Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
27/09/2020 20:35

MISS BOURGOGNE : Faustine De Biasi, candidate à l’élection

Elle fait partie des candidates au titre de Miss Bourgogne sélectionnées en Côte-d’Or. Rencontre avec Faustine De Biasi.

Parmi les 14 candidates au titre prestigieux de Miss Bourgogne - dont la soirée est annoncée le 3 octobre prochain à Chalon-sur-Saône -, 6 jeunes femmes sont issues de la Côte-d’Or.

Nous avons rencontré Faustine De Biasi à moins de deux semaines de l’élection. La Dijonnaise nous parle de son engagement dans un concours qu’elle considère comme un vrai plus. Entretien.

Faustine De Biasi en quelques mots


«Je suis née à Dijon, j’ai 20 ans et je suis en troisième année à la faculté de médecine de Dijon. Mes parents vivent à Auxonne mais je vis à Dijon pour mes études. Plus tard, j’aimerais bien devenir psychiatre. C’est un métier qui m’a toujours intéressée pour l’étude des comportements humains et des émotions, comment celles-ci se manifestent dans la tête. Je suis partie pour un bon nombre d’années d’études.»

«J'ai réalisé que je participe à une grande aventure»


Son engagement dans le concours


«C’est la première fois que je participe à un concours de beauté et c’est quelque chose qui m’a toujours traversé l’esprit. Le confinement m’a donné du temps pour tenter ma chance. C’était vraiment le moment de le faire, de pouvoir prendre le temps à côté des études.
Au-delà de la beauté, ce concours est pour moi un investissement personnel. C’est une façon de me prouver que quand on a des rêves il faut toujours faire le maximum pour les réaliser. Tant qu’on a de l’ambition, rien ne nous arrête.

Au départ, j’étais partie pour candidater à Miss Côte-d’Or mais la crise sanitaire a fait que le casting (au Grand Hôtel La Cloche) a compté directement pour Miss Bourgogne. Le coup de fil de Naomi Bailly au nom du Comité Miss Bourgogne m’annonçant ma sélection m’a surprise. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que je participe à une grande aventure et je suis très contente d’être là.

Je suis d’ailleurs agréablement surprise par l’ambiance. On a toujours des a priori sur les concours de beauté… À aucun moment, je ne ressens de la jalousie entre les candidates. On est toutes très soudées, je me suis fait des bonnes copines et dans tous les cas j’en garderai un bon souvenir.

Aujourd’hui, je sens que j’ai plus confiance en moi. On apprend beaucoup avec ce concours, au travers des présentations et shootings.»

«C’est le moment de se donner à fond»


La soirée, c’est bientôt


«J’ai tendance à être anxieuse généralement, pour les examens ou d’autres moments importants pour moi, mais je prends le concours plutôt détendue, sérieuse mais avec assez de légèreté aussi. C’est un plus pour moi. La pression commence quand même à monter. En fait, on a toutes les cartes en main pour bien se préparer avec les chorégraphies à répéter. C’est aussi le moment de se donner à fond. Ça arrive vraiment vite. Je suis à la fois impatiente d’y être mais je n’ai pas non plus envie que l’aventure s’arrête tellement on passe de bons moments avec les filles.

Répéter les chorégraphies, faire attention à mon alimentation, faire un peu de sport… c’est ça ma préparation.

L’idée de pouvoir devenir Miss Bourgogne est vraiment excitante. Quand je vois par exemple ce qu’a vécu Sophie Diry (Miss Bourgogne 2019), ça donne vraiment envie d’être élue.

Du fait de l’absence de titres départementaux (hors Miss Saône-et-Loire élue avant le confinement) on ne peut pas dire que la crise sanitaire n’a pas eu d’impact sur le concours, et c’est sûr qu’il faut se préparer à ce que des événements soient annulés. Mais recevoir l’écharpe de Miss Bourgogne reste prestigieux. Ce serai vraiment un grand honneur.»

Une région cool pour une candidate «touche-à-tout»


«On a de l’excellent vin ici, des plats typiques et gastronomiques, des monuments… C’est cool cette région !

J’aime bien passer du temps avec mes amis en allant par exemple au ciné mais aussi avoir des temps pour moi, pour lire, pour m’instruire. J’essaie d’élargir mon cercle culturel en touchant un peu à tout. Cette année, j’aimerais aussi faire de la boxe sur le campus.»

Pour «un monde meilleur»


«Je réalise aujourd’hui qu’il y a de plus en plus de catastrophes naturelles… On peut faire un lien avec l’écologie dont je parle beaucoup avec mes amis. Nous sommes une génération qui prend ça vraiment en considération pour penser au monde meilleur qu’on pourrait laisser.»

«Se battre pour ce que l’on veut»


Un vent de renouveau sur le concours


«Tous les ans en décembre, on est devant la télé en famille. C’est un peu une tradition.

Toutes les Miss apportent par leur personnalité. Vaimalama Chavez (Miss France 2019) a apporté un vent de renouveau sur le concours. Elle ne présentait pas forcément les critères habituels, au niveau de sa taille notamment. Ça a élargi les possibilités et cassé les clichés.

Ça prouve bien que ça va au-delà de la beauté.»

Un message aux votants ?


«Miss France est un rêve pour moi. C’est important d’y croire et de se battre pour ce que l’on veut. Je leur serais reconnaissante de m’aider à réaliser mon rêve et j’essaierai de représenter la Bourgogne du mieux que je peux.

J’essaie de communiquer au mieux sur Facebook, Twitter et Instagram.»

Propos recueillis
par Alix Berthier
Photos : Alix Berthier