Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Campus > Sur le campus
08/12/2020 19:27

RECHERCHE : Trois chercheurs dijonnais couronnés des Lauriers 2020 d’INRAE

Dominique Cheneby, Charlotte Sinding et Philippe Lemanceau ont été récompensés ce mardi 8 décembre. Les lauréats se sont exprimés depuis le centre INRAE Bourgogne-Franche-Comté, à Dijon.

Mardi 8 décembre, à Paris, l’Institut national de la recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) a décerné ses Lauriers, récompenses qui mettent chaque année à l’honneur l’excellence et l’expertise de ses scientifiques. Sur les sept parcours remarquables qui ont été distingués en 2020, trois concernent des chercheurs et personnels d’appui du centre INRAE Bourgogne-Franche-Comté.

Crise sanitaire oblige, la cérémonie s’est déroulée en visio-conférence. Elle était présentée depuis le siège parisien d’INRAE par Philippe Mauguin, président-directeur général d’INRAE. Les lauréats bourguignons se sont exprimés depuis le centre INRAE Bourgogne-Franche-Comté, à Dijon, où ils ont reçu leur récompense.

Dominique Cheneby, Laurier de l’appui à la recherche

Conseillère Prévention du centre INRAE Bourgogne-Franche-Comté, rattachée aux services d’appui à la recherche, Dominique Cheneby, 61 ans, est récompensée pour son fort investissement au service de la prévention, ce qui a été précieux pour la gestion de la crise sanitaire que nous traversons. Après une carrière de chercheuse en écologie microbienne pour laquelle elle a été élevée en 2010 au grade de chevalier de l’ordre du Mérite agricole, elle est depuis 2011 en charge de la prévention des risques au sein du centre de recherche. Entre anticipation et action, c’est sa rigueur et son professionnalisme qui sont distingués. En savoir plus sur Dominique Cheneby en cliquant ici.

Charlotte Sinding, Laurier « espoir scientifique »


Chalotte Sinding, 35 ans, est chercheuse en neuroscience au sein du Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation (CSGA, qui rassemble des agents d’INRAE, d’AgroSup Dijon, du CNRS et de l’université de Bourgogne-Franche-Comté). Elle étudie la flaveur, c’est-à-dire la combinaison des odeurs des aliments et de leurs saveurs (sucré, salé, acide, amer, umami). En particulier, Charlotte Sinding s’intéresse aux mécanismes cérébraux qui sont responsables de la perception du goût et des odeurs et qui permettent d’avoir une représentation mentale de l’aliment que l’on mange. La jeune chercheuse s’investit également dans des actions de médiation scientifique. En savoir plus sur Charlotte Sinding en cliquant ici.

Philippe Lemanceau, Laurier « grand prix de la recherche agronomique »


Ecologiste microbien, spécialiste de la biodiversité des sols et des interactions plantes-microorganismes, Philippe Lemanceau dirige l’UMR Agroécologie (INRAE/AgroSup Dijon/uB/UBFC). Ce phytopathologiste de formation étudie les interactions plantes-microorganismes et la biodiversité des sols depuis plus de trois décennies. Ces dernières années, Philippe Lemanceau s’est plus particulièrement consacré à la transition agroécologique et alimentaire, en assurant notamment entre 2017 et 2020 la coordination scientifique du projet de « Territoire d’Innovation » « Dijon, alimentation durable 2030 ». A 64 ans, il est couronné pour l’ensemble de sa carrière scientifique qui allie visibilité locale et reconnaissance internationale. En savoir plus sur Philippe Lemanceau en cliquant ici.

INRAE en Bourgogne-Franche-Comté :


Le Centre INRAE Bourgogne-Franche-Comté est l’un des 18 centres de recherche régionaux d’INRAE. Présidé par Nathalie Munier-Jolain, il concentre ses recherches sur 3 identifiants scientifiques :
    •    Agroécologie : biodiversité, interactions biotiques et systèmes de culture
    •    Alimentation, goût, sensorialité
    •    Economie et sociologie du développement des territoires ruraux et périurbains

En 2019, l’effectif total du Centre s’élève à plus de 900 personnes, dont 40% de partenaires de site (AgroSup Dijon, CNRS, universités de Bourgogne et de Franche-Comté, CHU Dijon).

Chiffres clé :


    -    7 unités, dont 3 unités mixtes de recherche, 1 unité propre de recherche, 1 unité sous contrat, 1 unité expérimentale et 1 unité d’appui
    -    306 agents titulaires, 278 contractuels
    -    34,1 M€ de budget total
    -    12 000 m² de laboratoires
    -    10 infrastructures scientifiques collectives

Plus d’infos : https://www.inrae.fr/centres/bourgogne-franche-comte

Communiqué