Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
06/07/2024 13:08

CÔTE-D'OR : Le prince Albert II de Monaco reçu par François Sauvadet au château du clos de Vougeot

Ce vendredi 5 juillet, le Département a remercié ses partenaires ayant contribué au déroulement du Tour de France en Côte-d'Or. En marge de la 7ème étape de l'épreuve cycliste, la présence du souverain monégasque en Bourgogne a fait le lien entre les deux contre-la-montre de l'édition 2024.
Un des plus beaux vignobles du monde, modèle mondial des vins de terroir, valorisé pendant plusieurs heures sur France Télévisions et rediffusé dans 190 pays, c'est l'effet Tour de France appliqué à la Bourgogne. Ce vendredi 5 juillet 2024, les coureurs du Tour ont filé au travers des vignes pour rallier Nuits-Saint-Georges et Gevrey-Chambertin dans un contre la montre millimétré.

Sur cette étape, Amaury Sport Organisation (ASO) recevait le prince Albert II de Monaco (lire notre article), invité d'honneur et observateur du déroulement de l'épreuve puisque le seul autre contre-la-montre de l'édition 2024 tiendra lieu de dernière étape, le 21 juillet prochain, partant depuis Monaco pour arriver à Nice.


Temps de convivialité institutionnel


Dans le prolongement de cet événement sportif et populaire, le Département de la Côte-d'Or a organisé un temps de convivialité dédié à ses partenaires institutionnels pour marquer le retour de l'épreuve cycliste dans ce terroir. Un site emblématique du rayonnement de ce vignoble classé au patrimoine mondial de l'UNESCO a été retenu comme cadre : le château du clos de Vougeot.

Les invités ont été accueillis par Jean-François Curie, grand-maître de la confrérie des chevaliers du Tastevin, et François Sauvadet (UDI), président du conseil départemental de la Côte-d'Or.

Une centaine de personnes dont François Patriat (REN), sénateur de la Côte-d'Or, Jacques Grosperrin (LR), sénateur du Doubs, Clément Pernot (LR) sénateur du Jura,  Jean Deguerry (LR), président du Département de l'Ain, Jean-Marie Bernard (LR), président du Département des Hautes-Alpes, André Accary (divers droite), président du Département de la Saône-et-Loire, Pascal Grappin (UDI), président de la communauté de commune Nuits-Saint-Georges-Gevrey-Chambertin, Ludovic Rochette (HOR), maire de Brognon et président de l'association des maires de la Côte-d'Or, Alain Cartron (divers droite), maire de Nuits-Saint-Georges, et Christophe Lucand (PS), maire de Gevrey-Chambertin, ont suivi les discours officiels pour saluer le passage du Tour de France.

Le grand-maître rend hommage aux moines et aux cyclistes


«Les moines de Cîteaux ont regardé passé le Tour, hier, avec beaucoup de passion et beaucoup d'intérêt», a témoigné Jean-François Curie dans le grand cellier. «C'était un moment magique !»

Le grand-maître a rappelé que la confrérie des chevaliers du Tastevin porte une partie de l'héritage patrimonial cistercien en exploitant l'actuel château du clos de Vougeot, progressivement édifié autour de la cuverie implantée au XVème par les moines de Cîteaux.

«Le château et la confrérie rayonnent dans le monde du cyclisme puisqu'on a eu énormément de grands champions qui ont été sur cette estrade, qui ont reçu le cordon pourpre et or», a souligné Jean-François Curie avant de rendre hommage Raphaël Géminiani, grand coureur français de l'Après-Guerre, décédé, ce vendredi 5 juillet, à l'âge de 99 ans.

«La Côte-d'Or était toute jaune», s'enthousiasme François Sauvadet


«[Le château du clos de Vougeot] est le symbole de la Côte-d'Or dans le monde entier», a enchaîné François Sauvadet. Le président du Département a rappelé l'attachement de la famille Grimaldi à la Côte-d'Or puisque la princesse Honorine de Monaco a vécu à Fontaine-Française au XIXème siècle. «Vous incarnez une dynastie moderne», a-t-il ajouté à l'adresse du souverain monégasque.

«[La veille], on a eu une aventure formidable à Dijon avec plus de 40.000 personnes au bord des routes. (…) On vient de vivre des moments absolument fantastiques, c'est un Tour de France historique au plan sportif», s'est enthousiasmé François Sauvadet.

«La Côte-d'Or était toute jaune, jaune de beauté, rayonnante de soleil. (…) La France a un visage magnifique, qui doit retrouver du sens à travers ses racines, ses départements, l'effort collectif», a développé le centriste en insistant sur «l'esprit d'équipe», articulé avec la «performance individuelle», propre au cyclisme.

«C'est un sport qui s'inscrit dans ces paysages, dans une histoire», a prolongé François Sauvadet. «Le Tour de France porte éminemment bien son nom parce qu'il redonne un visage à la France, à ceux qui se sentent parfois oubliés.»

Le président de la collectivité a terminé son propos en remerciant les agents départementaux qui «assurent les missions de service public au quotidien» sous les applaudissements de l'assistance ponctués d'un tonitruant ban bourguignon.

«Le cyclisme est un sport de proximité», souligne Bernard Thévenet


L'ancien coureur cycliste Bernard Thévenet – qui a remporté notamment un contre-la-montre à Dijon en 1977 en portant le dossard numéro 21 – a rejoint l'estrade pour partager la satisfaction du retour du Tour de France en Côte-d'Or.

«La Côte-d'Or, comme la Saône-et-Loire, est un pays très sportif, on sait qu'on sera bien accueilli, qu'il y a beaucoup de spectateurs», a-t-il témoigné.

«Le Tour de France, plus grande épreuve sportive au monde annuelle, peut aller dans de petits villages, qui accueillent une très grande manifestation gratuite», a développé le champion cycliste. «Surtout, c'est un sport de proximité, vous avez peu de sports où les athlètes sont aussi près des spectateurs. (…) C'est un des grands atouts du cyclisme.»

«Les images du Tour de France permettent de montrer le meilleur de nous-mêmes», souligne Christian Prudhomme


«Les routes départementales sont essentielles pour le Tour de France», a déclaré Christian Prudhomme à l'adresse de François Sauvadet qui est également président de l'association nationale des élus départementaux.

«Il faut au Tour de France des collectivités qui rayonnent», a insisté le directeur du Tour, «quand on quitte Paris, il nous faut des noms qui rayonnent». «C'est évidemment le cas avec Monaco, avec Nice, avec la Côte-d'Azur.»

«Sur la route du Tour de France», Christian Prudhomme s'attache à voir défiler de grandes villes étrangères – comme Florence cette année – et de petites villes. Et de rappeler que la Bourgogne a ceci de particulier que des villes et villages a la population modeste sont connus dans le monde entier pour leurs vins.

Le directeur du Tour a tissé un parallèle entre le sport de haut niveau et ces grands vins de Bourgogne : «nous avons en commun la recherche de l'excellence». «Les images du Tour de France permettent de montrer le meilleur de nous-mêmes.»

«Le Tour de France est une épreuve merveilleuse», salue le prince Albert II de Monaco


Membre de la confrérie des chevaliers du Tastevin, le prince Albert II de Monaco a remercié François Sauvadet pour l'accueil en Côte-d'Or : «c'était une très belle journée !»

«C'était un contre-la-montre formidable», s'est enthousiasmé le souverain monégasque, rappelant la particularité de l'édition 2024 avec deux épreuves de ce type dont l'étape finale de 59 km, ce qui ne s'était plus produit depuis 1989 et le duel mythique Fignon-LeMond.

«Le Tour de France est une épreuve merveilleuse», a salué le prince Albert II de Monaco, «je suis très heureux que la principauté puisse participer». «Vive l'amitié entre la France et la principauté de Monaco, vive le Tour de France, vive le sport !»

Les trompes de chasse des Cadets de Bourgogne ont alors retenti pour sonner l'ouverture d'un buffet mettant en avant les produits locaux «100% Côte-d'Or», un mâchon typiquement bourguignon préparé par la chef Alexandra Bouvret, à la tête de la brigade culinaire du château du clos de Vougeot.

Jean-Christophe Tardivon

L'arrivée de la caravane à Dijon, le 4 juillet


Dylan Groenewegen triomphe sur la ligne à Dijon


Le 5 juillet, Morey-Saint-Denis en fête


Dans la 7ème étape, Evenepoel, Pogacar, Vingegaard sur la route des Vins(queurs)


«Le Tour de France fêtera Bernard Thévenet, en Saône-et-Loire, en 2025… ou en 2027 !»


Entre Mâcon et Dijon, la caravane du Tour de France a encore fait sensation


































Infos-dijon.com - Mentions légales