> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
03/09/2020 12:26

INNOVATION : Michel Neugnot vante «le miracle quotidien d'un train qui part à l'heure et qui arrive à l'heure»

Pour contribuer à ce miracle, SNCF Réseau mise sur l'innovation. À Mâlain, à proximité de Dijon, le vice-président du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a suivi le 26 août dernier une présentation de la flotte de drones de l'entreprise Altametris.
Reportée plusieurs fois pour des questions de météo, une démonstration d'inspection d'un ouvrage d'art supportant une voie ferrée a enfin pu être réalisée ce 26 août 2020. Au premier rang du public, le  premier vice-président du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en charge des transports, Michel Neugnot (PS). La Région est l'autorité régulatrice des trains du quotidien que sont les TER.

Nicolas Beneton, maire de Mâlain, a accueilli l'élu régional et les représentants des entreprises organisant la démonstration dans la salle des fêtes du village pour un point d'information préalable. Avec 760 habitants, Mâlain fait partie de la communauté de communes Ouches et Montagnes. Situé à 15 minutes de Dijon par le train, le village bénéficie du «dynamisme de notre métropole» a indiqué le maire.

Priorité à la sécurité, la régularité et l'accessibilité


Pour développer le transport ferroviaire, Jérôme Grand, directeur territorial Bourgogne-Franche-Comté de SNCF Réseau, envisage plusieurs outils : l'investissement, l'innovation et la maintenance. En 2020, SNCF Réseau investit 363 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté «malgré le Covid», sur trois priorités : la sécurité, la régularité des trains et l'accessibilité (lire le communiqué sur les travaux à la gare de Dijon-Ville).

«L'innovation est véritablement l'outil déterminant qui nous permet, nous entreprise industrielle, d'être plus performant et d'être moins coûteux» a déclaré Jérôme Grand à ses interlocuteurs. Parmi les réalisations innovantes, Jérôme Grand a insisté sur la commande centralisée de la signalisation du réseau mise en service en mai 2020 à Venarey-Les Laumes et a évoqué pour l'avenir, les projets de trains fonctionnant à l'hydrogène.

«Les drones sont un moyen important d'innovation au service de la performance de notre réseau» a souligné Jérôme Grand. Pour déployer cette activité, SNCF Réseau a créé en 2017 une filiale dédiée, Altamétris, représentée à Mâlain par Flavien Viguier, directeur général adjoint.

Une telle organisation indique la volonté de la part de SNCF Réseau d'être «dans la projection d'un réseau performant et pas dans un rétroviseur sur le réseau d’antan, on est tourné vers le futur et l'amélioration de la performance de notre réseau».

Le train, un «service massifié des transports»


En prenant la parole, Michel Neugnot a d'emblée rappelé que SNCF Réseau reste «le cœur du service public» en tant que seul opérateur à gérer les voies ferrées tandis que la Région, prochainement, sera amenée à mettre en concurrence les différentes entreprises qui, elles, font circuler des trains. L'élu régional en charge des transports a souligné que le train n'est pas là pour répondre «aux besoins individuels de chacun des voyageurs potentiels», il s'agit plutôt d'«un service massifié des transports».

Cependant, le socialiste pense aux endroits du territoire régional qui n'ont «aucun service de mobilité» alors que les habitants attendent des services identiques. Par exemple, le rôle de la gare de Mâlain apparaît «essentiel» pour les villageois et pour les habitants des communes environnantes. La Région va donc élaborer des «bassins de mobilité» en concertation avec les intercommunalités de l'ensemble de la Bourgogne-Franche-Comté. Des espaces de concertation qui amèneront à «faire comprendre tout ce puzzle qui permet le miracle quotidien d'un train qui part à l'heure et qui arrive à l'heure».

Jean-Christophe Tardivon

Des drones innovants au service de la performance du réseau ferroviaire