Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
12/09/2020 13:26

CÔTE-D’OR : Le déploiement du très haut débit suit son cours

En cette rentrée, le président du Département de la Côte-d’Or François Sauvadet se dit confiant sur le déploiement du très haut débit.
«Le Département a pris le manche du déploiement du très haut débit en Côte-d’Or», a réaffirmé le président de la collectivité territoriale François Sauvadet, en rappelant que le dossier représente un investissement de 136 millions d’euros.

Sur les 698 communes que compte la Côte-d’Or, la collectivité territoriale s’occupe de 405 communes sur cette question. Le déploiement sur 224 autres communes, via un appel à manifestation d’engagements locaux, est confié à Altitude Infrastructure. C’est Orange qui s’occupe des 69 communes des agglomérations dijonnaise et beaunoise, en zones AMIL.

14.000 prises en fin d’année


Aujourd’hui, la première phase du déploiement de la fibre optique «au milieu du village» est terminée. La deuxième phase porte sur le déploiement de la fibre «à la maison». Selon François Sauvadet, les objectifs sont poursuivis malgré le retard lié à la crise sanitaire.

Les objectifs sont de mettre en place 14.000 prises dont 10.000 prises ouvertes à la commercialisation (sur les 80.000 prises au total) d’ici à fin 2020. «D’ici la fin de l’année, il sera fourni à 629 communes un débit de 8 Mb/s», assure également François Sauvadet, en ajoutant : «Fin 2022, l’ensemble du département sera couvert par la fibre optique. 18.000 km de fibre optique sont à tirer».

Hors zones AMIL et AMEL, le Département de la Côte-d’Or a défini trois zones de déploiement : la plaque d’Is-sur-Tille dont le marché a été remporté par Eiffage et Sobeca, la plaque du Châtillonnais (Résonance et Sobeca) et la plaque de Montbard (Sogetrel et SNCTP).
La société Orange a la maîtrise d’oeuvre de ce déploiement et est chargée, via sa filiale BFC Fibre de la maintenance et de la commercialisation du réseau. Rappelons que plusieurs Départements de la région, emmenés par la Saône-et-Loire et la Côte-d’Or (Jura, Nièvre, Yonne), avaient décidé de créer une Société publique locale pour «peser sur le marché» de cette fibre optique.

Pour «un département territorial équilibré»


La fibre optique, «c’est la technologie du futur, la véritable porte d’entrée dans le 21ème siècle», a lancé François Sauvadet, ne s’étant pas privé pour faire un peu de politique lors de la dernière réunion de travail relatif au déploiement : «L’enjeu, c’est la qualité de vie de nos concitoyens et un département territorial équilibré dans le département de la Côte-d’Or… Chaque commune compte et on a redécouvert, en situation de crise, que la proximité est essentielle. Quant à la Région qui critique notre politique, je lui réponds qu’elle n’avait qu’à prendre le manche… Sur les 136 millions d’euros d’investissement, on met 67,3 millions d’euros, l’Etat met 47 millions d’euros et la Région 12,8 millions d’euros…».

François Sauvadet lance aussi un appel aux opérateurs (fournisseurs d'accès à internet) et annonce en parallèle que des accompagnements seront mis en place pour favoriser l’appropriation des outils numériques. Selon une étude du Département, «40% des Côte-d’Oriens ne sont pas à l’aise avec ces nouvelles technologies».

Alix Berthier
Vidéos : https://bfcfibre.fr/

Le déploiement de la fibre optique en vidéo :



Le raccordement la fibre optique à votre logement :