Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
14/12/2020 03:05

CÔTE-D’OR : «L’avenir de la Côte-d’Or ne se fera pas sans son agriculture», réaffirme François Sauvadet

La tenue de la conférence départementale agricole a permis de faire le point sur l’accord-cadre 2020-2025.

Cette année, mesures sanitaires en vigueur, la conférence départementale agricole s’est faite en format très restreint début décembre. Dans la salle Magnin à l’hôtel du Département, le président François Sauvadet avait à ses côtés comme élus Marc Frot, vice-président délégué à l’agriculture, et Dominique Girard, conseiller départemental en charge de l’eau.
Du côté des organisations agricoles, étaient présents : Vincent Lavier, président de la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or, François Depuydt, directeur de la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or, Fabrice Faivre, président de la fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles de Côte-d’Or, Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte-d’Or.

«On veut que la valeur ajoutée se fasse sur le territoire»


Pour François Sauvadet, cette conférence fut l’occasion de faire le point sur l’état d’avancement de l’accord-cadre agricole 2020-2025. L’occasion de rappeler notamment le mérite et l’inventivité de la profession agricole dans la co-animation et la dynamique du Projet alimentaire territorial, porté donc par le Département et la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or.
«On veut que la valeur ajoutée se fasse sur le territoire, pour répondre aux aspirations des consommateurs et des agriculteurs», a réaffirmé François Sauvadet, en faisant remarquer que 35 producteurs et artisans se sont engagés dans la marque 100% Côte-d’Or, l’ambition départementale étant d’atteindre la centaine en début d’année prochaine.

Au rang des actions inscrites dans cette démarche de valorisation, le président du Conseil départemental de la Côte-d’Or cite l’engagement dans le maraîchage à haute valeur environnementale à Perrigny «avec l’objectif de former des jeunes au métier», dans la vigne à Pommard (4 parcelles acquises en AOC Bourgogne-Côte d’Or) «qui permettra d’expérimenter l’évolution de la vigne face aux changements climatiques» ou encore le prochain soutien à l’ouverture d’une légumerie à Villers-les-Pots.

«L’eau est à mutualiser et à partager»


Sur l’eau, dont on sait que la stratégie départementale a fait plusieurs fois débat en session plénière au motif selon l’opposition que le Département s’octroie là une compétence sans concertation envers les premiers gestionnaires de la question, François Sauvadet ne déroge pas aux orientations fixées par la majorité : «La problématique de l’eau doit être prise en compte, avec une tendance paradoxale où on va se retrouver avec la même quantité d’eau chaque année, mais avec des excès en hiver et une sécheresse de plus en plus forte en été. Nous devons explorer toutes les possibilités de ressources en eau. L’eau est à mutualiser et à partager. Il ne faut pas que ce soit un trésor sur lequel s’assoit tel ou tel syndicat. Et quand on me dit que l’eau n’est pas une compétence du Département, je réponds que ceux qui critiquent notre volonté de nous intéresser au problème de l’eau viennent nous chercher pour des aides financières».

Président de la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or, Vincent Lavier insiste sur le fait que «tous seuls les agriculteurs n’y arriveront pas. Le partenariat avec le Département s’inscrit dans ce cadre-là». En ajoutant : «Derrière l’agriculture, il y a des territoires».

L’accord-cadre 2020-2025 représente un investissement de 15,5 millions d’euros de la part de la collectivité territoriale. Il se décline en trois grands volets que sont le territoire, le changement climatique, la solidarité et l’accompagnement humain : aménagement, animation et vie locale ; atténuation, adaptation et innovation pour l’agriculture de demain ; des femmes et des hommes au service de l’agriculture.

«C’est aussi dessiner les contours du 21ème siècle»


Cet accord, c’est selon François Sauvadet «accompagner l’agriculture dans ses mutations, notamment sur la sécheresse et les changements climatiques». Le président du Département a martelé à l’issue de la conférence départementale agricole : «Nous avons la volonté de faire face ensemble à la situation. Les engagements sont sur des enjeux stratégigues. L’avenir de la Côte-d’Or ne se fera pas sans son agriculture, c’est aussi dessiner les contours du 21ème siècle».

À cet accord-cadre s’ajoutent des conventions annuelles avec différentes organisations du monde agricole. La promotion des métiers de la viticulture, l’investissement dans la filière caprine, la structuration de nouvelles filières sont dans la liste des actions à mener.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier