> Côte d'Or > Côte d'Or
11/01/2024 13:08

CÔTE-D'OR : François Sauvadet assure «tout faire pour que notre département rayonne»

Lors de ses vœux, ce lundi 8 janvier, à Dijon, le président du conseil départemental a indiqué agir «pour que chacun soit fier d'être Côte-d'Orien» au seuil d'une année riche en événements sportifs et populaires.
«Je veux adresser des vœux de bonne année et de bonne santé à tous les Côte-d'Oriens !» Ce lundi 8 janvier 2024, François Sauvadet (UDI), président du conseil départemental de la Côte-d'Or, s'est exprimé devant les représentants des forces vives du territoire réunis au palais des congrès de Dijon.

Ont assisté au discours notamment Franck Robine, préfet de la Côte-d'Or, Pierre N'Gahane, recteur de l'académie de Dijon, François Patriat (REN), sénateur de la Côte-d'Or, Michel Neugnot (PS), premier vice-président du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ainsi que de nombreux élus départementaux – de la majorité comme de l'opposition – et de nombreux maires de communes du département, sans oublier Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, invité d'honneur.

«Nous devons tout faire pour prévenir le risque de basculement dans la précarité»


Le premier mot de François Sauvadet salue «le dialogue État-Département» et «l'action des forces de l'ordre» ainsi que des sapeurs-pompiers.

Selon l'INSEE, la Côte-d'Or recense 535.503 habitants. La collectivité emploie 2.600 agents territoriaux «aux côtés de tous les Côte-d'Oriens sur 100% du Département».

François Sauvadet signale que le budget primitif 2024, voté le 19 décembre dernier (lire notre article), consacre 355 millions d'euros aux solidarités humaines : «C'est un effort indispensable pour maintenir une cohésion sociale ; quand tant de personnes souffrent, nous devons tout faire pour prévenir le risque de basculement dans la précarité y compris des familles qui pourtant travaillent mais ne s'en sortent plus».

Se disant «engagé» dans la lutte contre les violences intrafamiliales et juvéniles, François Sauvadet rappelle que près de 3.000 enfants sont accompagnés par les services de la protection de l'enfance.

«Le choc du vieillissement est devant nous»


En matière d'autonomie, la priorité est donnée au «maintien à domicile» des personnes avançant dans l'âge et à l'accompagnement des EHPAD connaissant des difficultés comme cela fut fait à Laignes (lire notre article). 93 millions d'euros seront consacrés à la prise en compte du handicap.

Le centriste interpelle indirectement le gouvernement pour «faire face à l'envolée des dépenses sociales et à celles liées au vieillissement» car «le choc du vieillissement est devant nous». La Côte-d'Or compte désormais plus de personnes de plus de 65 ans que de moins de 15 ans.

Le président du Département souligne les «retours positifs» de l'expérimentation France Travail –  consistant à un versement sous conditions du revenue de solidarité active (RSA) – et le maintien du repas des collégiens tarifé deux euros aux familles.

Alors que 35% des responsables d'exploitations agricoles ont plus de 55 ans en Côte-d'Or, «la question de la transmission des exploitations est directement posée» : «il nous faut prioritairement assurer cette relève pour parvenir à l'objectif de souveraineté alimentaire que nous partageons avec le président de la République».

Le Département, «collectivité du développement équilibré du territoire»


«Le Département n'est pas que la collectivité du social, nous sommes aussi la collectivité de l'aménagement et du développement équilibré du territoire», insiste le centriste avant de donner en exemple «la fin du déploiement du réseau de fibre optique» cofinancé par l’État, la Région Bourgogne-Franche-Comté et donc le Département.

À propos du «défi du changement climatique et de la transition énergétique», l'orateur appelle à «se préparer» et signale des investissements en ce sens dans l'énergie solaire – notamment au niveau des collèges – et dans la ressource en eau. «Nous voulons avoir de l'eau partout, pour tous, à un prix abordable.»

Revenant sur le transfert de la gestion de l'A38 – désormais baptisée «La Côte-d'Orienne» –, François Sauvadet assure que cet axe routier structurant restera «gratuit».

«Ces grands événements permettent à la nation toute entière de se rassembler»


En 2024, la Côte-d'Or connaîtra des événements sportifs et populaires importants : Tour de France du 4 au 6 juillet, passage de la flamme des Jeux olympiques, le 12 juillet, puis de celle des Jeux paralympiques, le 26 juillet.

«Ces grands événements permettent à la nation toute entière de se rassembler autour des valeurs que nous avons en partage qui sont des valeurs de dépassement de soi, d'esprit d'équipe, d'engagement», analyse le centriste.

Dans cette recherche de cohésion nationale, François Sauvadet assure finalement «tout faire pour que notre département rayonne et, surtout, pour que chacun soit fier d'être Côte-d'Orien, se sente fier d'être Français et se voit un avenir là où il a décidé de vivre».

Jean-Christophe Tardivon

La Côte-d'Or en tête du nombre d'étapes du Tour de France en 2024


François Sauvadet annonce un événement «100% Côte-d'Or» à la Tour Eiffel durant le Salon de l'agriculture