Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
03/08/2021 17:27

BIODIVERSITÉ : Engie Green entreprend le suivi satellitaire de la cigogne noire

Engie Green met en œuvre des actions pour protéger les écosystèmes qui entourent ses parcs éoliens de La Bretelle-Echalot et Vaillant.
Acteur de référence des énergies renouvelables en France, ENGIE Green a développé une expertise unique dans les domaines du développement, du financement, de la construction et de l’exploitation des parcs éoliens et solaires.

Suite à l’implantation des parcs éoliens de La Bretelle et Echalot (Côte-d’Or, région Bourgogne-Franche-Comté), ENGIE Green a entrepris le suivi satellitaire de la cigogne noire pour mieux protéger cette espèce vulnérable.

Constat

L’Office national des forêts (ONF) avait été contacté dès 2004 en phase de développement des parcs éoliens La Bretelle et Echalot pour obtenir un avis d’expert sur la présence de cigognes noires dans la zone.


ENGIE Green s’est engagé à étudier les déplacements migratoires d’une cigogne noire afin de vérifier que les parcs éoliens étaient sans incidence sur ses parcours.

Les actions d’ENGIE Green

Une cigogne noire a été capturée le 16 juin 2015 par l’ONF via un piège posé sur un ruisseau à Praslay en Haute-Marne.

Baptisée Anthéa, cette cigogne avait été baguée à sa naissance 4 ans auparavant dans les Vosges. Pour connaître sa position en temps réel et avec une précision de 10 mètres, la cigogne a été équipée d’une balise GPS à énergie solaire.

Les cigognes noires n’étant pas actives la nuit, les émissions GPS sont arrêtées de 21 heures à 5h du matin pour économiser l’énergie.

Anthéa a été suivie lors de :
- Sa migration prénuptiale vers l’Europe
- Sa migration postnuptiale vers l’Afrique
- Sa période de reproduction

ENGIE Green met en œuvre des actions proactives pour protéger les écosystèmes qui entourent ses parcs éoliens

Ambitions

Afin que les énergies renouvelables s’insèrent au mieux dans les paysages naturels, les équipes d’ENGIE Green intègrent les enjeux environnementaux dès la phase de développement de ses parcs éoliens, à travers la réalisation d’études d’impact. Pour chaque projet, une démarche sur-mesure est mise en place permettant d’éviter, de réduire, et le cas échéant de compenser les éventuels impacts de l’installation sur le milieu naturel.

Au-delà des mesures réglementaires, ENGIE Green est à l’initiative de projets de R&D, développe des méthodes innovantes et déploie des mesures de protection de la biodiversité qui s’étendent au-delà des limites de ses installations pour contribuer à la préservation de la biodiversité locale.

Avec ce suivi satellitaire de la Cigogne noire, ENGIE Green entend préserver la biodiversité locale.

Réalisations et valorisations

Avec Anthéa, une cigogne noire capturée et baguée en 2015, le Pôle Biodiversité d’ENGIE Green en partenariat avec l’ONF a pu déterminer l’axe migratoire de l’oiseau. A l’aller et au retour, la cigogne noire suit un axe qui longe le Massif central à l’Ouest. Le passage des Pyrénées se situant à l’Ouest de la chaine, il apparait que cet axe serait emprunté par une grande partie de la population d’Europe de l’Ouest.

Sur ces 7 trajets migratoires en France, seules 2 positions d’Anthea sont à proximité immédiates d’une éolienne (392 m et 504 m d’altitude).

Et, en période de reproduction, la cigogne n’a jamais traversé les 3 parcs éoliens les plus proches de son nid (La Bretelle et Echalot à 26 km et Vaillant à 18 km).

Communiqué


Infos-dijon.com - Mentions légales