> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
21/07/2020 15:27

MÉDIAS : Le dilemne des vacances d'été pour les Français et leurs animaux de compagnie

Avec l'Ifop, le site Woopets a enquêté sur les intentions d'adoption d'animal de compagnie et sur les projets de vacances des Français. Selon le sondage, 84% des propriétaires d'animaux de compagnie ont bien vécu le confinement.
Les Français et leurs animaux de compagnie : le grand dilemme des vacances d’été

Alors que la France est « championne d’Europe » en matière d’abandons d’animaux de compagnie, l’assemblée s’apprête à discuter un projet de loi devant améliorer la condition animale en restreignant les procédures d’adoption. Dans ce contexte, le site d’information Woopets a commandé à l’Ifop une enquête qui révèle à la fois l’attachement des Français pour leurs amis à quatre pattes et le nombre de nos concitoyens disposés à en adopter un.

Près de 3 millions et demi de Français (7%) déclarent avoir l’intention d’adopter prochainement un animal de compagnie dont environ 500 00 chez qui cette volonté est fermement exprimée : 1% se disent « certains » d’en adopter sur les 52 641 954 Français âgés de 18 ans et plus (source INSEE EP 2019). En cela, la demande des Français semble suffisante pour absorber au moins une grande partie des 100 000 animaux abandonnés chaque année en France (dont 60 000 durant l’été).

Les Français se disent prêts à adopter !
- Près de 3 millions et demi de Français (7%) ont l’intention d’adopter un animal de compagnie durant les prochains mois.
- Les profils des futurs adoptants démontrent qu’ils possèdent déjà un ou plusieurs animaux de compagnie pour 10% d’entre eux. 13% un ou plusieurs chiens, 9% un ou plusieurs chats et 11% d’autres animaux de compagnie.
- Les Franciliens (11%), sont les plus nombreux à vouloir adopter un animal de compagnie dans les prochaines mois, contrairement aux Auvergnats (7%) et aux Bretons (8%).

L’impact de la présence des animaux de compagnie
- 84% des Français possédant un animal de compagnie estiment avoir bien vécu le confinement, contre 78% des Français n’en possédant pas.
- Aussi, 95% des maîtres assurent que leur animal a bien vécu le confinement.
- Une proportion qui plonge à 77% lorsque les possesseurs avouent eux-mêmes avoir mal vécu le confinement !

Quid des animaux pendant les vacances d’été?
- 34% des Français vont moins partir en vacances cet été par rapport à l’an dernier.
- Parmi les personnes prévoyant de partir en vacances, 79% privilégient un endroit avec un extérieur (jardin, piscine...) et 63% ont la volonté de résider dans des endroits avec le moins de monde possible.
- Aussi, les frais de gardiennage représentent le plus petit budget pour les maîtres avec 15 € en moyenne par an, une somme dérisoire qui nous amène à nous poser des questions sur le taux d’abandon estival.

Sondage Ifop pour Woopets réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 29 au 30 juin 2020 auprès d’un échantillon de 3 018 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Plutôt canin ou félin ?
- Les 18-24 ans, sont les plus nombreux (34%) à posséder des chiens.
- La “France des chats” (33%) est surreprésentée chez les CSP+ tandis que la “France des chiens” (25%) l’est plus chez les plus pauvres.
- Parmi les 34% d’habitants des campagnes qui possèdent un chien, 30% possèdent également un chat et 34% un autre animal de compagnie.

Des Français qui ressemblent à leurs animaux
- 25 % des répondants estiment avoir au moins 5 traits de caractère identiques avec leur animal de compagnie, et 15 % au moins 7 traits de caractère semblables.
- Les chiens sont les animaux qui ont le plus de ressemblances avec leur maître : 60% estiment avoir au moins 5 traits de caractère identiques à leur chien, dont 15 % encore pensent être totalement identiques avec plus de 7 traits communs.
- 26% des possesseurs de chat estiment avoir au moins 5 traits de caractère identiques, 16% 3 traits de caractère et 8% au moins 7 traits de caractère semblable.

Le point de vue de Jean-Philippe Dubrulle :

L’été arrive et, avec lui, un repos bien mérité pour de nombreux Français. Pour autant, le pays apparaît aujourd’hui littéralement coupé en deux dans la perspective des vacances : 54% affirment qu’ils vont partir, contre 46% qui ne partiront pas. Cette dichotomie cache cependant une autre dimension : l’impact de la pandémie sur les départs en vacances. Ainsi, un tiers des Français (34%) a dû se résoudre à réduire ses vacances par rapport à l’été dernier, signe de l’impact économique et sanitaire persistant du nouveau coronavirus (18% partiront, mais moins longtemps qu’à l’été 2019, et 16% ne partiront pas alors qu’ils l’ont fait l’an dernier). Au sein de la population, les jeunes (43% des 18-24 ans) et les classes moyennes inférieures (41%) apparaissent comme les plus affectés par cette tendance.

Dans ce contexte, les vacanciers ont pris acte de la situation sanitaire et affiné en conséquence la logistique de leurs congés à venir. C’est pourquoi, en réponse au confinement, 79% chercheront à résider dans un endroit comportant un extérieur (jardin, piscine, etc.). Dans le même temps, 63% feront en sorte de séjourner dans des endroits avec le moins de monde possible et 43% sur des lieux plus proches de chez eux. Chez les possesseurs d’animaux de compagnie, 40% prévoient d’emmener avec eux leurs amis à poils... ce qui pose question sur le gardiennage des autres 60%, d’autant qu’on a vu voir précédemment que le budget consacré par les Français en la matière était plutôt faible.

Alors que les départs en vacances estivaux marquent traditionnelle le plus grand nombre d’abandons d’animaux de compagnie de l’année, 7% des Français affirment aujourd’hui, à ce moment précis, envisager l’adoption au cours des prochains mois (dont 1% de manière « certaine »). Une intention d’adopter synonyme d’espoir et portée encore plus fortement par les jeunes (jusqu’à 17% chez les 18-24 ans) ainsi que les plus pauvres (17%).

Anthony Pruvost, co-fondateur de woopets et “Pet Lover” :
«Nous avons souhaité interroger les Françaises et les Français au sujet de l’abandon et de l’adoption des animaux de compagnie, sujet au coeur de l’actualité à la veille des vacances. On observe une hausse de l’adoption en France depuis la période du confinement due au COVID-19, ainsi qu’à la sortie de ce dernier. Ce qui est une bonne chose. Aussi, par le bouleversement des projets de départ en vacances estivales, on peut s’attendre à une diminution du taux d’abandon chez les animaux de compagnie cet été. Une tendance, toutefois, à prendre avec des pincettes : en effet, les nouveaux maîtres post-covid n’ayant pas réellement pris conscience des responsabilités et contraintes que nécessitent une adoption à la veille des vacances, risqueraient de faire à nouveau augmenter ce taux.»

À propos : Woopets est le fruit d’un projet à taille humaine avec l’ambition de transmettre son amour des animaux et de nous aider à en prendre soin, grâce à l’intervention de plusieurs experts animaliers, référence dans leur domaine, offrant des conseils avisés, des guides pratiques et des fiches de races.

Communiqué