Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
11/06/2023 05:49
4504 lectures

SANTÉ : Lancement régional du 3114, numéro national de prévention du suicide

Localisé au sein du SAMU du CHU Dijon-Bourgogne, le Centre régional de réponse du 3114 a été inauguré, le 6 juin dernier.
Le Centre de Dijon, en charge de l’ensemble de la région Bourgogne – Franche-Comté, fait partie des 15 centres de réponse existants et répartis sur l’ensemble du territoire (Métropole et Outre-mer). Centre de jour, il est ouvert de manière continue 7j/7 de 9h à 21h et permet aux appelants d’être pris en charge par des professionnels connaissant le territoire et ses nombreuses ressources, avec l’objectif d’apporter une réponse adaptée et de proximité. En dehors de cette plage, les appels seront automatiquement redirigés vers le Centre de réponse 24h/24 du CHU de Brest.

Localisé au sein du SAMU du CHU Dijon-Bourgogne, le Centre de Réponse reçoit déjà en moyenne près d’une centaine d’appels hebdomadaires depuis son ouverture. Sous la coordination d’un médecin Psychiatre au CHU Dijon-Bourgogne et d’une cadre de santé, l’équipe des répondants, est constituée d’infirmières, spécifiquement formées à la prévention du suicide. Leurs missions sont l’écoute, l’évaluation du risque suicidaire, l’orientation en lien avec les ressources territoriales et enfin, si nécessaire, l’intervention, en lien avec les équipes du SAMU.


Depuis le début du projet en 2021, les CHU Dijon Bourgogne et de Besançon se sont largement impliqués dans la dynamique nationale 3114 impulsée par le CHU de Lille en collaboration avec Brest, Montpellier et Lyon.

Un centre 3114 à Dijon pour une réponse territorialisée

Le portage du projet revient aux Pr VANDEL et CHAUVET-GELINIER et aux Dr PREDINE et BENETTI, en accord avec l’ARS BFC.

Le dispositif s’appuie sur plusieurs partenariats parmi lesquels le dispositif VigilanS Franche Comté, porté par le CHS de Dole et le CHU de Besançon, VigilanS Sevrey et Bourgogne le Réseau Psy en Saône et Loire et le GHT 58.

L’importance du partenariat avec les SAMUS (SAMU-SAS 21-58) et les différents services et accueils d’urgence est crucial : dans les cas de crise suicidaire, avec risque de mise en danger imminente, le 3114 peut ainsi mobiliser rapidement et dans les meilleures conditions les secours et les soins d’urgence.

Il s’appuie également sur l'offre de soins psychiatriques des établissements du CHLC et du CH de SEMUR, qui appartiennent au GHT 21-52 et qui partagent avec le secteur de psychiatrie du CHU, l’activité de psychiatrie d’urgence et de crise.

Il s'appuie enfin pour des orientations non urgentes sur un réseau d'aval sanitaire, médico -social et social.

Le contexte historique et régional

La situation de la région Bourgogne-Franche-Comté est plus défavorable que la moyenne nationale : les indicateurs de mortalité par suicide et d’hospitalisation pour tentative de suicide demeurent élevés.

Il existe une hétérogénéité régionale importante d’un département à l’autre, sur la mortalité par suicide mais aussi sur les passages aux urgences et hospitalisations pour tentative de suicide.

Néanmoins, les écarts tendent à se réduire, comparé aux indicateurs observés sur les 2 années précédentes. La mise en place du dispositif 3114 s’inscrit dans la continuité de la Formation Crise suicidaire qui se déploie depuis les années 2000 en BFC, initiée dans les suites immédiates de la Conférence de Consensus.

Le travail collaboratif avec les établissements de santé de la grande région reste indispensable. La réponse apportée par l’équipe de répondantes 3114 aux usagers n’est de qualité que si elle est ancrée dans la réalité de chaque territoire, articulée avec l’offre de soins locale, au fait des organisations et contraintes spécifiques de chaque partenaire.

3114 : Numéro National de Prévention du Suicide, des centres en région au coeur d'actions partenariales

En 2021, dans la continuité de la feuille de route santé mentale et psychiatrie de 2018, le Ségur de la Santé a confirmé la mise en service, pour l’ensemble de la population française, d’un numéro national de prévention du suicide. Cette ligne d’appel nationale, ouverte officiellement le 1er octobre 2021, constitue une réponse essentielle à l’enjeu de l’accès et du maintien du lien avec le système de soins des personnes en souffrance.

Ce service, assuré par des professionnels de soins (psychologues ou infirmiers) spécifiquement formés permet, sur l’ensemble du territoire, 24H/24 et 7J/7, une prise en charge sanitaire des personnes ayant des idées suicidaires, depuis les premières idées de mort jusqu’à la crise suicidaire.

Elle permet également d’apporter une réponse aux personnes qui s’inquiètent pour un proche, aux personnes endeuillées par suicide ou encore aux professionnels de santé désirant en savoir plus sur la prévention du suicide ou ayant besoin d’un avis spécialisé.

Le 3114 c’est aussi un acteur en prévention du suicide : au côté des répondants, des chargés de réseau et des assistants sociaux œuvrent pour mobiliser les divers partenaires (sociaux, médico sociaux, associatifs) afin d’apporter une réponse adaptée aux ressources du territoire, faire réseau, s’inscrire dans une prévention partagée et enfin œuvrer en faveur de la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé.

Le 3114 au cœur d’une Stratégie nationale de prévention du suicide

Avec l’ouverture du 3114, la France a complété sa stratégie nationale de prévention du suicide impulsée par la feuille de route « Santé mentale et psychiatrie 2018 ». Elle propose ainsi dorénavant des axes complémentaires tels que le dispositif VigilanS, le déploiement de réseaux Sentinelles, la prévention de la contagion suicidaire (www.papageno-suicide.com) et donc la mise en place du 3114 (www.3114.fr), le numéro national d’appel pour les personnes en détresse psychique. Ces différents dispositifs sont également mis en place dans les régions.

Communiqué


Infos-dijon.com - Mentions légales