Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
23/11/2020 19:23

TRANSITION ÉCOLOGIQUE : «Venez avec des projets» lance l'ADEME aux élus locaux

«Parcours élus», «Aujourd'hui mon territoire», formations... l'ADEME propose plusieurs dispositifs pour accompagner les nouveaux élus sortis des urnes en juin dernier. Arnaud Leroy, président-directeur général, et Blandine Aubert, directrice régionale Bourgogne-Franche-Comté, présentent ces outils.

Moins de six mois après l'élection des nouvelles équipes municipales, l'ADEME met en œuvre auprès des élus les dispositifs de France Relance pour accélérer la transition écologique dans les territoires. Sur les 100 milliards d'euros du plan de relance gouvernemental, 30 milliards d'euros sont fléchés pour les projets environnementaux. L'ADEME a reçu la gestion de 2 milliards d'euros.

Selon l'ADEME, 90% des investissements effectués en rapport avec la cause climatique sont le fait des collectivités locales et 50% des source des émissions de GES sont à leur main. Des leviers d'action se trouvent du côté de l'économie circulaire, de la production d'hydrogène, du tourisme durable, de la décarbonation de l’industrie, des friches, des TPE ET PME, de la rénovation des bâtiments tertiaires ou encore des mobilités. L'agence lance donc un appel aux élus : «venez avec des projets !»

Un mandat placé sous le signe de l'urgence climatique

Anciennement Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, l'ADEME est devenue l'agence de la transition écologique. Les nouveaux outils destinés à l'ensemble des élus locaux comme des formations, des guides ou encore des appels à projets ont été présentés lors d'une visioconférence le 19 novembre 2020 par Arnaud Leroy, président-directeur général, accompagné de Blandine Aubert, directrice régionale Bourgogne Franche-Comté.

Songeant aux nouveaux élus municipaux, Arnaud Leroy déclare : «alors que les conséquences du changement climatique se font chaque année de plus en plus lourdes (canicules, sécheresses, tempêtes...), le mandat qui s’ouvre sera incontestablement placé sous le signe de l’urgence climatique». Face à de tels effets, le directeur de l'ADEME répond avec volontarisme : «sur le littoral, comme en montagne, en ville comme en milieu rural, il faut y voir une formidable opportunité pour redynamiser nos entreprises locales, réinventer les solidarités, améliorer notre cadre de vie et renforcer la capacité de nos territoires à surmonter les crises».

Constatant que «les élus locaux sont déjà nombreux à agir, avec les acteurs de leur territoire», l'ADEME se mobilise pour «aider les territoires à relever le défi de la transition et ainsi engager résolument notre pays dans une transition écologique, économique et solidaire irréversible !»

Des communes parfois démunies


Comme le souligne Blandine Aubert, «en Bourgogne-Franche-Comté, de nombreuses communes sont démunies parce qu'elles n'ont pas les moyens d'avoir en interne des compétences». La première aide vient donc des conseillers en énergie partagés.

«L'ADEME accompagne aussi l’opérationnel pour la mise en œuvre concrète des projets» explique la directrice régionales qui mentionne le fonds chaleur, un dispositif qui a permis l'émergence de 100 chaufferies bois et l'extension de réseaux de chaleur urbains dans des villes comme Nevers, Dijon, Besançon, Pontarlier ou Morez.

Alors que de nombreux élus signalent la problématique de la mobilité en milieu rural, l'ADEME accompagne la définition d'une stratégie comme ce fut le cas du schéma directeur cyclable de la communauté de communes du Clunisois lors d'ateliers organisés avec les habitants. Autre exemple : dans le parc naturel régional du Haut-Jura, les bourgs centres se sont coordonnés afin de proposer une offre cohérente et lisible de covoiturage et de vélos à assistance électrique aux habitants du bassin de vie concernés.

«Les collectivités ont un rôle clé pour créer un modèle de développement plus durable»


Alors que quatre des cinq orientations de la Stratégie Bas Carbone française nécessitent l’engagement des territoires, l’ADEME entend ainsi accompagner au mieux les élus dans ce nouveau mandat et les aider à saisir les opportunités offertes par France relance en faveur de la transition écologique.

Le directeur de l'ADEME n'oublie pas dans quel contexte les collectivité territoriales évoluent aujourd'hui. Selon Arnaud Leroy, «ce nouveau mandat des élus municipaux s’ouvre dans un contexte qui mêle crise sanitaire à une crise économique, sociale et environnementale. Face à ces nombreux défis, les collectivités ont un rôle clé pour créer un modèle de développement plus durable et plus résilient. Sur le plan climatique, les dix prochaines années seront décisives au regard de l’urgence à agir pour réduire nos émissions de GES».

Les élections ont vu la composition des conseils municipaux évoluer sensiblement. Ce qui fait dire à Arnaud Leroy que «de nombreux élus ont fait de l’environnement et de la qualité de vie un axe fort de leur mandat. Que ce soit en matière de politique de l’habitat, de mobilité, de déchets, d’aménagement, d’alimentation, les projets de transition écologique présentent de nombreux atouts : développement d’activités et d’emplois locaux, renforcement de l’autonomie du territoire et sa capacité à rebondir face aux crises. Ils répondent à la fois aux attentes des concitoyens ainsi qu’aux enjeux nationaux».

Parcours, guide, portail et formations


L'agence de la transition écologique propose donc un «Parcours élus» aux nouveaux conseillers municipaux et communautaires. De plus, le guide «Aujourd'hui mon territoire» a été actualisé. Juste avant les municipales, il aurait été téléchargé plus de 35.000 fois.

En vingt fiches chiffrées, « Aujourd’hui mon territoire » présente de nouveaux retours d’expériences de communes et intercommunalités sur l’ensemble du territoire, en métropole comme en outre-mer. Les élus sont informés pour chaque fiche, du budget alloué, des partenaires incontournables à mobiliser ainsi que des retombées attendues.

Le guide est augmenté de «chiffres clés» pour suivre l'évolution de la transition écologique en France. Le document sera annualisé afin de suivre l’engagement des territoires, identifier et valoriser les initiatives et également soutenir les actions qu’il reste à mener.

L'ADEME ouvre un portail dédié aux collectivités sur sa nouvelle plateforme « AGIR » proposant des solutions concrètes aux territoires qui veulent agir pour la transition. Les collectivités peuvent ainsi accéder à l’ensemble des contenus et de l’expertise de l’ADEME de manière personnalisée.

Les outils mis à disposition des élus seront évolutifs en fonction de l’état d’avancement de leur projet et de leur situation géographique :
- des formations pour permettre aux élus et à leur collectivité de monter en compétences environnementales,
- des conférences et des ateliers thématiques en région pour leur apporter conseils, aide à la prise de décision, outils méthodologiques,
- des événements nationaux pour retrouver l’ADEME à des temps forts tout au long de l’année,
- des appels à projets pour financer les actions des collectivités.

Par ailleurs, l’ADEME accompagne les nouveaux élus en les invitant à suivre des conférences et des ateliers thématiques en région qui apportent conseils, aide à la prise de décision, outils méthodologiques et de financement sur les thématiques de la transition écologique. Des formations sont aussi mises à disposition à l’échelle des intercommunalités.

Parmi les 169 formations proposées, les élus peuvent trouver «Se questionner et enrichir la dynamique au sein de ma collectivité» pour dynamiser le plan climat des territoires ou encore «Acquérir les fondamentaux sur l’économie circulaire» pour initier les territoires à cette question.

Jean-Christophe Tardivon

Guide « AUJOURD’HUI MON TERRITOIRE » - Transition écologique : un mandat pour agir

Guide « AUJOURD'HUI MON TERRITOIRE : Chiffres clés 2020 »

Portail dédié aux collectivités sur la plateforme AGIR

Appels à projets

Formations et modules de sensibilisation

La tarification incitative selon le poids des ordures ménagères en débat à Dijon Métropole