Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
27/10/2020 15:28

BEAUNE : Les mécènes des Climats de Bourgogne accueillis à l'Hôtel-Dieu

Les mécènes ont célébré les cinq ans du classement au patrimoine mondial de l'Unesco. Gilles de Larouzière, président de l'association, a présenté les projets 2021-2022.

Communiqué de l'association des Climats du vignoble de Bourgogne du 27 octobre 2020 :

Le « Cercle des mécènes » des Climats accueillis aux Hospices de Beaune

Dans le respect de règles sanitaires strictes, l’Association des Climats du vignoble de Bourgogne a pu réunir une nouvelle fois ses Mécènes dans un lieu emblématique des Climats, les Hospices de Beaune. Ce mercredi 14 octobre, la soirée débutait par une visite insolite du monument, révélant notamment les caves, la cuverie, la Chambre du Roy ainsi que le grenier et sa vue imprenable sur la salle des Pôvres. Cette rencontre était aussi et surtout l’occasion pour l’Association des Climats du vignoble de Bourgogne de remercier l’ensemble de ses Mécènes pour le soutien vital qu’ils apportent, et de leur présenter les grands projets 2021-2022. La soirée s’est ensuite achevée par un cocktail dinatoire au sein du Bastion.

Retour sur 5 ans d’inscription

2015-2020 : 5 années d’aventure humaine et de projets marquants pour le territoire. Les Présidents successifs de l’Association, Aubert de Villaine, Guillaume d’Angerville, et aujourd’hui Gilles de Larouzière, étaient présents pour témoigner de la pérennité et de l’importance de l’action de l’Association, depuis 5 ans et pour les prochaines années.
Les Climats, une « cause » à soutenir plus que jamais

« Si la crise qui nous frappe est un fléau, elle est aussi un révélateur de ce qui nous est précieux, de ce que nous chérissons et que nous devons préserver à tout prix. Elle nous amène aussi à redécouvrir la valeur de nos trésors locaux, qui sont au fondement de notre identité et de notre stabilité économique. L’héritage culturel et viticole des Climats de Bourgogne en fait évidemment partie. Son existence millénaire nous apprend beaucoup et constitue un socle inébranlable pour l’avenir. » introduisait Gilles de Larouzière ; poursuivant : « L’inscription UNESCO est un atout majeur pour notre Région. Les Climats, aussi précieux soient-ils n’en demeurent pas moins fragiles. Nous devons veiller à les préserver, tout en maintenant une activité économique durable, respectueuse des paysages et du patrimoine. Restons enracinés mais tournés vers les défis de demain, dans lesquels le développement durable et la transmission aux générations futures doivent avoir une large place. »

De grands défis à relever, portés par un plan d’actions ambitieux

Bertrand Gauvrit, Directeur de l’Association, a présenté tant un point d’étape des actions en cours, que des projets envisagés, certains étant conditionnés par un financement spécifique de mécénat.

Au cœur des actions de l’Association, la mise en place des outils de protection, engagés en lien étroit avec les services de l’Etat. Ils ont vocation à préserver le paysage viticole ainsi que le patrimoine dans les vignes, les villes et les villages. S’ajoutent désormais de nouveaux enjeux, liés au développement durable, aux changements climatiques et aux énergies renouvelables, impactant potentiellement le paysage ou le patrimoine viticole, sur lesquels il faut développer une veille, une vigilance et un accompagnement technique. Bien sûr, des programmes phares comme le « Fonds Climats » d’aide à la restauration des murets et du patrimoine viticole se poursuivent avec de nouveaux appels à projet. Un nouvel inventaire sera dédié aux caves, afin d’en connaître l’emprise et les typologies par village ; peu d’éléments de connaissance sur ce patrimoine pourtant emblématique des Climats étant à ce jour disponibles.

Sur le plan de la connaissance et de la sensibilisation, plusieurs projets sont attendus, notamment la poursuite du programme « Paroles vigneronnes ». Les 40 entretiens conduits sont en phase d’analyse et donneront lieu à une nouvelle exposition, de grande ampleur. Le Mois des Climats et Climats en fête seront bien sûr reconduits dès que les conditions sanitaires seront favorables.

L’Association souhaite également, en lien avec les acteurs locaux, proposer une animation culturelle de la Route des Grands Crus et de ses villages.

Enfin, pour toujours promouvoir le site des Climats et porter haut les couleurs du Patrimoine mondial, les actions au sein des réseaux nationaux et régionaux s’intensifient. L’Association accueillera en 2021 les Rencontres Annuelles des Biens Français inscrits au Patrimoine mondial. Elle poursuit également sont plan de promotion commun aux 8 Biens UNESCO de Bourgogne-Franche-Comté avec des actions presse, des événements grand public et des opérations de promotion touristique en France et à l’étranger. Un nouveau « beau livre » sur les Climats est aussi en préparation.

Le mécénat, une source de financement vitale

Certaines idées reçues ont la vie dure… Non, une inscription au Patrimoine mondial n’induit aucune subvention directe de l’Etat ou de l’UNESCO ! Depuis l’inscription, l’Association est dépositaire et garante de la Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE) du site inscrit, c’est-à-dire de la préservation de l’authenticité et de l’intégrité du site des Climats, reconnu unique au monde, et de sa transmission aux générations futures. Pour accomplir ses missions, l’Association peut compter sur le financement des collectivités et de l’interprofession viticole ; soutien auquel doit s’ajouter du mécénat pour assurer les missions et les actions de l’Association.

« Sans ce double financement public / privé, nous n’avons pas les moyens d’assurer l’ensemble de nos missions sur le territoire et d’assumer la responsabilité qui nous est confiée par l’UNESCO et par l’Etat français », précise Bertrand Gauvrit, Directeur de l’Association.

« La crise de la COVID a affecté les entreprises, nous en avons pleinement conscience. Mais nous nous devons d’être constants dans nos actions, en poursuivant les chantiers engagés et en en ouvrant de nouveaux. C’est ainsi que nous assurerons les conditions favorables pour l’avenir. »

Comment rejoindre le cercle des mécènes ?

A partir de 700 € pour les mécènes premier cru et jusqu’à 10 000 € pour les Grands Mécènes, chacun peut contribuer au projet. Pour chaque don (financier mais aussi de nature ou de compétence), l’entreprise bénéficie d’une déduction fiscale de 60% du montant du don. Selon l’engagement de chacun, des avantages et des rencontres privilégiées sont proposées par l’Association.









Photographies Michel Joly et Jean-Louis Bernuy / Climats du vignoble de Bourgogne