Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
18/10/2023 03:16
35550 lectures

PARTI SOCIALISTE : Réhabilité, Michel Neugnot n’est plus suspendu de ses fonctions de 1er secrétaire de la Fédération de Côte-d’Or

La CNC, la commission nationale des conflits du Parti socialiste, a levé la suspension qui avait été infligée à celui qui est aussi premier vice-président du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.
L’information n’a encore pas été rendue officielle, mais elle a été portée à notre connaissance. La CNC, la commission nationale des conflits, du Parti Socialiste, a rendu sa décision sur le dossier Michel Neugnot, le 1er secrétaire de la Fédération de Côte-d’Or et Premier vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté.

Michel Neugnot avait été suspendu de ses fonctions à la tête du PS de Côte-d’Or, après avoir été accusé d’avoir qualifié de «baobab», Mahamadou Sangaré, un élu de Nevers, lors d’une réunion d’information qui s’était tenue à Imphy le 22 août.

Une accusation que Michel Neugnot avait réfutée.

C’est vendredi 13 octobre que la CNC s’est réunie à Paris, sous la présidence de Robert Gelli, ancien procureur général de la Cour d’appel d’Aix en Provence.

La CNC a entendu la défense de Michel Neugnot mais pas celle de Mahamadou Sangaré qui ne s’est pas présenté devant la commission et qui a déclaré : «Ils ont déjà entendu ma version. Michel Neugnot m’a bien tenu ces propos. Je ne vois pas l’intérêt d’aller le redire devant cette commission», au Journal du Centre.

Au regard de tous les éléments et témoignages qui ont été portés à sa connaissance, la CNC, selon nos informations, a donc décidé de réhabiliter - pour ainsi dire blanchir - Michel Neugnot et de lever sa suspension de ses fonctions de premier secrétaire de la Fédération socialiste de Côte-d’Or.
A.B.


Notre précédent article
Le patron du PS en Côte-d’Or, qui est accusé d’avoir tenu des propos racistes à l’encontre d’un élu de la ville de Nevers, en le traitant de «Baobab», ce qu’il dément, est dans la tourmente.
L’affaire est remontée jusqu’au siège du parti à Ivry sur Seine et le dossier «Michel Neugnot», qui est par ailleurs le 1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, était examiné mardi soir, au BN, le bureau national du PS.
Celui-ci a décidé de suspendre, de façon temporaire, Michel Neugnot de sa fonction de 1er secrétaire du PS 21 et d’ouvrir une enquête pour y voir plus clair et se forger sa propre enquête.
Il convient de souligner que l’élu de Nevers, Mahamadou Sangaré, n’a pas déposé plainte.
En Bourgogne Franche-Comté, Rémy Rebeyrotte,  député de Saône et Loire et membre du groupe d'opposition de la majorité présidentielle, avait réagi par communiqué (cliquez ici), en invitant Michel Neugnot à présenter des excuses.
A.B.

Communiqué de Michel Neugnot (13/09)
«Je prends acte de ma suspension à titre conservatoire de 1er fédéral décidé par le bureau national du Parti socialiste du 12 septembre 2023. Cette décision me permettra de me défendre sereinement.
J’affirme que je ne me suis jamais adressé à cet élu dans les termes qui me sont reprochés.
Plusieurs témoignages de participants à la réunion du 22 août confirment cette version des faits. Ils seront versés au dossier.
Je ne doute pas que le débat contradictoire annoncé par mon parti permettra de rétablir les faits réels.
Je ne peux imaginer que mon parti balaie 50 ans d’engagements en faveur des valeurs socialistes et humanistes sur la seule foi d’un témoignage d’un opposant politique.
Michel Neugnot


Infos-dijon.com - Mentions légales