Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
24/11/2020 19:22

CÔTE-D'OR : Alain Suguenot défend le principe d'acheteurs physiquement présents à la vente des vins des Hospices de Beaune

Deux dates potentielles sont maintenant à l'étude par le conseil de surveillance des Hospices civils de Beaune. Ce mardi 24 novembre, son président est revenu sur la situation qui a conduit au report de la plus ancienne oeuvre de charité de France.

À défaut d'un coup de marteau, c'est un coup de massue qui est tombé sur le monde du vin beaunois le 14 novembre dernier à 19 heures. Prévue le dimanche 15 novembre à 14 heures 30 après bien des concertations, la vente des vins des Hospices civils de Beaune était reportée moins de 24 heures avant le premier coup de marteau du commissaire-priseur de Christie's.

Le jeu trouble de Christie's


Rappel des faits qui se sont enchaînés à compter de l'annonce du second confinement. Les Hospices Civils, la Ville de Beaune et la préfecture de la Côte-d'Or avaient travaillé à un protocole sanitaire adapté à la configuration de l'événement. Le nombre des participants sous les halles est d'abord restreint aux seuls acheteurs, organisateurs et journalistes puis revu à un nombre de plus en plus réduit, de 250 à 100 personnes. Le 2 novembre, la cellule interministérielle sur le Covid-19 approuve le protocole.
Le jeudi 5 novembre, la traditionnelle conférence de presse organisée à Paris par Christie's pour présenter la vente et annoncer le parrain se déroule en visioconférence, qui à Beaune, qui à Paris (lire notre article). Il est alors indiqué que le président de la vente, le chanteur Marc Lavoine, mettant sa notoriété au service de la cause des hospitaliers de France, bénéficiaires de la pièce de charité, diffusera une vidéo mais ne pourra être présent le jour J.

Lors de cette conférence de presse, alors que la vente réelle est en train d'être organisée, la directrice générale France de Christie's, Aline Sylla-Walbaum, insiste étrangement sur la capacité de l'opérateur à mener des enchères virtuelles. La directrice met alors en avant une vente de livres qui a «doublé son estimation» mais prend soin de ne pas évoquer le «flop» de la Biennale de Paris (ex-Biennale des Antiquaires) du 9 octobre qui a récolté 1,5 millions d'euros sur les 7 millions d'euros attendus.

Le coup de Trafalgar de l'autorité de régulation


Le vendredi 13 novembre, le Conseil des ventes volontaires débarque avec fracas en manifestant sa volonté de «suspendre cette vente publique». L'organisme inconnu du grand public est l'autorité de régulation des ventes aux enchères. Il est difficile d'imaginer que le CVV a découvert deux jours avant l'événement ses conditions d'organisation. D'autant plus que Cécile Verdier, présidente de Christie's France était membre de ce conseil. Cécile Verdier aurait démissionné après l'affaire mais, à ce jour, apparaît toujours sur le «trombinoscope» du CVV.

Le samedi 14 novembre à 14 heures 30, les Hospices civils annoncent avoir proposé à Christie's une solution pratique isolant ses agents des acheteurs pour éviter tout risque de contagion lié à l'événement. Plusieurs fois, le directeur François Poher a rappelé que c'était tout de même un établissement de santé qui organise la vente. Le président du conseil de surveillance, Alain Suguenot se disant prêt à mettre en place des tests antigéniques à l'entrée des halles.

Las, quelques heures plus tard, devant la réticence du CVV, préfecture et Hospices s'accordent pour reporter la vente tant pour des questions de sécurité que de sérénité (retrouver les différents communiqués).

«Je maintiendrai la vente des vins comme elle était»


Ce mardi 24 novembre 2020, en marge d'un point de situation concernant le chantier de la Cité des vins et des climats de Bourgogne, le maire de Beaune Alain Suguenot revient sur l'affaire «abracadrabrantesque» (lire notre édito) et envisage les différentes options concernant le report.

Pour Alain Suguenot, organiser des enchères totalement en ligne aurait eu de graves conséquences : «on ne faisait plus jamais la vente des vins». Ou, tout du moins, c'était tourner le dos à l'esprit de l'événement. «Je maintiendrai la vente des vins comme elle était» martèle le maire. «Avec le préfet, on a décidé tous les deux de repousser parce qu'on n'était pas d'accord avec le CVV, (…) maintenant, il faut que le CVV revienne sur sa décision» ajoute-t-il. De plus, Alain Suguenot s'étonne que Christie's n'ait pas fait appel de la décision du CVV.

«D'habitude, une vente volontaire, c'est le commissaire-priseur qui organise la vente. Là, ce sont les Hospices qui vendent» explique Alain Suguenot. «Quand le CVV dit 'on suspend la vente des vins', il n'a aucune qualité pour le faire, (…) il n'a qu'un pouvoir disciplinaire» proteste le maire. Le communiqué du Conseil des ventes volontaires est arrivé suffisamment tard pour ne pas permettre aux organisateurs de trouver une autre structure afin de procéder à la vente. Pour sa part, Christie's ne semblait pas prêt à risquer une sanction devant son autorité de régulation en participant à la vente telle qu'elle s'annonçait.

«C'est aussi une fête populaire pour la ville»


Ce 24 novembre, le conseil de surveillance des Hospices civils de Beaune s'est réuni et la nouvelle date de la vente était à l'ordre du jour. «On essaie de la faire avant le 31 décembre» indique Alain Suguenot, président de conseil de surveillance, principalement pour des raisons de clôtures de comptes des acheteurs à la fin de l'année civile. Auquel cas, la date pourrait tomber le 13 décembre ou le 20 décembre. Cette option n'étant possible que si le CVV revoit sa copie.

Il est cependant possible d'avoir des exercices budgétaires de treize mois. «Il serait peut-être plus profitable de faire une vente le 17 janvier» réfléchit Alain Suguenot. D'autant plus que les bars et restaurants pourraient rester fermés au moins jusqu'au 15 janvier, selon ce que le ministère de l’Économie a indiqué au Point et à France Info. Le porte-parole du gouvernement n'a pas confirmé. [Actualisé le 24 novembre 2020 : le président de la République a annoncé que les restaurants resteraient fermés jusqu'au 20 janvier.]

Saluant la mémoire d'Antoine Jacquet, précédent directeur des Hospices, Alain Suguenot évoque des réflexions sur les fondamentaux de la vente des vins : «c'est aussi une fête populaire pour la ville, (…) c'est le seul moyen que l'on ait pour faire que notre hôpital existe». Les retombées pour les commerces sont estimées à 7 millions d'euros tandis que, les bonnes années, les enchères apportent 12 millions d'euros au budget des Hospices civils de Beaune qui ne reçoivent pas de subventions de l’État.

Concernant les vins en eux-mêmes, les jus sont actuellement stockés à la cuverie du domaine viticole des Hospices Civils de Beaune. Le principe est pourtant que les négociants élèvent eux-mêmes les vins dont ils ont fait l'acquisition.

«Une vente aux enchères, il y a aussi tout ce qui se passe dans la salle»


Si la vente était organisée relativement rapidement en 2021, Christie's pourrait en être l'opérateur en établissant un avenant au contrat. En revanche, la délégation devant être renouvelée, une nouvelle procédure d'appel d'offres sera lancée, ce qui pourrait amener à une ouverture des plis début février 2021. Le conseil de surveillance des Hospices civils de Beaune espère malgré tout pouvoir prendre une décision d'ici le 29 novembre.

Dans les deux cas, décembre ou janvier, le maire de Beaune reste confiant sur la présence des acheteurs qui avaient prévu de participer physiquement le 15 novembre dernier. Beaucoup sont Bourguignons, quelques-uns sont Belges ou encore Suisses. «Une vente aux enchères, il y a aussi tout ce qui se passe dans la salle» insiste Alain Suguenot. Rien que pour prendre les ventes récentes, la gouaille de Fabrice Luchini et les lunettes d'Adriana Karembeu ont marqué les esprits. Des interventions non négligeables selon Alain Suguenot : «cela peut être 20% de chiffre parce qu'il y a une espèce d'émulation».

Jean-Christophe Tardivon

La vente des vins des Hospices de Beaune aura lieu le dimanche 13 décembre