Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
25/11/2021 06:52

CÔTE-D’OR : La 37ème collecte de la banque alimentaire

65.000 personnes comptent sur la générosité des Bourguignons pour simplement pouvoir manger. Les vendredi 26 et samedi 27 novembre, à la sortie des grandes surfaces ou sur le site Mon Panier Solidaire, chacun sera invité à faire le don d’un produit alimentaire.
Rencontre avec Laurent Brondel, le nouveau président de la Banque Alimentaire de Bourgogne.
Grâce à l'engagement de 130 000 bénévoles partout en France, c'est l'équivalent de 20 millions de repas qui peuvent être collectés en un seul week-end dans les magasins. En Bourgogne 65 000 personnes espèrent pouvoir bénéficier des dons alimentaires de ce vendredi et samedi. «Nous sommes totalement dépendant de la générosité des uns et des autres» nous confie Laurent Brondel, le nouveau Président de la Banque Alimentaire de Bourgogne.

Récemment retraité de monde hospitalier du CHU de Dijon-Bourgogne, Laurent Brondel a pris la présidente de la BA en septembre dernier. «Je fais parti des privilégiés, nous explique le nouveau Président. J’ai aussi été Prof à la Fac de Médecine, j’ai travaillé au Centre des Sciences du goût et de l’alimentation, j’ai des enfants dans le milieu médical. Tout va bien pour moi. En revanche, d’autres sont dans des situations précaires, et c’est pour tenter de les aider à sortir de ces situations délicates que j’ai pris ce poste de Président»  


La Banque Alimentaire un intermédiaire indispensable


Laurent Brondel : «En fait la Banque Alimentaire est un grossiste. Elle reçoit gratuitement des produits d’Europe, de l’Etat, de Mécènes, de grandes surfaces, de l’industrie agro-alimentaire mais aussi, et bien sûr, de la collecte pour les distribuer gratuitement à différentes associations. En Bourgogne nous travaillons avec 163 associations comme les Restos du Cœur, le Secours Catholique, le Secours Populaire ou encore les CCAS. Ces associations choisis doivent aussi avoir dans leur statut, le rôle d’accompagnant social et pas uniquement l’aspect distribution de produits»

Un week-end de collecte fondamentale


«Ce week-end de collecte solidaire permet de recueillir en Côte-d’Or une moyenne de 254 tonnes de denrées alimentaires, ce qui correspond à 11% de nos approvisionnements. Nous avons chaque année une centaine de magasins sur le département et 250 sur l’ensemble de la Bourgogne prêts à nous accueillir. Ce week-end est fondamental pour nos antennes basées à Nevers, Auxerre, Chalon-sur-Saône et Dijon»

Des besoins en hausse


«Malheureusement oui. Il y a différentes populations plus touchées que d’autres. Je pense à certains étudiants, à certaines personnes avec de petites retraites, aux nouveaux arrivants, aux femmes seules avec des enfants. En France cela représente entre 8 et 10 millions de personnes dans la précarité et plus de 2 millions de personnes qui ont faim tous les jours. En Bourgogne nous sommes passés de 63 800 personnes en 2020 à 65 000 bénéficiaires en attente de cette aide alimentaire»
 

Comment expliquer la hausse de 11,89% de bénéficiaires en un an ?


«Ces chiffres sont des chiffres nationaux, mais partout en France et donc en Bourgogne, nous ressentons clairement les effets de la crise covid sur le long terme. Des personnes dans une situation déjà fragile ont basculé dans une plus grande précarité. Concernant plus particulièrement le recours à l’aide alimentaire, on sait que l’alimentation est la variable d’ajustement des petits budgets. Quand la pression est plus forte sur le coût du logement ou de l’énergie, comme c’est le cas en ce moment, les personnes en situation de précarité réduisent encore plus leurs dépenses alimentaires. Et quand les prix de l’alimentation augmentent, c’est la double peine»

Une collecte simplifiée


«En fait notre système est très simple. A l’entrée des grandes surfaces participantes, nos bénévoles, en gilet orange, vous remettent une liste de produits dont nous avons essentiellement besoin. Mais libre à vous de choisir des papillotes ou des aliments haut de gamme. Ce n’est pas parce qu’on est dans la précarité qu’on n’a pas le droit de manger ces produits-là. Après votre passage en caisse, nous serons à la sortie pour récupérer vos dons. C’est tout simple»

Une collecte sur une plateforme digitale


«Nous avons mis en place une collecte sur internet que nous appelons, Mon Panier Solidaire. Chacun peut composer son panier en cliquant sur des produits. Le prix s’affiche, vous validez et c’est terminé. Vous avez même la possibilité de faire simplement un don. Le site est ouvert jusqu’en décembre. Une nouveauté cette année, certains de nos partenaires comme Barilla, Bonduelle ou encore Danone s'associent à la générosité du grand public et feront don de produits variés pour des repas équilibrés»

Les projets du nouveau Président


«J’en ai plein. Ceux avoués et ceux que je dévoilerai un peu plus tard.  Mais vous savez, il y a, en Bourgogne, des zones dites blanches. Dans la Nièvre par exemple, des personnes essentiellement issues du monde rural, qui n’ont que très peu de revenu, sont totalement isolées et souffrent encore plus que d’autres. J’aimerai que nous puissions identifier ces personnes avec nos partenaires, mais aussi avec le soutien des assistantes sociales, des médecins qui sont en contacts avec ces gens-là pour les aider et tenter de subvenir à leur besoin. C’est un des projets que j’aimerai mettre en place. Il me tient vraiment à coeur»

                                                                                                                                                                                    Norbert Banchet

Collecte de la Banque Alimentaire - Vendredi 26 et Samedi 27 Novembre 2021

La plateforme digitale :    Cliquer ICI sur le site : monpaniersolidaire.org


                                        Laurent Brondel, Président de la Banque Alimentaire de Bourgogne





Infos-dijon.com - Mentions légales