Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
27/09/2022 06:54
2986 lectures

CÔTE-D’OR : Des militants pacifistes regrettent l'échec de la conférence sur la non-prolifération nucléaire

Le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l'abolition des armes nucléaires a tenu le 21 septembre dernier, la 32ème vigie citoyenne mensuelle pour la reconversion du CEA Valduc.
Communiqué du collectif Bourgogne Franche-Comté pour l'abolition des armes nucléaires du 22 septembre 2022 :

Un engagement international pour le désarmement nucléaire

Le 21 septembre, journée internationale de la paix, une trentaine de citoyens ont déployé des banderoles à Dijon, et une douzaine à Moloy, près du site du CEA de Valduc (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) qui assure la maintenance et la modernisation des 290 armes nucléaires françaises.

Ils demandent :
- le respect par la France de l’art. 6 du Traité de non-prolifération (TNP) auquel elle a adhéré en 1992 et dont elle viole l’esprit et la lettre,

- l’adhésion de la France au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), devenu depuis le 22 janvier 2021 la norme du droit international,
- et, à terme, la reconversion à des activités pacifiques des sites CEA-DAM, dont celui de Valduc.

L’échec de la 10ème Conférence d'examen du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP)

La 10e Conférence d'examen du TNP à New-York du 1er au 27 août s’est terminée sur un échec.

Certes, c’est bien la diplomatie russe qui n’a pas accepté les conclusions et recommandations du document final, jugeant le texte trop favorable à l’Ukraine.

Mais, depuis l’ouverture de la conférence, tous les États dotés d’armes nucléaires adhérant au TNP - États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni - sans exception, n’ont cessé à travers leurs interventions d’entacher la crédibilité de l’architecture de non-prolifération et de maîtrise des armements, en diminuant ou en expurgeant toute mesure sur le désarmement trop contraignante et radicale à leur goût. Les États dotés, dont la France, poursuivent tous une politique de modernisation et de renouvellement de leurs arsenaux nucléaires en violation de l’article 6 du TNP.

Toutes les générations en première ligne pour le désarmement nucléaire

Face à cette fuite en avant irresponsable, Pax Christi International, Pax Christi France, la commission ‘Justice et Paix’ de la Conférence épiscopale française et ICAN France ont organisé un webinaire international à l’occasion de la ‘Journée internationale de la paix’ ce 21 septembre (60 rassemblements en France).

Quatre personnes ont témoigné de leurs engagements :

- Hinamoera Cross, jeune Polynésienne qui milite pour faire reconnaître l’impact des essais nucléaires français dans le Pacifique (elle est atteinte d’une leucémie incurable ; coût pour la collectivité : 600 000 € à ce jour...)

- Godefroid Marhegane Mulanga-Byuma, de République Démocratique du Congo, spécialiste de l’extraction de l’uranium au Congo et leader ayant contribué à la décision de l’adhésion de son pays au TIAN,

-Yuki Takahata, journaliste japonaise vivant à Paris et activiste anti-nucléaire tant civil que militaire,

- Jean-Marie Collin, expert et co-porte-parole d’ICAN France

Comment les citoyens peuvent-ils soutenir le TIAN ?

- Écrivez à votre Maire, afin que votre commune signe l’Appel des villes d'ICAN pour le désarmement nucléaire, à votre Député et Sénateur pour que la France adhère au TIAN.
- Questionnez votre banque sur son financement de la bombe atomique en participant à la campagne d’action sur ce thème.
- Intéressez-vous aux armes nucléaires, aux questions de sécurité internationale et aux alternatives de défense de la démocratie.
- Participez aux vigies citoyennes à Dijon, Paris, et partout où elles sont organisées.

Les vigies et actions non-violentes menées par le ‘Collectif Bourgogne Franche Comté pour l’abolition des armes nucléaires’ s’inscrivent dans le cadre d' ICAN, 'Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires’ (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons), prix Nobel de la paix 2017, et dans la suite des précédentes victoires de l'ONU : interdiction des armes biologiques (1972), des armes chimiques (1993), des mines antipersonnel (1997), et des bombes à sous-munitions (2008).

Regardez la vidéo « Le début de la fin des armes nucléaires ».
Découvrez l’historique avec photos des actions à Dijon et Valduc depuis 2013.
Informez autour de vous sur les sept vices de la dissuasion nucléaire.
Lisez l’étude sur les déchets nucléaires militaires français.

Le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l'abolition des armes nucléaires
http://abolitiondesarmesnucleaires.org - abolitiondesarmesnucleaires@orange.fr - 06 14 24 86 96


Infos-dijon.com - Mentions légales