Recherche
> Côte d'Or > Côte d'Or
07/07/2020 19:31

CHENÔVE : Une autre manière d’apprendre au collège Le Chapitre

En réseau d’éducation prioritaire, l’établissement met en place et prône le dispositif «École ouverte». 36 élèves sont accueillis cette semaine et suivent un programme proposant des cours et ateliers sortant du schéma disons classique, dans un cadre pédagogique. C’est un des dispositifs des «vacances apprenantes». La rectrice de l’académie de Dijon Nathalie Albert-Moretti a parcouru le dispositif ce mardi.
Ce n’est pas la première fois ni même la première année que le collège Le Chapitre à Chenôve met en place le dispositif «École ouverte». Hormis à l’approche de Noël, l’établissement est ouvert aux élèves volontaires durant une semaine à chaque période de vacances scolaires. Le premier objectif de ce «prolongement» est de faire ce que l’équipe pédagogique appelle de la remédiation scolaire. «Il s’agit de retravailler certaines bases, des notions déjà acquises», dit Abdelbasset Louali, principal du collège Le Chapitre. Les matières au programme de la semaine sont le français, les mathématiques, les sciences et les langues vivantes.

«L’objectif est aussi de redonner des bonnes habitudes»


Du 6 au 10 juillet, 36 élèves (les 4 niveaux + SEGPA) sont accueillis (50 places étaient ouvertes). L’établissement n’ayant pas la possibilité de mobiliser du personnel tout l’été, les «vacances apprenantes» sont concentrées sur cette semaine, s’articulant entre des cours de remédiation le matin mais aussi des activités ludiques, sportives ou culturelles l’après-midi.  La semaine précédant la rentrée de septembre s’inscrira également dans le cadre du dispositif «École ouverte», avec en plus l’accueil des futurs collégiens devant faire leur rentrée en 6ème.

Dans la période post-confinement, cette semaine de juillet apparait d’autant plus tel un cadre qui compte. «L’objectif est aussi de redonner des bonnes habitudes, de recréer du lien social et d’entretenir le lien école-familles», souligne le chef d’établissement.
Au collège Le Chapitre, qui comptait 303 élèves cette année, 75% d’entre eux sont revenus en juin. «Des élèves - une dizaine - sont sortis des radars depuis mi-mars et nous ne les reverrons qu’en septembre», note toutefois Abdelbasset Louali.

«Ils sont contents de trouver un rapport privilégié, ils osent davantage»


«On s’était remis au travail, on avait repris de bonnes habitudes… On a ressenti une certaine frustration de devoir s’arrêter». Emilie Tissier, professeure en lettres classiques, s’est elle portée volontaire pour cette semaine.
En classe avec des collégiens de 6ème et 5ème ce mardi matin, ils entamaient «Les vacances du Petit Nicolas» après avoir commencé par redécouvrir «Le Petit Nicolas» en juin… Des choix facilités par un autre rapport au cours. «Moi qui pensait que c’était vieillot… Ils sont contents de trouver un rapport privilégié, ils osent davantage», assure l’enseignante. Ferhat, élève de 6ème, en est même venu à partager sa dernière lecture débutée à la bibliothèque sur son temps libre : «Le feuilleton d’Hermès».

«On fait de la conjugaison, de la grammaire, on reprend des choses mais on peut le faire de façon ludique, sans la pression de la notation ou des examens. On peut prendre le temps de lire, d’expliquer. Depuis que je suis arrivée ici, c’est un des plus du Chapitre je dirais… Ça nous permet de partager des moments de vie et on se retrouve différemment à la rentrée. Je serai heureuse de les retrouver en 4ème», témoigne Marie Poveda, professeure en français, aux côtés des élèves autour d’un jeu de société.

La manière d’apprendre et la transversalité des cours est vue comme dynamique par les acteurs de cette semaine.

«J’ai le sentiment de mieux apprendre et de découvrir des choses»


En cuisine, Noham, en 6ème, était à l’oeuvre pour sa toute première préparation culinaire, en vue d’une dégustation à l’aveugle des invités attendus aux tables du restaurant pédagogique. Un espace utilisé d’habitude uniquement par les élèves de SEGPA ayant opté pour le champ d’enseignement Hygène-Alimentation-Services.
«Cette semaine, j’ai le sentiment de mieux apprendre et de découvrir des choses», nous a-t-il dit, comptant d’ores et déjà revenir fin août pour se préparer à la 5ème.

Outre l’atelier cuisine de ce mardi midi, un sortie accrobranche était au programme de l’après-midi. Un programme exposé à la rectrice de l’académie de Dijon par Abdelbasset Louali accompagné notamment de son adjointe Marie-Claude Pitavy. Aziza Aglagal, adjointe au maire de Chenôve déléguée à l’éducation, avait été conviée à cette visite.

Sur l’académie de Dijon, 11 écoles, 17 collèges et 4 lycées professionnels ont mis en place ce dispositif, dont 4 écoles, 7 collèges et 1 lycée professionnel (de Montbard) en Côte-d’Or.

Le ministère de l’Éducation Nationale indique que «le dispositif École ouverte s'adresse en priorité aux écoles et aux établissements des réseaux d'éducation prioritaire ainsi que ceux situés dans des territoires relevant de la géographie prioritaire de la politique de la ville. Cet été il se déploie également dans les écoles et les établissements des zones rurales éloignées et dans tous les territoires fragilisés par la crise sanitaire et ses conséquences économiques».

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier