Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
31/05/2020 07:09

SPORT : Les bourguignons feignants mais satisfaits de leur corps

La pratique sportive des Français à l’ère du COVID-19 a révolutionné l'activité des Français. Dans une étude de l'Ifop pour Fitness Magazine, on découvre quelle région française a été la plus sportive mais aussi la plus feignante. Qui a fait du sport pour mincir. Quelles sont les personnes les plus satisfaites de leur apparence ou encore qui à tendance à pratiquer du sport pour séduire l'été.    

Enfermement, invasion de joggeurs dans les rues et pénurie de matériel sportif : le confinement a-t-il révolutionné l’activité physique des Français ? Comment voient-ils leur corps après deux mois d’assignation à résidence ? Le sport dans l’après-confinement reprendra-t-il comme avant ou sera-t-il marqué par les changements opérés au plus fort de la pandémie ?
L’étude Ifop pour Fitness Magazine*, réalisée quelques jours à peine après le déconfinement, questionne les Français sur leur rapport à l’activité sportive, dresse le bilan de cette période inédite et dessine le panorama des prochains mois
 

La satisfaction à l’égard de son apparence

 
50% des Français se disent satisfaits de leur corpulence/de leur niveau de poids. Les plus satisfaits de leur corpulence sont les Bourguignons / Franc-Comtois (65%), les Auvergnats/Rhônalpins (58%) et les Occitans (42%).
55% des Français se disent satisfaits de leur musculature/du niveau de fermeté de leur corps, encore une fois principalement les Bourguignons / Franc-Comtois (58%) et les Auvergnats / Rhônalpins (51%). Contrairement aux Bretons et Normands (32%), ainsi que les Centrais (40%).
 

La pratique sportive pendant le confinement

 
Depuis la mise en place du confinement, 59% des Français pratiquent une activité physique ou sportive chaque semaine (dont 25% plusieurs fois par semaine), contre 61% des Français à la même période, avant le confinement (juin 2019).
Les plus sportifs sont les Bretons (71%), ainsi que les Provençaux (67%). Les moins réguliers dans la pratique sportive sont les Picards (54%), les Centrais (48%) et les Normands (47%).
 

Le suivi de cours de sport en ligne pendant le confinement

 
24% des Français ont suivi des cours de sport, fitness ou musculation en ligne (vidéos YouTube, live Instagram…) durant le confinement. Au niveau régional, les plus adeptes des cours de sport en ligne sont les Franciliens, les Picards et les Ligériens (32%), contrairement aux Auvergnats / Rhônalpins (20%), les Bourguignons / Franc-Comtois (15%) et les Centrais (11%).
 

Les motivations à la pratique d’une activité physique

 
75% des Français pratiquent une activité physique depuis la mise en confinement pour rester en bonne santé, pour se défouler (42%), pour se divertir (29%) ou encore pour mincir (25%). Les Centrais (63%), les Alsaciens / Champenois / Lorrains (50%) et les Néo-Aquitains (47%), pratiquent principalement du sport pour se défouler, contrairement aux Bourguignons / Franc-Comtois et les Picards (39%), les Occitans (34%) et les Franciliens (31%), plutôt motivés par le fait de mincir.
 

La fréquence de pratique d’une activité physique en extérieur


Depuis la mise en place du confinement, 46% des Français ont pratiqué une activité physique à l’extérieur du logement où ils sont confinés (dont 14% tous les jours). Les plus adeptes d’une activité sportive en extérieure sont les Bretons (70%), les Bourguignons / Franc-Comtois (61%) et les Provençaux (56%), contrairement au Normands (41%), les Franciliens (34%) et les habitants de la région GrandEst (33%).
 

Quid du sport après le déconfinement ?


Depuis le déconfinement du 11 Mai, 12% des Français affirment que leur pratique sportive a augmenté par rapport à leur pratique avant le confinement. Une âme de sportif qui s’est notamment révélée chez les Picards (19%), les Franciliens (18%) et les Ligériens (15%), contrairement aux Normands et Auvergnats / Rhônalpins (8%) ainsi que les Bourguignons / Franc-Comtois(6%).
 

Une nouvelle routine post-confinement pour être bien dans son corps

 
Les principales motivations de la pratique actuelle d’une activité physique ou sportive sont le souhait d’être bien dans sa peau dans les endroits où l’on montre son corps (54%), le souhait d’être en forme pour les activités physiques des vacances d’été (53%) et la volonté d’être le plus séduisant possible en vue de l’été (29%).
Une tendance à pratiquer le sport pour séduire cet été est plus accentué chez les jeunes - 25 ans (64%), les ouvriers (47%), et les personnes “maigres” (42%).

                                                                                                                                                                                                        N.B.
 
 
*Enquête menée auprès d’un échantillon de 1 012 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, par questionnaire auto-administré en ligne du 15 au 18 Mai 2020. Investigation réalisée et certifiée par la rédaction FLASHS  pour Fitness-magazine.com


Photos : Fitness Magazine.com