Recherche
> Côte d'Or > Côte d'Or
29/06/2020 20:32

CÔTE-D’OR : Des fables de La Fontaine pour les vacances des écoliers, futurs collégiens

L’opération «Un livre pour les vacances» est reconduite pour la troisième année auprès des écoliers de CM2 en France. Ceux de l’école Paul Langevin à Talant en Côte-d'Or ont reçu leurs ouvrages, remis notamment par la rectrice de l’académie de Dijon ce lundi après-midi.
À l’école élémentaire Paul Langevin ce lundi après-midi, sous le préau extérieur et à quelques mètres des rayons d’un soleil éclatant, la visite était symbolique sur plusieurs aspects.

Fabian Ruinet, maire de la commune, faisait part de son plaisir de pouvoir souhaiter une bonne dernière semaine de cours à l’équipe pédagogique ainsi que projeter les élèves vers les vacances d’été. Des propos appuyés sachant que le groupe scolaire avait dû être fermé du 4 au 18 juin pour un cas de Covid-19... Après «une période difficile», un air de bel été se ressentait peut-on dire.

Le deuxième aspect symbolique était bien sûr la distribution des Fables de La Fontaine à chaque écolier de CM2. Pour la quatrième année consécutive - la troisième envers tous les écoliers de CM2 de France puisque la première année n’avait concerné qu’une académie -, l’opération «Un livre pour les vacances» est ainsi reconduite.
«Tous les écoliers de CM2 vont recevoir au cours du mois de juin un recueil des Fables de La Fontaine pour les accompagner durant leurs vacances d’été. L'objectif est de renforcer le goût et la pratique de la lecture chez ces élèves qui vont entrer au collège, en leur donnant l'occasion de découvrir durant leur temps de loisir une œuvre du patrimoine littéraire et de partager le plaisir de sa lecture avec leur famille, leurs camarades et leurs professeurs. Cette année, c’est le dessinateur Emmanuel Guibert, Grand Prix du Festival d’Angoulême 2020, qui a accepté de mettre son talent au service de ce beau projet en illustrant chacune des vingt-cinq fables du recueil, édité par le réseau Canopé», explique le rectorat de Dijon. Plus d’informations sur «Un livre pour les vacances» en cliquant ici.

Donner le goût de la lecture et des mots


«On est très contents de ne pas vous oublier pour les vacances. C’est important de ne pas abuser des tablettes numériques et de revenir aux livres, d’avoir le goût de la lecture et des mots. Ce sont ceux qui vous permettront de continuer dans l’école de la République», a alors adressé Fabian Ruinet aux 16 élèves talantais.

Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon, s’était quant à elle déplacée en ayant aussi à l’idée de leur lire l’une des fables du recueil : La grenouille qui se veut faire aussi grosse que le boeuf.
Pourquoi celle-ci en particulier ? Parce qu’elle parle de modestie. «La modestie, c’est une qualité qu’il faut cultiver dans la vie. Juste être soi c’est déjà bien et il ne faut pas chercher à écraser les autres. Respectez-vous les uns les autres, dans vos différences», a tenu à souligner la rectrice.

Pascale Coq, inspectrice d’académie et directrice académique des services de l’Education nationale de Côte-d’Or, avait choisi «Le laboureur et ses enfants» pour rendre hommage aux enseignants mobilisés malgré les angoisses et les difficultés dans cette période de déconfinement.
Cela avant une touche disons plus classique ayant égayé encore davantage le sourire des écoliers : «Le corbeau et le renard», lu par le maire de Talant.

L'enthousiasme pour le livre


Recueils des Fables de La Fontaine en mains, les écoliers les feuilletaient avec enthousiasme, en se rappelant en avoir lu et appris à l'école tout en découvrant des illustrations uniques.
«Chaque année, c’est un joli ouvrage qui ne se retrouvera pas dans n’importe quelle bibliothèque, dans celle des CM2 uniquement, futurs élèves de 6ème», a insisté la rectrice, convaincue encore aujourd’hui de la force d’un livre : «Ça reste un objet merveilleux, symbolique, c’est la connaissance, la sagesse… Heureusement que beaucoup d’élèves continuent à prendre des livres et à aller à la bibliothèque».

La remise s’est effectuée en présence également de Laurent Tainturier, directeur territorial du réseau Canopé en Bourgogne Franche-Comté, Dominique Bareille, directrice de l’école Paul Langevin, Patrice Royer, IEN de circonscription, Jérôme Vial, conseiller technique au rectorat de Dijon, sans oublier les agents du service municipal de Talant en charge des questions d’éducation.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier