenue la présentation des projets aux médias cette semaine.

15 porteurs (7 femmes, 8 hommes) de projets sont engagés et croient en des démarches qui le sont tout autant. 11 projets donc, dont 5 en Côte-d’Or et plus exactement autour de Dijon, 3 en Saône-et-Loire, 2 dans l’Yonne et 1 dans la Nièvre.

L’humain et le territoire


Avec Cosne Agroalim, Johanna Donvez, 40 ans, ingénieure agronome pouvant compter sur un collectif de personnes convaincues, a l’ambition d’ouvrir un abattoir éco-responsable et un atelier de transformation dans un périmètre «une heure autour de Cosne». Avec l’envie de valoriser le travail des acteurs locaux et de sensibiliser les habitants à cette possibilité de se recentrer sur la proximité.
À Chalon-sur-Saône, Thomas Berthet, 50 ans, compte ouvrir «Aux Lucioles», une boulangerie-café à vocation d’inclusion sociale. Pourquoi la référence aux lucioles ? Pour porter attention «aux personnes fragiles qu’on ne voit pas alors qu’elles possèdent toutes des talents». Le porteur de projet souhaite créer «un lieu d’inclusion au coeur de la ville», peu importe les handicaps et les différences.

En Saône-et-Loire également, à Cluny, Marie, Valentin et Guillaume ont l’intention d’ouvrir un établissement d’enseignement supérieur de la ruralité. De son côté, Amandine souhaite proposer des conseils juridiques de proximité, guidée par le constat que l’accès au droit pour tous est à renforcer, au plus près des personnes.

Du côté de Dijon, les porteurs de projets sont engagés là aussi dans des secteurs variés. Un tiers-lieu pour les artisans d’art ? «Le Perchoir des Artisans» de Lucie est une idée qui se développe… Un convoi en capacité de transporter plusieurs véhicules et de vous faire une place à l’avant, comme dans un train, roulant à l’hydrogène ? Romain y croit avec «Symone»… Mettre à l’honneur des femmes de cultures différentes, passionnées de cuisine, et les amener à faire partager leurs richesses culinaires et gustatives tout en faisant de cette passion leur métier ? C’est l’idée qui donne de l’appétit portée par Marie-Louise, franco-sénégalaise, via un concept de traiteur solidaire… Réduire les déchets via la mise en place de repas nomades et qualitativement travaillés pour la pause méridienne en entreprise ? «Merci Bocaux», répond Valentin.

L’«envie de transformer la société dans la bonne direction»


On le note, les projets sont engagés, ils placent les aspects humains et de territoire au coeur des dynamiques. Le T les soutient justement pour cela, dans cette optique de penser une économie plus respectueuse de l’homme et de l’environnement.

«Il y a de plus en plus d’entrepreneurs étonnants, innovants, qui ont envie de contribuer à transformer la société dans la bonne direction. Il manquait un dispositif qui leur soit dédié, qui réponde à leurs besoins d’être accompagnés, accélérés, ancrés dans le territoire. Le T est fondamentalement un révélateur de talents», souligne Gonzague Laurent, directeur de France Active Bourgogne qui pilote l’incubateur avec Active 71, pôle de l’économie solidaire, et la Fédération départementale des foyers ruraux de l’Yonne. Le T est soutenu par l’Etat, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, le Département de la Nièvre, la Banque des territoires et le FSE.

Coordinatrice au sein de l’incubateur, Eva Bastien annonce que l’accompagnement se fera en quelque sorte en deux temps.
Les trois premiers mois seront consacrés à la sécurisation des business plans, «pour assoir et consolider les bases de leurs modèles économiques et préparer une phase de test et d’implantation». Les six mois suivants verront les porteurs de projet et leur incubateur travailler davantage sur le terrain pour aller à la rencontre des acteurs du territoire mais aussi élaborer une stratégie de financement, tout en travaillant en parallèle lors de séminaires sur des notions de communication, marketing et autres paramètres à maîtriser pour démarrer les activités sur des bases solides.
L’idée de l’incubateur est aussi d’associer un tuteur, chef d’entreprise de préférence, à chaque projet développé. Le T fait référence aux verbes d’actions utilisés et répétés via l’accompagnement des projets, que l’incubateur veut aujourd’hui «boosTer».

Alix Berthier

Les 11 projets sélectionnés


> Amandine : « Platine d’Avocat »
Conseils juridiques de proximité
Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire)

> Chantale : « La Ressourcerie Végétale »
Collecte, valorisation, revente et location de plantes
Dijon (Côte d’Or)

> Hugo et Maxence : « La Jovinienne »
Conserverie artisanale de produits locaux et biologiques
Joigny (Yonne)

> Johanna : « Agro Alim »
Abattoir éco-responsable et atelier de transformation
Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre)

> Lucie : « Le Perchoir des Artisans »
Tiers-lieux pour les artisans d’art
Dijon (Côte d’Or)

> Mélie et Thomas : « La Recyclerie de Jouets »
Collecte, valorisation et revente de jouets
Joigny (Yonne)

> Marie-Louise : « Kër »
Traiteur solidaire
Dijon (Côte d’Or)

> Marie, Valentin et Guillaume : « L'Institut de la Ruralité »
Ecole d’enseignement supérieure rurale
Cluny (Saône-et-Loire)

> Romain : « Symone »
Mobilité écologique et innovante
Dijon (Côte d’Or)

> Thomas : « Aux Lucioles »
Boulangerie-café à vocation d’inclusion sociale
Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire)

> Valentin : « Merci Bocaux »
Repas nomades et zéro déchet en entreprise
Dijon (Côte d’Or)