Recherche
> Campus > Sur le campus
06/06/2020 11:55

DIJON : La dynamique solidaire s’étoffe autour de l’association Épi’Campus

L’épicerie de l’université de Bourgogne peut élargir son offre de produits au bénéfice des étudiants dans le besoin. Trois Lions Clubs de Dijon et l’épicerie Épi’mut de Quetigny se sont récemment inscrits dans la dynamique solidaire.
Épi’Campus, c’est l’épicerie solidaire de l’université de Bourgogne, créée et animée par des étudiants, dont le local est la salle R04 de la Maison de l’Étudiant (esplanade Erasme). Pour l’année 2019-2020, elle enregistrait l’inscription de 165 étudiants en situation de précarité dont les dossiers ont été suivis et validés par les assistantes sociales du CROUS.
Épi’Campus propose 20 à 30 produits secs différents, donnés aux étudiants. Chaque étudiant a droit à un passage par semaine «mais n’abuse pas sur la quantité, en étant raisonnable et en se limitant à ses besoins», assure Ludovic Schollhammer, président de l’épicerie associative.

Ceci dit, si la période de confinement sur laquelle nous reviendrons a en quelque sorte mis en avant l’importante action de distribution de l’épicerie, notamment sous forme de paniers solidaires en partenariat avec le CROUS Bourgogne-Franche-Comté et le groupement de producteurs locaux «De la Terre à l'Assiette», l'association travaille sur sa visibilité ainsi que sur son offre.

La Banque alimentaire de Bourgogne est à ses côtés depuis quelques années maintenant. Dernièrement, ce sont l’épicerie Épi’mut de Quetigny mais aussi trois Lions Club de Dijon que se sont engagés dans la dynamique. Sous l’égide de leur région 2 (Bourgogne), les clubs-services que sont les Lions Clubs Marcs d’Or, Doyen et Léo Phénix ont signé ce vendredi 5 juin une convention de parrainage à la Banque alimentaire de Bourgogne.
Cette «mise à disposition de réseaux relationnels et de compétences professionnelles» doit se traduire par la recherche de financements complémentaires et la mise en place d’actions autour de l’alimentation variée et du «bien manger».

Président de la région 2 du Lions Club, Patrick Etiévant souligne que c’est là une déclinaison d’une priorité définie par Jean Garreau, gouverneur du district 103 (centre-est) : la jeunesse.

L’offre élargie aux produits frais


Sur l’aspect qualitatif d’ailleurs, un nouveau partenariat lié à cette dynamique est annoncé. Épi’Campus pourra prochainement proposer à ses bénéficiaires des produits frais. Des bons d’achats, dont 50% seront financés par l’épicerie de l’université, seront proposés aux étudiants, à utiliser chez l’épicerie sociale Épi’mut à Quetigny. Le type et les montants exacts des bons d’achats restent à définir.

En tout cas, Ludovic Schollhammer parle d’un complément intéressant de l’offre alimentaire. Vice-présidente de l’épicerie, Sara Tamizet était également présente pour la signature des parrainages avec les Lions Clubs. Des conventions dans lesquelles il est stipulé notamment l’assistance et le conseil sur l’organisation de la chaîne logistique, l’assistance lors de négociations avec d’éventuels fournisseurs, ou bien l’organisation de conférences sur différents thèmes.

«600 inscrits de plus, avec 250 à 300 passages par semaine»

durant le confinement


De son côté, la Banque alimentaire de Bourgogne présidée par Gérard Bouchot est toujours là «pour mobiliser des denrées alimentaires pour ses partenaires». Un rôle fortement assumé depuis mi-mars… «Pour Épi’Campus, nous sommes passés de 6 tonnes livrées l’année dernière (2018-2019), à trois tonnes par semaine depuis la mi-mars», fait remarquer Gérard Bouchot.
À l’épicerie de l’université de Bourgogne, «600 inscrits de plus avec 250 à 300 passages par semaine (contre 70 à 80 en temps normal) ont été enregistrés». Épi’Campus a poursuivi ses missions tout en travaillant à se développer.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier