Recherche
> Campus > Sur le campus
30/04/2020 03:25

UNIVERSITÉ : Le CROUS Bourgogne-Franche-Comté poursuit ses actions en direction des étudiants

Bien qu'il ait dû adapter les modes de travail de ses personnels, le CROUS Bourgogne-Franche-Comté reste mobilisé pendant le confinement pour l'accompagnement social des étudiants. Responsable du pôle hébergement à Dijon, Myriam Bouchih détaille les actions.
Très tôt, le CROUS Bourgogne-Franche-Comté a été confronté à la problématique de la pandémie du nouveau coronavirus puisque des étudiants sont revenus en février de zones à risque comme l'Italie puis l'Iran.

Comme l'explique Myriam Bouchih, responsable du pôle hébergement du CROUS Bourgogne-Franche-Comté à Dijon, sur le campus dijonnais de l'Université de Bourgogne, cela a concerné une petite dizaine de personnes qui ont alors été invitées à s'installer quatorze jours dans une studette pour passer une éventuelle période d'incubation.

250 bénéficiaires des paniers de l'épicerie solidaire


Ensuite, le CROUS a dû organiser le travail des 80 personnels. Myriam Bouchih alterne les temps de présence au bureau avec son adjointe. Les agents techniques sont opérationnels une semaine sur deux. Les secrétaires administratives ont recours au télétravail, continuent de traiter les demandes de bourses et sont prêtes à recevoir les dépôts de demandes de logements à partir de début mai. Le service social continue ses actions. Il a fallu intervenir comptablement pour ne pas facturer le mois d'avril aux locataires temporairement partis.

Mi-avril, une campagne d'appels téléphoniques a été mise en place pour contacter tous les résidents. «Ceux qui sont présents sont conscients du danger mais n'ont pas peur» constate Myriam Bouchih. Ils sont alors informés des actualités de l'université, du CROUS et des distributions de paniers repas par l'épicerie solidaire. Ces paniers bénéficient à près de 250 personnes sur les 750 étudiants encore présents sur le campus dijonnais. La responsable tient à souligner que «le paiement des loyers n'est pas une priorité actuellement, il faut que les étudiants puissent s'en sortir».

Les restaurants universitaires qui recrutent quelques étudiants essaient de continuer à trouver des activités pour maintenir les rémunérations. Ce lundi 27 avril 2020, le ministère de l'Enseignement supérieur lance une plateforme numérique pour tous ceux qui ont perdu leur job ou leur stage.

Prochaine réouverture de la cafétéria Mansart


Avec la sortir du confinement, le CROUS aura de nouveau à adapter son mode de travail mais «l'objectif n'est pas de faire revenir tous le monde dans le bureau» annonce Myriam Bouchih. Le télétravail perdurera un temps notamment pour les personnes vulnérables ou ayant des enfants à garder.

Selon les consignes du ministère, rouvrira une cafétéria par site universitaire, uniquement pour de la vente à emporter. À Dijon, ce sera donc la cafétéria Mansart où une partie des personnels du restaurant Montmuzard seront redéployés.

Jean-Christophe Tardivon

Retrouver des témoignages d'étudiants pendant le confinement