Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
13/07/2022 11:53

CÔTE-D’OR : Didier Paris démissionne de son mandat de conseiller régional

Réélu député de Côte-d'Or, celui qui soutient Emmanuel Macron a adressé sa lettre de démission à la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Son successeur devrait être Ludovic Rochette. Ce mercredi 13 juillet, Didier Paris explique pourquoi cette décision.
En juin 2021, Didier Paris (Renaissance) a été élu conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, siégeant dans le groupe d'opposition des progressistes présidé par Denis Thuriot. Le 19 juin dernier, Didier Paris a été réélu député de la cinquième circonscription de la Côte-d'Or.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une situation entrant dans le cadre de la loi sur le non cumul des mandats, le député a choisi de démissionner de la Région pour se consacrer à son mandat de parlementaire comme il l'a indiqué à Infos Dijon ce mercredi 13 juillet 2022.

«On est en train de tester nos capacités à l'ouverture»



Alors que débute la XVIème législature, le Côte-d'Orien a retrouvé la commission des lois pour traiter ses sujets de prédilection : sécurité, police, institutions, collectivités territoriales... Dès la semaine du 18 juillet prochain, le parlementaire présentera un texte dont il est rapporteur concernant le contrôle des serveurs internet en matière de terrorisme.

Dans ce cadre, celui qui soutient la majorité présidentielle – toute relative à l'Assemblée nationale – constate la mise en place des stratégies des différentes oppositions à l'action d'Emmanuel Macron.

«On est en train de tester nos capacités à l'ouverture avec les autres groupes politiques et de tester la limite de leur propre capacité à l'accepter», indique-t-il alors que les premiers débats ont concerné la fin de l'état d'urgence sanitaire et le vote des mesures en lien avec la poursuite de l'épidémie de la Covid-19.

«Des dispositifs relativement simples pour garder la surveillance du virus», selon le député. «Même ça, ça a donné lieu à des débats incroyables. On se rend compte que la NUPES et le Rassemblement national votent ensemble, assez fréquemment avec l'appui des Républicains. On a voté le texte qui a été diminué d'une partie sur un contrôle aux frontières. Il n'y a aucune construction pour l'opposition ; c'est s'opposer pour s'opposer avec ces micro- victoires qui deviennent des faits de gloire».

«Si les choses ne s’aplanissent pas, ce ne sera pas de notre fait», poursuit le député, «on prend des décisions consensuelles au niveau des commissions [où siègent les représentants des oppositions] qui n'ont plus de valeur dans l'hémicycle. Les Français ne pardonneront pas qu'on n'arrive pas à trouver de consensus encore faut-il être deux pour le prouver».

«Le contexte national suppose une présence massive à l'assemblée»


Cet entame de législature qui s'annonce comme un match permanent entre la majorité et les oppositions conforte le choix de Didier Paris de se concentrer sur son mandat de parlementaire.

«Je me rends compte qu'il est extrêmement difficile d'avoir un mandat de parlementaire complet tout en étant conseiller régional», explique le député, «encore plus dans le contexte national qui suppose une présence massive à l'assemblée pour arriver à trouver les équilibres dont on a besoin».

«Il n'est pas question de faire des mandats de parlementaires sans être présent dans la circonscription de manière cohérente», souligne le Côte-d'Orien dans un contexte où de nombreux citoyens ont reproché aux députés en général de ne pas être assez présents localement.

«Je préfère exercer un mandat bien et complètement plutôt que deux mandats incomplètement, c'est mon mandat de conseil régional qui en pâtirait», analyse Didier Paris. «Je préfère en tirer les conséquences en ayant été réélu député et exercer pleinement mon mandat de parlementaire».

Ludovic Rochette entrera au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté


Le député a donc adressé un courrier à la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté pour lui signifier cette démission. Celle-ci doit à présent s'adresser au préfet qui indiquera formellement le successeur. L'officialisation pourrait intervenir à la rentrée.

Cependant, le suivant sur la liste de Côte-d'Or des régionales est connu : il s'agit de Ludovic Rochette (Horizons). Sur le plan politique, «Ludovic Rochette a donné suffisamment donné de signe de plein accord avec la majorité présidentielle pour que je lui fasse confiance», souligne le député.

Ludovic Rochette est maire de Brognon et président de l'association des maires de Côte-d'Or (AMF 21). Selon Didier Paris, ce sont des fonctions pouvant «donner une vision supplémentaire à l'élu régional».

Jean-Christophe Tardivon


Infos-dijon.com - Mentions légales