Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
23/10/2020 12:49

CHANGEMENT D’HEURE : Les conseils d’un professionnel de santé pour un changement tout en douceur

Le changement d'heure c'est pour ce dimanche en pleine nuit. Est-ce la fin de ce système ? Les enfants sont-ils plus sensibles à ce changement ? On avance ou on retarde nos pendules ?  


Les origines de ce changement d’heure


Le changement d'heure a été instauré en France à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. Depuis 1998, les dates de changement d'heure ont été harmonisées au sein de l'Union européenne. Dans tous les pays membres, le passage à l'heure d'hiver s'effectue le dernier dimanche d’octobre.

Dernier changement d’heure ?


En septembre 2018, la Commission Européenne avait proposé de suspendre définitivement ce changement d'heure en 2021, d’ailleurs 84% des Européens s’étaient prononcés pour la suppression de ce dispositif. En France, 59 % des personnes interrogées avaient plébiscité le maintien du changement d’horaire deux fois par an. Finalement la Commission Européenne avait laissé le choix à chaque État membre de conserver l'heure d'hiver ou l'heure d'été et devait rendre sa décision avant le 1er avril 2020. Mais, cette question n’est toujours pas réglée en raison de la crise du Coronavirus. Bref, la fin du changement d'heure initialement prévue en 2021 reste en suspens.
 

Les conséquences sur l’organisme

Alors quelles sont les conséquences sur l'organisme auprès des enfants, certainement plus sensibles, sur ce changement d'heure ? Infos-Dijon a posé la question à Brigitte Virey, pédiatre à Dijon et Présidente du Syndicat National des Pédiatres Français.
Brigitte Virey : «Sur l’organisme de l’enfant ce n’est pas si important que ça. Pour une heure de décalage, en trois ou quatre jours, on se recale très facilement. Même chose pour les adultes. Mais que les parents se rassurent, ce n’est pas catastrophique, surtout si eux-mêmes ne dramatisent pas la situation.»

On avance ou on recule les aiguilles ?


Dimanche nous allons donc passer à l’heure d’hiver et comme chaque fois la question sera de savoir si nous allons dormir une heure de plus ou une heure de moins. Et bien bonne nouvelle nous allons dormir une heure de plus. Dans la nuit de ce samedi 24 à ce dimanche 25 octobre à 3 heures du matin, il sera en fait 2 heures. Il faudra donc reculer de soixante minutes vos horloges, vos montres et autres Tic-Tac. Autre bonne nouvelle, vos smartphones, ordinateurs, Box télé et pendules de voitures se chargeront de faire cette mise à jour automatiquement. Elle n’est pas belle la vie....  Bon ok ! on va aussi  vivre une heure de plus le couvre-feu. Arfff… 

                                                                                                                                                                         Norbert Banchet
 
Photos : Jean-Christophe Tardivon,  extraites de l'article : Le Compteur du Temps, à lire ICI