Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
01/11/2020 17:58

CORONAVIRUS : François Patriat souligne «l'enjeu vital du confinement»

Élus LREM de la Côte-d'Or, le sénateur François Patriat et le député Didier Paris soutiennent l'action de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté. Ils rappellent que 45% des Français trouveraient les mesures du confinement encore «trop légères» face à l'épidémie de la Covid-19.

Communiqué de Didier Paris et de François Patriat du 1er novembre 2020 :

Covid19 - L'enjeu vital du confinement

L’État assume pleinement sa responsabilité en mettant tout en œuvre pour lutter, le plus efficacement possible, contre la pandémie et pour apporter un soutien massif à notre économie et au commerce.

Aujourd’hui, en France, une personne est hospitalisée toutes les 30 secondes et une décède toutes les 4 minutes. Dans notre région, comme l’indique l’Agence Régionale de Santé, « la vague de malades ne fait que commencer à déferler sur nos hôpitaux » et « ce sont des milliers de vies qui sont en jeu ».

Dans ce contexte, les mesures de confinement, même difficiles, sont absolument nécessaires. Nous devons préserver nos capacités hospitalières, soutenir nos personnels de santé qui continuent, en dépit de la fatigue, à faire un remarquable travail. Ils ont, aujourd’hui, sans doute besoin d’être applaudis, mais plus encore d’être certains que nos concitoyens respectent les mesures sanitaires prises.

Nos plus proches voisins sont dans la même situation. Très tendue en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, en Grande Bretagne ou en Hollande ; inquiétante en Allemagne et évidemment toujours aussi délicate en Espagne ou en Italie.
Les Français sont inquiets mais deux-tiers d’entre eux approuvent le reconfinement et 45 % trouvent encore les mesures trop légères quand seulement 15 % les estiment excessives (cf. dernier sondage Elabe)

C’est dans cette situation que nous devons faire bloc, écarter les polémiques inutiles, rejeter les postures politiques, telles que les arrêtés pris par certains maires pour ouvrir tous les commerces. Au-delà même de l’absence de toute légalité, elles nous font courir un très grand risque, celui de faire passer au second plan l’enjeu vital du confinement qui est de sauver les vies.

C’est le comportement de chacun de nous qui sera garant de la santé de tous. Nous devons accepter les contraintes temporaires que la pandémie nous impose et nous montrer plus que jamais responsables et solidaires.

Didier Paris
Député de la Côte-d’Or
5ème Circonscription

François Patriat
Sénateur de la Côte-d’Or
Président du Groupe RDPI


L'AMF 21 met la pression sur le gouvernement


Les arrêtés municipaux sur les commerces sont illégaux


L'ARS dénonce les arrêtés municipaux «aussi clientélistes qu'illégaux»


Le sud de la Bourgogne est touché par une vague épidémique remontant de Rhône-Alpes


L'ARS de Bourgogne-Franche-Comté appelle à réussir ensemble le confinement