Recherche
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
06/04/2020 03:05

RÉGION : Micmac sur les masques

Une première commande de masques chirurgicaux destinés au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté devait arriver cette semaine mais, après que l'avion-cargo a atterri à l'aéroport Bâle-Mulhouse, un imbroglio a fait que les masques ont trouvé un autre destinataire. Actualisé : Marie-Guite Dufay hausse le ton et parle de «confiscation» des masques par l'Etat.
Actualisé le 6 avril 2020 :

Les autorités sanitaires de la région Grand Est ont, une nouvelle fois, réquisitionné des masques commandés par le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et arrivés à Bâle-Mulhouse dimanche 6 avril au matin.

Cela a été assumé par la préfecture de la Zone de défense et de sécurité est dans un message sur Twitter ce dimanche après-midi : «pour faire face aux besoins des personnels soignants et des Ehpad en Grand Est, l’État a été amené à réquisitionner près de 4 millions de masques d'une cargaison arrivée ce matin à l'aéroport de Bâle-Mulhouse».

Alors que le communiqué du samedi 4 avril se voulait diplomatique, cette fois Marie-Guite Dufay hausse le ton, parle de «confiscation» des masques par l’État et demande au ministre de la Santé une répartition plus «solidaire» (lire ci-dessous).

Actualisé le 4 avril 2020 :


Le conseil régional précise que les masques commandés arriveront ce dimanche 6 avril 2020 (lire ci-dessous).

Publié le 3 avril 2020 :

«Capitaine d'industrie», Bernard Streit a été à la tête d'une quinzaine d'entreprises différentes dont Delfingen Industry, leader mondial des protections de réseaux embarqués dans l'automobile et basé à Anteuil (Doubs). L'industriel est aujourd'hui directeur de la Place financière de Bourgogne-Franche-Comté, une association qui réunit les représentants de la communauté financière et économiques de la région dont le conseil régional.

Ses liens avec la Chine ont permis à Bernard Streit de passer directement une commande de masques destinés au conseil régional. Pour assurer la livraison, la commande a été passée au nom de la fondation Action Philippe Streit qui favorise la réinsertion professionnelle de travailleurs en situation de handicap.

«Reconnaissance énorme» au personnel soignant


Comme l'a rappelé la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, «l'essentiel, c'est à l'hôpital que ça se joue». En effet, «la guerre contre ce virus est engagée dans des conditions qui nous sont expliquées chaque jour». La présidente a exprimé ce vendredi 3 avril 2020 sa «reconnaissance énorme» au personnel soignant.

Une reconnaissance traduite en actes avec trois commandes successives pour un totale de 4 millions de masques auprès d'un fournisseur chinois avec un importateur en lien avec la région Grand Est. «Un importateur qui nous a semblé avoir une expérience sérieuse» a souligné Marie-Guite Dufay qui raconte la suite de l'histoire. Car si, des achats de masques par des Américains qui auraient lieu sur le tarmac même des aéroports chinois ont défrayé la chronique, il s'agit cette fois d'un imbroglio franco-français.

Marie-Guite Dufay choquée «sur la forme mais pas sur le fond»


Six millions de masques sont partis de Shanghai en direction de l'aéroport de Bâle-Mulhouse où une fois arrivés, mercredi 1er avril 2020, l'importateur s'est retrouvé dans l'impossibilité de livrer la partie destinée à la Bourgogne-Franche-Comté. L’État et la région Grand Est ont la main dessus d'une façon qui a «choqué» Marie-Guite Dufay «sur la forme mais pas sur le fond».

L'avion cargo contenait plusieurs commandes destinées à l'Agence Régionale de Santé Grand Est, la Région Grand Est et donc la Région Bourgogne-Franche-Comté. Ces commandes n'étaient pas complètes car, du fait d'une erreur de chargement à Shanghai, 2,5 millions de masques manquaient. Constatant cela, l’État a quand même pris la commande de l'ARS Grand Est en totalité.

Marie-Guite Dufay avait plaidé pour un partage équitable de ce qui était effectivement livré : connaissant la très grande difficulté de la région Grand Est, la président de la Région Bourgogne-Franche-Comté a proposé que les trois-quarts de la commande arrivée soit distribuée à l'intérieur de la région Grand Est et un quart pour Belfort, ville voisine de Mulhouse et très touchée par la crise sanitaire.

Mais, apparemment soumis à une forte pression des autorités sanitaires, l'importateur a préféré ne pas déstructurer les commandes dans son entrepôt. L'ARS et la Région de Grand Est ont donc conservé la totalité de la commande livrée : «il y a eu une intervention très forte pour qu'aucun masque ne quitte la région Grand Est» a insisté Marie-Guite Dufay.

Livraison de masques lundi ou mardi


Cependant, l'importateur aurait confirmé l'arrivée d'un avion ce samedi dont les commandes serait cette fois livrée en priorité à la Bourgogne-Franche-Comté. En effet, deux autres commandes ont été passées et la Région est assurée d'être finalement livrée puisque les masques ont été payés à la commande par la fondation Action Philippe Streit.

«Pourquoi, même au plus fond profond d'une crise, ne pas respecter un minimum de forme et avertir le commanditaire de ce qu'il en est ?» s'est demandée Marie-Guite Dufay. En guise de mot de la fin, la Région devrait être en mesure de distribuer 2 millions de masques ce lundi ou ce mardi tandis qu'une autre commande de 2 millions de masques arrivera prochainement via l'aéroport de Liège.

Sur l'ensemble des trois commandes, la Ville de Dijon finance l'achat d'un million de masques et la Ville de Besançon de 500.000 masques. Des commandes possibles grâce à l'effort de la Région –  trois millions d'euros (lire le communiqué) – et à la générosité de Bernard Streit. Il s'agit principalement de masques chirurgicaux même s'il y aura quelques masques FFP2 dans le lot. La Région remettra un million de masques à l'ARS en lui demandant de les distribuer tout particulièrement à des associations humanitaires.

Jean-Christophe Tardivon

Communiqué du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté du 4 avril 2020 :

#COVID-19 Commandes de quatre millions de masques : Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté allient leurs forces

Pour participer à la lutte contre l’épidémie de COVID-19, les Régions Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté ont décidé d’établir une stratégie commune de commandes de masques de protection, équipements indispensables pour permettre aux personnels soignants en contact direct avec les malades de se protéger.

Leurs commandes s’inscrivent dans un cadre plus large de politique d’achats de masques de protection par les collectivités et l’Etat.

Les deux Régions ont retenu une même stratégie de distribution à destination essentiellement des structures médico-sociales (EHPAD, ...) et de façon complémentaire vers les officines de pharmacie chargées de servir les professionnels de santé privés (médecins, infirmiers, ...). La répartition vers les structures médico-sociales étant assurée par les conseils départementaux, partenaires à ce titre.

Dans un contexte de forte concurrence entre les acquéreurs de ces masques, les commandes de chacune des deux Régions qui partaient de Shangaï jeudi 2 avril dernier ont été réduites pour des questions logistiques et douanières.

A l’arrivée, les services de l’Etat, ont décidé d’une priorité de desserte de ces commandes au regard des situations d’urgence observées dans les différents territoires. C’est ainsi que la diffusion de cette première livraison a été assurée auprès des structures de Grand Est.

La livraison du complément de commande doit intervenir dimanche 6 avril dans la nuit. Celle-ci permettra d’honorer l’intégralité des 2 millions de masques attendus pour la Bourgogne-Franche-Comté et le reliquat attendu par Grand Est.

La Présidente de Bourgogne-Franche-Comté tient aujourd’hui à saluer la collaboration avec Jean Rottner, Président de Grand Est, qui a conduit à faire bénéficier leurs deux collectivités d’une même filière d’acheminement. Cette stratégie commune reflète la volonté de solidarité territoriale et la mobilisation générale des collectivités dans cette lutte contre l’épidémie.

Communiqué du conseil régional de Bourgogne du 5 avril 2020 :


#COVID-19 la Région demande à l’Etat une répartition des masques plus solidaire

Alors que le 2 avril, une commande de masques de protection, à l’initiative de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a été retenue par l'Etat, c’est aujourd’hui une nouvelle cargaison de deux millions de masques, arrivée ce matin à l'aéroport de Bâle-Mulhouse, qui a été intégralement réquisitionnée par l’Etat, sans concertation, ni même information préalable.

Si la lutte contre l’épidémie de COVID-19 amène logiquement l’Etat à décider de prioriser la livraison de certaines commandes en direction des secteurs les plus en tension, la Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, interpelle : « Comment l’Etat organise-t-il la protection des habitants de Bourgogne-Franche-Comté ? Soit l’Etat considère que les masques commandés par la Région, en complément des dotations de l’Etat, ne sont pas nécessaires à leur protection ; soit, avec les masques réquisitionnés, il organise une régulation entre les Régions de manière solidaire. Je rappelle que ces masques sont destinés aux EHPAD, aux personnels d’aide à domicile des personnes âgées, et aux structures d’accueil de personnes handicapées », grâce à une distribution assurée par les départements compétents dans le secteur médico-social.

La Région Bourgogne-Franche-Comté espère par ailleurs que les deux autres commandes réalisées via un autre importateur de 2 millions 350 mille masques supplémentaires, dont la livraison est prévue pour le 10 avril, ne feront pas l’objet d’une telle confiscation.

La Présidente de Région, Marie-Guite Dufay, va saisir de cette question Monsieur le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, afin de rétablir le dialogue et retrouver une unité dans l’action entre l’État et les Régions, indispensable pour lutter efficacement contre cette épidémie, dans l’intérêt de tous.