Recherche
> Côte d'Or > Côte d'Or
18/04/2020 14:27

CÔTE-D'OR : L'hélicoptère et les motards de la gendarmerie surveillent la circulation routière

À Beaune, l'Escadron départemental de sécurité routière a mené une opération de contrôles ce samedi 18 avril, jour de début de vacances scolaires. Si la majorité des déplacements sont justifiés dans le cadre du confinement, les gendarmes ont parfois des surprises.
Un grand soleil, un premier samedi de période de vacances scolaires de l'Académie de Dijon, le temps qui commence à être long... voilà plusieurs ingrédients qui pourraient susciter la tentation de sortir. La préfecture et les autorités sanitaires ont rappelé les enjeux et les forces de sécurité intérieure sont mobilisées pour faire respecter les règles de déplacement ce samedi 18 avril 2020.

Lors du point de situation de la veille, le préfet de la Côte-d'Or, Bernard Schmeltz, a repris les propos du directeur générale de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté, évoquant un «plateau élevé» (lire notre article). Selon le préfet, cela implique donc de conserver une certaine «vigilance dans le respect à avoir du confinement».

Cette phase de plateau dans les hospitalisations a lieu grâce au confinement, largement respecté par la très grande majorité des Côte-d'Oriens que le préfet a, une nouvelle fois, remerciés pour leur esprit civique. Pour le représentant de l’État, il s'agit à présent de «faire en sorte qu'on fasse converger ce qui est nécessaire et suffisant pour les mesures de protection collective».

Un important dispositif avait été mise en place le week-end précédent (lire notre article) et Bernard Schmeltz a confié avoir eu «une bonne surprise» avec «fort peu de circulation» même si des exceptions ont été constatées. Le dispositif a donc été adapté.

Un Eurocoptère en renfort


Comme la précisé le colonel Laurent Thiry, la gendarmerie de la Côte-d'Or a notamment mis en place une opération à Beaune, important nœud autoroutier. L'Escadron départemental de sécurité routière de la Côte d'Or (ESDR 21) a conduit ce samedi 18 avril 2020 au matin «une opération de contrôle des flux routiers renforcée à l'occasion des départs en vacances, pour faire respecter les règles de confinement».

Sur place, l'opération était orchestrée par le lieutenant Ludovic Morel qui coordonnait les moyens au sol et dans les airs. Au sol, quinze gendarmes pour des contrôles radar sur l'A6 et l'A31 et des vérifications des attestations de déplacement. Dans les airs, un hélicoptère Eurocoptère EC135 en appui. Le petit bimoteur permet de rapidement repérer des infractions et de lire des plaques minéralogiques jusqu'à un kilomètre de distance.

Les routes étant dégagées, certains conducteurs prennent des risques et contreviennent aux limites de vitesse. Ce samedi, un excès de vitesse de plus de 30 km/h a été constaté dans la matinée et le conducteur sanctionné. Par ailleurs, un conducteur a cumulé les infractions, se révélant positif à l'usage de stupéfiants et sans attestation de déplacement ; il a dû laisser sa voiture au péage de Beaune. Les gendarmes ont verbalisé six personnes pour violation des règles de confinement.

90% des déplacements justifiés


En tout, une soixantaine de véhicules ont été contrôlés. 90% étaient donc dans les règles avec soit une attestation imprimée pour la plupart, soit une attestation numérique avec un QR code présenté par le conducteur sur son smartphone et lu par le gendarme avec l'application Covid Reader.

Les gendarmes incitent à se munir des documents permettant d'éclairer le choix de la case cochée sur l'attestation de déplacement (commande au drive si la distance est inhabituelle, bail de location étudiante arrivant à son terme...). Cela permettra aux forces de l'ordre d'envisager plus facilement la bonne foi des personnes contrôlées.

Jean-Christophe Tardivon

Attestations de déplacement et de voyage sur le site du ministère de l'Intérieur