Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
01/09/2021 03:28

CÔTE-D’OR : François Sauvadet entend «garantir la sécurité sanitaire» dans les collèges

Vaccination, distribution de masques, installation de capteurs de CO2... les sujets sanitaires liés à la rentrée scolaire ont été passés en revue, ce mardi 31 août, par le président du conseil départemental de la Côte-d'Or.
Alors que 24.000 collégiens s'apprêtent à reprendre le chemin des 54 établissements publics et privés de département, Éducation nationale et conseil départemental de la Côte-d'Or ont travaillé de concert pour «garantir la sécurité sanitaire» comme l'indique le président François Sauvadet (LCOP) en visitant le collège Boris Vian à Talant ce mardi 31 août 2021.

L'objectif du rectorat de l'académie de Dijon et de la collectivité locale était de favoriser la reprise des cours en présentiel pour l'ensemble des élèves malgré la poursuite de la crise sanitaire.

«Partout où il y eu vaccination, la maladie grave a reculé»



Préfecture, ARS et rectorat organiseront des opérations de vaccination ciblées devant certains établissements d'enseignement à partir du 3 septembre (lire notre article). Avec 65% de primovaccinés, «la population a entendu le message», constate déjà Pascale Coq, directrice académique des services de l’Éducation nationale pour la Côte-d'Or (DASEN 21).

«Partout où il y eu vaccination, la maladie grave a reculé. Partout où il y a eu moins de vaccination, la maladie, et ses conséquences graves, a progressé», analyse François Sauvadet. Le président du Département a écrit aux 452 agents des collèges pour «les appeler à se faire vacciner». «La mission de service public nous dépasse tous quelque part», souligne-t-il.

Le conseil départemental renouvellera ses distributions d'équipements de protection – dont des masques – auprès des agents, des enseignants et des élèves. Depuis le début de l'épidémie, la collectivité a commandé 500.000 masques et 500.000 autres sont en attente dont 50.000 fabriqués localement.

Augmenter la part de produits locaux dans les repas


La collectivité est propriétaire des murs et chargée de l'entretien des collèges et de leur équipement. Durant l'été, le Département a mobilisé 15,7 millions pour ce faire (lire le communiqué). Le budget annuel consacré aux collèges par la collectivité est de 42,4 millions d'euros.

La collectivité gère également la cantine scolaire. François Sauvadet rappelle l'instauration du repas à deux euros. «C'est à peu près 300 euros d'économie pour une famille avec un enfant», signale celui qui refuse le principe de la tarification progressive pour les repas, ne voulant pas lui faire jouer le rôle de l'impôt.

Parallèlement, le président du Département demande aux principaux – dont Patrick Declume, principal de Boris Vian – d'augmenter la part de produits locaux dans les repas en question à plus de 50% en moyenne (contre 46% actuellement de produits de qualité et durables). Une aspiration qui bute sur la disponibilité de viande locale à des prix compatibles avec les budgets des gestionnaires des collèges.

Suite à une décision de l'assemblée départementale du 30 août dernier, la collectivité dotera en dictionnaires les collégiens qui n'en ont pas encore un à leur disposition.

Les élèves recevront aussi une gourde «la côte-d'orienne» pour lutter contre le recours à des contenants en plastique à usage unique.

Des capteurs de CO2 dans les salles de restauration


Alors que le ministre de l’Éducation nationale a «recommandé» l'installation de capteurs de CO2 dans le cadre de la lutte contre les facteurs favorisant la circulation du coronavirus, le président du Département indique avoir décidé «d'équiper les salles de restauration». Des propos tenus dans la salle de restauration même du collège Boris Vian.

L'installation généralisée dans toutes les classes des collèges de la Côte-d'Or a, elle, été estimée à 510.000 euros par les services de la collectivité (lire notre article). D'où le souhait de François Sauvadet d'envisager une telle installation que là où c'est «nécessaire», c'est à dire là où la ventilation apparaît problématique.

«Main tendue» à la Région sur le sujet des transports scolaires


«Notre but est de maintenir les 47 collèges [publics] dans le département de la Côte-d'Or», appuie le président du Département qui met en cause la gestion des transports scolaires du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.

La desserte des transports scolaires est un élément d'attractivité de certains collèges en zone rurale. «Je tends la main à la Région pour dire 'discutons-en ensemble'», déclare le centriste qui revendique, politiquement cette fois, «une rentrée».

Jean-Christophe Tardivon

Les représentants du Département et du rectorat ont visité le collège Boris Vian rénové
















Infos-dijon.com - Mentions légales