Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
14/11/2020 05:55

CÔTE-D'OR : Cinq personnes ont trouvé la mort sur la route en octobre

La préfecture de la Côte-d'Or dénonce les comportements meurtriers de la conduite sous l'empire de l'alcool ou de stupéfiants.

Communiqué de la préfecture de la Côte-d'Or du 13 novembre 2020 :

L’ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE AU 1ER NOVEMBRE 2020 EN CÔTE-D'OR

Depuis le 1er janvier 2020, les forces de l’ordre ont relevé 147 accidents corporels dans le département. 24 personnes y ont perdu la vie, 168 autres ont été blessées. Le mois d’octobre a été marqué par une faible accidentalité mais par une mortalité importante avec 5 tués.

Une accidentalité en dent de scie

Le nombre d’accidents varie d’un mois sur l’autre. Ce phénomène est encore plus évident en 2020 du fait de la crise sanitaire. Le mois d’octobre s’inscrit dans ces variations avec 12 accidents répertoriés contre 23 en septembre. C’est le troisième mois de l’année le moins accidentogène derrière les mois d’avril (2 accidents), mars (9) et janvier (10).

Un bilan humain particulièrement lourd en octobre

Durant les deux mois de confinement du printemps dernier, 2 personnes avaient perdu la vie dans un accident de la circulation routière, ce qui portait le bilan humain des 5 premiers mois de l’année à 6 morts. Malheureusement, lors des 5 mois suivants, ce nombre a été multiplié par trois, soit 18 tués. Pour le seul mois d’octobre, malgré le faible nombre d’accidents, 5 personnes sont décédées, 14 autres ont été blessées.
Ainsi, le bilan humain de l’année 2020, qui a pourtant bénéficié de la baisse du trafic liée à la crise sanitaire dans un premier temps, a rattrapé celui de l’année passée pour atteindre 24 morts dans un accident de la route.

90 % de facteurs humains dans les accidents

Trois types de facteurs peuvent déclencher un accident de la circulation (1). Des éléments liés au véhicule, de type défaillance technique, ont été responsables de 5 accidents corporels en 2020. L’infrastructure, la signalisation, l’état de la chaussée ou l’aménagement par exemple, peuvent également être une cause. Les facteurs humains sont, néanmoins et de loin, les plus représentés comme cause directe. Ils sont répertoriés dans 137 accidents.

L’inattention a causé 30 accidents corporels, tuant 3 personnes. Les comportements les plus meurtriers sont les conduites sous l’emprise d’alcool et / ou sous stupéfiants faisant respectivement 6 et 5 morts. Après un mois d’octobre particulièrement lourd en pertes humaines sur les routes du département, il est nécessaire de rappeler que la prudence et l’attention constante sauvent des vies lorsque l’on est au volant d’un véhicule.

(1) Un accident peut avoir plusieurs causes ou une cause indéterminée, c’est pourquoi en additionnant les divers facteurs, le compte n’est pas égal à 147.

Source : Observatoire départemental de la sécurité routière – Données provisoires