Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
12/04/2024 20:01
15161 lectures

POLITIQUE : Alain Joyandet commente son exclusion du «groupe de la droite dure de la Région»

«J'ai fait le péché véniel mais Monsieur Platret a fait le péché mortel», a dénoncé le conseiller régional d'opposition, également sénateur Les Républicains de la Haute-Saône, ce jeudi 11 avril, en session à Dijon.
Les coups politiques ont rythmé la session plénière du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ce jeudi 11 avril, à Dijon. Plus feutrée que spectaculaire, une joute oratoire a vu s'affronter les représentants de deux générations des Républicains au moment de voter la révision de la stratégie aéroportuaire régionale (lire notre article).

Gaulliste ayant adhéré à l'UDR en 1972, toujours secrétaire général adjoint des Républicains, toujours président de la fédération de la Haute-Saône, sénateur de ce département, Alain Joyandet a été exclu du groupe politique régional d'opposition présidé par Gilles Platret, le 23 janvier dernier, pour avoir été prôné «une coalition avec la majorité» dans une interview (retrouver l'article du Point).


Alain Joyandet critique la stratégie de Gilles Platret


«Je n'ai jamais eu l'occasion de commenter mon exclusion du groupe de la droite dure», déclare Alain Joyandet, l'air grave. «À l'époque, nous n'étions pas en période électorale, je n'ai soutenu personne, je n'ai passé d'accord avec personne, j'ai émis une opinion, mon opinion, sur ce que devrait être la stratégie de la droite et du centre à l'avenir. Ce délit d'opinion m'a valu une exclusion (…) du groupe de la droite dure de la Région.»

«Aujourd'hui, il ne s'agit pas d'une opinion mais il s'agit d'un acte. Le même groupe s'associe avec les macronistes [NDLR : présidé par Denis Thuriot (REN)] pour tenter de mettre en minorité la majorité», poursuit-il. «C'est évidemment une pantalonnade à laquelle je ne me suis pas associé. (…) S'il n'y avait pas eu déjà trois exclusions dans ce groupe, le groupe en question aurait été suffisant pour demander le scrutin public. (…) [Le groupe] aurait d'ailleurs toujours la présidence de la commission des finances. (…) J'ai fait le péché véniel mais Monsieur Platret a fait le péché mortel.»

Gilles Platret semble prêt à signer avec le Rassemblement national pour déstabiliser Marie-Guite Dufay


«Je ne répondrai pas à la stratégie victimaire [d'Alain Joyandet]», réagi Gilles Platret, «le groupe a choisi à l'unanimité de l'exclure parce qu'il s'était livré à une danse du ventre honteuse pour entrer au gouvernement de Monsieur Macron. Quand on a aussi peu de conviction et autant d'opportunisme, on n'a pas le droit de figurer dans un groupe qui veut rester fidèle aux engagements qu'il a pris devant les électeurs.»

«Nous venons de faire une signature avec un groupe et ça s'est décidé en trois secondes pour précisément avoir ce scrutin public», enchaîne Gilles Platret. «Demain, nous ferons, si c'est nécessaire, la même chose avec tout autre groupe, de votre majorité ou comme du Rassemblement national. Nous n'avons pas fait un choix idéologique, ce ne sera jamais le cas. Nous sommes opposés au macronisme mais nous continuerons de défendre les intérêts des Bourguignons et des Francs-Comtois, c'est tout ce qui nous importe.»

Dans ce conflit, ce sont deux générations des Républicains qui s'opposent. Les héritiers du gaullisme, restés proches de Nicolas Sarkozy notamment, qui envisagent donc une coalition avec Emmanuel Macron, et ceux qui, tentés par les accents populistes de Laurent Wauquiez notamment, envisagent la présidentielle de 2027 en construisant une opposition radicale à l'actuel locataire de l’Élysée.

Jean-Christophe Tardivon

Alain Joyandet est exclu du groupe d'opposition RDCEI


Marie-Guite Dufay se prépare à une session à haut risque politique


La Région Bourgogne-Franche-Comté souhaite «accélérer la décarbonation» de cinq aéroports


De la régulation à la cohabitation, les nuances des élus régionaux face à la recrudescence d'attaques de loups en Bourgogne-Franche-Comté


Le dossier de la Région Bourgogne-Franche-Comté sur la session du 11 avril 2024










Infos-dijon.com - Mentions légales