Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
03/11/2020 19:28

CONFINEMENT : Retour des contrôles pour vérifier les attestations de déplacement

Les forces de l'ordre ont dressé les premières verbalisations pour absence ou non-conformité de l'attestation de déplacement. Ce mardi 3 novembre, une importante opération de contrôle a eu lieu au niveau du péage de Dijon sud.

«C'est le retour de l'attestation» avait lancé Emmanuel Macron lors de son allocution annonçant l'instauration d'un second confinement. Après quelques jours de tolérance pour les retours des vacances scolaires, il est désormais obligatoire d'avoir avec soi une attestation dérogatoire de déplacement à chaque sortie.

Dans toute la Côte-d'Or, les contrôles de vérification des attestations ont commencé le 2 novembre dernier avec, quotidiennement, une centaine de points mis en place tant sur de grands axes que sur des axes secondaires.

Ce mardi 3 novembre 2020, le préfet de la Côte-d'Or Fabien Sudry est allé à la rencontre des gendarmes du peloton autoroutier de Beaune et du peloton motorisé de Chevigny-Saint-Sauveur contrôlant le péage de Dijon sud sur l'A311 et le rond-point de Perrigny-lès-Dijon à proximité. Sur la centaine de gendarmes mobilisés dans tout le département pour ces contrôles, une vingtaine de militaires opéraient donc à Perrigny-lès-Dijon.

«Dans l'ensemble, les gens respectent les règles»

Sur l'ensemble du département, parmi les 550 premiers contrôles réalisés en zone gendarmerie, il y a eu environ 30 verbalisations du fait d'attestations non-conformes. En zone police, correspondant à Dijon et Beaune, sur les 149 opérations de contrôle, 91 verbalisations ont été appliquées. «Dans l'ensemble, les gens respectent les règles» constate le préfet mais «la force publique est là», ce qui contribue à la «sécurisation générale de notre pays» puisque la crise épidémique se double d'un risque d'attentat (lire le communiqué de la préfecture).

La population pouvant continuer de travailler, les services publics restant accessibles et les établissements scolaires étant ouverts, cela fait plus d'occasions de déplacement potentiel. Le colonel Philippe Lagrue, adjoint au commandant de la région de gendarmerie Bourgogne-Franche-Comté, explique que le site de Perrigny-lès-Dijon a été choisi pour «son flux important». Cela permet de vérifier aussi les véhicules en provenance d'une autre région, ce qui peut amener les militaires à demander au conducteur de faire demi-tour.

Les gendarmes dégainent Covid Reader


Deux outils sont principalement mis en œuvre par les gendarmes lors de ces contrôles : le bidon de gel hydroalcoolique, contribuant à l'hygiène régulière des mains, et Covid Reader, l'application des terminaux numériques permettant de vérifier les attestations sur smartphone. Pour autant, de nombreuses attestations étaient toujours présentées en version imprimée par les conducteurs et passagers des véhicules.

Les axes routiers ne sont pas les seuls sites pouvant faire l'objet de vérification, les abords des centres commerciaux sont aussi dans le viseur des forces de sécurité intérieure. Le préfet considère que «c'est une question d'égalité des citoyens devant la règle».

Actualisé le 4 novembre 2020 :

Concernant l'opération à Perrigny-lès-Dijon : 150 véhicules ont été contrôlés, ce qui représente 190 personnes. Cinq  infractions au non-respect des mesures de confinement ont été verbalisées.

Jean-Christophe Tardivon

Surveillance renforcée autour des écoles dijonnaises


Les attestations sur le site du ministère de l'Intérieur