Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Campus > Sur le campus
11/07/2022 03:17

UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE : La commission Solidarité étudiante veille à lutter contre la précarité

Créée pendant la crise sanitaire l’an dernier, la commission Solidarité étudiante a fait le bilan de sa première année d’activité le 7 juillet dernier. Une première qui en appelle d’autres pour lutter contre la précarité étudiante accentuée dans le contexte actuel.
L'entrée dans la crise sanitaire, Vincent Thomas ne l'oubliera certainement pas. Alors qu’il devenait officiellement président de l’université de Bourgogne le 9 mars 2020, il fallait travailler à toute une organisation en distanciel seulement quelques jours plus tard.

La commission Solidarité étudiante vouée à se développer


Face à l’épidémie de Covid-19, le président de l’uB retient aussi une mobilisation de toute la communauté universitaire, «un rassemblement des énergies». C’est aussi comme cela qu’il voit la commission Solidarité étudiante, dont le bilan de la première année d’activité a été livré jeudi 7 juillet 2022 à la Maison de l’université.


«La commission a mobilisé tous les services de l’uB», a insisté Vincent Thomas, en affirmant que l’instance est vouée à durer «pour longtemps».
Elle figurait dans les projets portés durant la campagne du président et de son équipe, la voici désormais bien en place et à même de répondre à une précarité étudiante «qui existait avant la crise sanitaire».

Selon Vanessa Vaizant, microbiologiste à l'uB, à l'initiative de l'opération et présidente de cette commission, «c'est une démonstration que l’uB ne vit pas repliée sur elle-même» en poursuivant l’objectif de la réussite pour toutes et tous. Au départ, l'intérêt était de «centraliser et de coordonner toutes les aides et actions de solidarité au bénéfice des étudiants en situation de précarité».

Les aides possibles listées et les chiffres d’étudiants aidés et accompagnés (à retrouver ci-dessous) ont attesté d’une première année d’activité loin d’être vaine, ayant même dépassé les limites géographiques des six campus de l’uB peut-on dire puisque nombre de partenariats amenant à des jobs étudiants ont pu être noués à Moustiers-Sainte-Marie dans les Alpes de Haute-Provence.

«On a même créé un septième campus puisque 19 étudiants ont été employés là-bas», s’est réjouie la présidente de la commission à ce propos, en remerciant un réseau d’enseignants bénévoles qui ont dépassé leurs fonctions pour faire vivre la solidarité. Sans oublier l’étudiante Houda Attig, dont le service civique a été grandement apprécié. Elle qui a confié accueillir et orienter des étudiants dans des situations qu’elle n’imaginait pas.

Un centre de solidarité étudiante à la rentrée


Sur les six campus existants, 29 distributeurs de protections hygiéniques vont être installés. En partenariat avec le Zonta Club d’ailleurs, 1.800 protections hygiéniques ont pu être distribuées en une année, de même que 80 paniers alimentaires l'ont été chaque samedi en juillet et en août avec le concours de la Febia, Actions solidaires Internationales, Épi’Campus, le conseil départemental de la Côte-d'Or, le Secours populaire et la Croix-Rouge.

Un don de 10.000 euros de l’ordre régional des experts comptables de Bourgogne-Franche-Comté a permis de financer 240 paniers, distribués sur les campus de Dijon et Nevers.
Dans tout cela, la solidarité s’est en parallèle manifestée pour l’Ukraine avec le départ de deux convois de denrées, vêtements et médicaments en partenariat la Banque alimentaire, Épi’Campus et les Léo et Lions clubs.

Pour pouvoir assurer son activité et assumer les perspectives annoncées pour l’année 2022-2023, la commission prévoit de recruter une nouvelle personne en service civique et de créer un demi-poste en plus. «On a besoin de mécénat», a lancé Vanessa Vaizant.
Le prochain cap dans le développement de la commission est d’ores et déjà fixé : l’ouverture en septembre d’un centre de solidarité à la Maison de l’Étudiant, «le premier en France».

La dynamique ne va pas s’essouffler bien au contraire et les associations étudiantes ont réaffirmé leur volonté d’y prendre part à nouveau. Lina El Ouadghiri, en service civique au sein d’Épi’Campus l’année passée, et Sami Zahibi, représentant d'Erasmus Student Network, ont confirmé un sentiment partagé par tous que la solidarité étudiante a plus que jamais opéré durant cette année.

Partenaire de la CSE en tant que représentante de Harmonie Mutuelle, Line Walterspieler a attesté d’un dispositif exhaustif et de réponses pouvant être apportées rapidement. Avec en plus des opérations menées pour créer du lien entre les étudiants, en l’image de Solidarité printemps en mai dernier au Multiplex sur le campus de Dijon, qui a rassemblé 260 étudiants pour une journée de détente ayant clôturé l’année.
Cette solidarité n'est pas non plus à l'arrêt cet été puisque les distributions alimentaires et autres sont à nouveau mises en place.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Le bilan en chiffres :


- 450 étudiants fréquentent les épiceries solidaires.
- 110 étudiants en grande précarité suivis par la Commission Solidarité Étudiante.
- 160 demandes recensées/traitées depuis octobre 2021.
- 32 nationalités.
- Tous niveaux d'études concernés.

Aides apportées - année universitaire 2020-2021 :
- 82 jobs étudiants (uB, CROUS, Piscine Carrousel, KEOLIS, hôtel-restauration...).
- 111 aides au renouvellement du titre de séjour pour les étudiants internationaux.
- 50 aides à l’hébergement (34 étudiants sortis de la rue, 2 chambres aux Toits du Cœur, familles d’accueil).

- 3 évènements solidaires (Solidarité Eté, Solidarité Noël, Solidarité Printemps) en collaboration avec nos partenaires et les associations étudiantes (Rotaract, ENS InsiDijon, Epi’Campus, FEBIA, Corpo Droit, Durablement Bon, Etu’Bien).

- 39300 € de budget dont 75% de mécénats (Harmonie Mutuelle, ENEDIS, Rotary club Dijon Téméraire, AGEA BFC) et 25% de l’université.
- 21000 € de budget pour lutter contre la précarité menstruelle, projet national des CROUS et Préfectures avec les universités (achat de 29 distributeurs et protections hygiéniques pour les 6 campus de l’université de Bourgogne, mise en place prévue septembre 2022).
- 10 bénévoles (personnels de l’université de Bourgogne et du CNRS)
- 1 Centre de solidarité à la Maison De l’Étudiant.
- 1 Service civique.

Les aides proposées aux étudiants en détresse :
- Aide au logement : logements d’urgence, familles d’accueil, règlement loyers impayés, liens intergénérationnels.
- Aide Alimentaire : liens vers les épiceries solidaires étudiantes : Epi’Campus, FEBIA.
- Aide Administrative et financière : visa, impôts, dossiers CAF, CPAM, compte bancaire, train et cartes DIVIA
- Aide Jobs et stages étudiants : CV, lettre de motivation, préparation à l’entretien, partenaires employeurs.
- Aide Santé : liens vers CPSU, Cellule Bien-être.
- Aide Numérique, Vêtements, Vélos : prêts d’ordinateurs uB, distribution de vêtements et objets du quotidien avec l’ESN InsiDijon.
- Aide Loisirs Culture : SUAPS, atheneum, Secours populaire et associations étudiantes.

La situation actuelle nécessite la pérennisation des actions engagées par la Commission Solidarité Étudiante (CSE) :
- Mettre en place l’évènement « Solidarité Été » avec les épiceries solidaires FEBIA et Epi’Campus, les associations étudiantes ESN InsiDijon, la Corpo Droit, le Rotaract, mais aussi avec l’aide de la Croix Rouge et du Secours populaire.
- Proposer des formations « Apprendre à Nager » pour les étudiants.
- Préparer les étudiants suivis aux entretiens d’embauche et aux missions des postes qui leur seront confiés.
- Mettre en place des partenariats avec des entreprises en amont pour les jobs d’été, mais aussi pour l’alternance.
- Accompagner les étudiants aux évènements bien-être proposés par la cellule bien-être de l’université.








Infos-dijon.com - Mentions légales