Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
18/11/2021 18:12

CÔTE-D’OR : «La priorité des priorités est d’assurer la sécurité des Côte-d’Oriens sur nos routes», déclare François Sauvadet

Le dispositif de viabilité hivernale 2021-2022 a été présenté ce jeudi 18 novembre. La réactivité des interventions afin de rétablir les itinéraires le plus rapidement possible est recherchée. Plusieurs outils sont également mis à disposition des usagers.
Au centre d’information et de gestion du trafic à la cité Bouhey, avenue Marbotte à Dijon, la coordination en l’occurrence de toutes les actions de viabilité hivernale sera lancée ce vendredi 19 novembre 2021, jusqu’au 14 mars 2022, peut-être au-delà si les conditions météorologiques l’imposent.

Le centre est en capacité d’enregistrer chaque sortie d’un camion sur les routes départementales avec pour finalité la retranscription de l’intervention entreprise sur le site internet www.inforoute21.fr, à destination des usagers.


Au CIGT, l’objectif est de donner de l’information aux usagers sur les conditions de circulation, tout en menant un travail d’analyse de données, en partenariat avec Météo France notamment, pour prévoir les risques.
Pour aller plus loin, des patrouilles, autrement dit un agent avec un camion spécifiquement équipé, peut être engagé sur un circuit prédéterminé pour «sonder» les risques éventuels à venir sur la chaussée (annonce de verglas par exemple).

Les températures de l’atmosphère mais aussi de la chaussée sont aussi relevées grâce à deux stations météo situées au niveau des communes de Til-Châtel et de La Rochepot.

5.668 km de routes à surveiller


C’est dans ce centre de surveillance des routes départementales que, ce jeudi 18 novembre 2021, François Sauvadet a officiellement présenté le dispositif de viabilité hivernale 2021-2022, sachant que le Conseil départemental de la Côte-d’Or est en charge de 5.668 km de routes.
L’occasion pour le président du Département de rappeler que la collectivité n’a plus en charge l’entretien des 145 km de routes départementales sur le territoire métropolitain depuis le transfert de compétences du 1er juin 2020. Par ailleurs on le sait, François Sauvadet s’est clairement positionné pour «reprendre» la compétence de routes nationales sur le territoire côte-d’orien, notamment la portion d’autoroute A38 allant de Dijon à Pouilly-en-Auxois. Ces routes sont aujourd’hui gérées par l’État mais doivent «changer de mains» suite à la loi 3DS.

«La priorité des priorités est d’assurer la sécurité des Côte-d’Oriens sur nos routes», a déclaré François Sauvadet pour en revenir aux missions déployées via 5 agences et 32 centres routiers. «La viabilité hivernale va mobiliser 183 personnels. 106 agents seront d’astreinte jours et nuits». Pour ce qui est de l’équipement, 146 véhicules sont à disposition pour les interventions.

Trois niveaux de traitement


Pour pouvoir répondre à l’enjeu de «rétablir l’itinéraire le plus rapidement possible», trois niveaux de traitement sont définis. Le premier niveau concerne 1.166 km de routes, celles-ci faisant l’objet, en cas de dégradation liée à la période, d’interventions prioritaires de déneigement et de salage 24h/24. Le réseau dit secondaire - un peu plus de 2.000 km de routes - est traité sur une amplitude horaire moins importante, de 6 heures à 21 heures.
Sur les 2.497 km restants, le déneigement pourra s’opérer de 6 heures à 21 heures. Seulement certaines portions de routes seront également salées si besoin.

5.500 tonnes de sel et 350 m3 de saumure sont prévus pour la période hivernale qui s’ouvre. En cas de besoins supplémentaires, le Département fait savoir que 10.300 tonnes de sel ainsi que 460 m3 de saumure sont stockés dans les différents centres.

«La sécurité dépend aussi de chaque automobiliste», a ajouté le président du Département, ayant en parallèle assuré qu’il n’y aucun lié avéré entre l’augmentation du nombre de tués sur les routes de la Côte-d’Or et le retour à 90 km/h.
Sur le sujet de la viabilité, le président du Département appelle aussi les automobilistes à «laisser les engins de déneigement faire leur travail», au lieu d’essayer de les dépasser et de s’engager dans des cas de figure pouvant être dangereux.

En Côte-d’Or, s’il est vrai que la neige est rare, dix jours de neige étant attendus durant cette période hivernale suivant une moyenne réalisée sur les cinq dernières années, ainsi que vingt jours de verglas, le Département dit se prémunir de phénomènes tempêtueux «qui seront de plus en plus fréquents du fait du dérèglement climatique».
Un budget d’un million d’euros est consacré à la viabilité hivernale. Un investissement qui comprend l’entretien des stations de fabrication et de stockage de saumure, l’externalisation de circuits à des entreprises ou des agriculteurs, l’achat de matériel, ou bien l’accès aux informations météorologiques. «Nous investissons 33 millions d’euros pour nos routes et je proposerai un effort supplémentaire sur ce point lors du prochain budget du Département», a annoncé François Sauvadet.

Code de couleurs et caméras sur la carte pour les usagers


Pour les usagers on l’a dit, rappelons que le site internet www.inforoute21.fr est en ligne. Le Conseil départemental de la Côte-d’Or a créé une rubrique dédiée à la viabilité hivernale sur son site : https://www.cotedor.fr.

La carte présentant les conditions de circulation sur le réseau routier départemental, actualisée plusieurs fois par jour, peut être consultée : le vert pour une circulation normale ; l’orange pour alerter que quelques zones sont verglacées, enneigées ; le rouge pour marquer que la circulation est difficile et nécessite des équipements spéciaux ; le noir pour informer que la route est fermée à la circulation.

Un serveur vocal pour connaître la tendance et l’état des routes départementales est en place 24h/24 au 03 80 63 30 63.
        
L’information en temps réel est accentuée par la possibilité pour les usagers d’accéder sur www.inforoute21.fr aux images des caméras de surveillance. Pour cette nouvelle campagne de viabilité hivernale 2021-2022, une dixième caméra sera mise en service sur la RD 974, au niveau de la commune de Morey-Saint-Denis, sur l’axe Dijon-Beaune.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier






Infos-dijon.com - Mentions légales