Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
07/07/2022 03:22

CÔTE-D’OR : Les agriculteurs et les pêcheurs participent à la sécurité du réseau ferroviaire

SNCF Réseau a signé le 22 juin dernier une convention avec la Chambre d’agriculture et la Fédération pour la pêche et la protection du milieu aquatique afin de réduire les incidents sur les voies ferrées dus aux animaux d’élevage et d’améliorer la régularité des trains.
SNCF Réseau poursuit notamment les priorités d’assurer la sécurité sur et aux abords des voies ferrées mais aussi d’améliorer la régularité des trains. «En Bourgogne-Franche-Comté, le taux de régularité est de 94% mais l’ambition est toujours de faire mieux», assure Jérôme Grand, directeur territorial SNCF Réseau pour la région.

En Côte-d’Or, un partenariat entre le gestionnaire du réseau ferré et la Chambre d’agriculture s’inscrit dans la deuxième priorité évoquée via un travail de sensibilisation auprès des adhérents de l’organisme consulaire, les heurts d’animaux étant l’une des causes des retards de trains même si plus de la moitié de ceux-ci sont dus à des défauts de feux sur les voies.


«Les organisations partenaires ont une légitimité pour parler à leurs adhérents»


«Quand il y a des incidents, ça coûte cher en réparations et en minutes perdues pour les voyageurs qui sont dans le train impacté mais aussi dans les trains qui ne peuvent pas circuler correctement ensuite. Et les agriculteurs n’élèvent pas leurs bêtes pour les voir se faire écraser par des trains. Tout le travail de sensibilisation réalisé est utile pour limiter ces incidents».

Le 22 juin 2022, Jérôme Grand était alors satisfait de voir que le partenariat évoqué s’est élargi à la Fédération de Côte-d’Or pour la pêche et la protection du milieu aquatique. Dans les locaux de celle-ci, une convention tripartite a ainsi été signée.

«C’est un partenariat gagnant-gagnant pour la régularité des trains. On gagne en crédibilité pour ce qui est de la prévention car les organisations partenaires ont une légitimité pour parler à leurs adhérents que nous n’avons pas forcément», a insisté Jérôme Grand.

Président de la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or, Vincent Lavier a lui aussi salué un élargissement positif du partenariat, «des petits plus qui permettent d’éviter des accidents, malgré quelques irréductibles parfois pas faciles à gérer».

Pour Jean-Pierre Sonvico, président de la Fédération nouvellement signataire, les actions prévues ne peuvent que «faciliter l’accès à la rivière» en toute sécurité.

Des échaliers pour franchir les clôtures


En plus de la sensibilisation des pêcheurs à l’importance de laisser les clôtures fermées pour limiter les divagations d’animaux et améliorer la régularité des trains, une trentaine d’échaliers seront installés pour leur permettre de passer au-dessus des clôtures d’élevages sans avoir besoin d’ouvrir les portails.

5.000 euros sont mobilisés par SNCF Réseau pour ces dispositifs. Leur pose et leur entretien seront réalisés par la Fédération départementale de pêche avec le concours des associations locales agréées de pêche.

Un comité de suivi du partenariat, composé d’au moins un membre permanent de chaque partie signataire et qui se réunira a minima deux fois par an, aura pour intérêt de constituer une instance de dialogue et de pilotage d’actions pluriannuelles ou bien de pistes d’amélioration.

Signé pour deux ans, le partenariat tripartite a pour objectif d’être pérennisé au-delà. «Pourquoi ne pas réfléchir également à intégrer dans cette démarche la Fédération de randonnée pédestre ?», a glissé Jérôme Grand, en faisant remarquer que «tout ce qui pourra faire oeuvre utile» aux priorités poursuivies est intéressante.

En 2021, SNCF Réseau et la profession agricole ont déploré, en Côte-d’Or, six incidents dus à des divagations d’animaux d’élevage. Ils ont provoqué 9 heures de retard et impacté 39 trains.

La signature de la convention fut également l’occasion pour le directeur territorial SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté de rappeler que «4,5 millions d’euros sont mobilisés sur cinq ans pour le développement d’actions avec la Fédération régionale de chasse et que 4 millions d’euros sont engagés annuellement pour la maîtrise de la végétation» aux abords des voies.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Les grandes lignes de la convention :


Communiqué de SNCF Réseau :

Depuis 2018, SNCF Réseau mène une étude avec pour objectif de synthétiser les principales données et indicateurs sur les incidents avec les animaux, tous types confondus (sauvages, élevages et domestiques) ainsi que les lignes les plus impactées par les heurts.

SNCF Réseau, la Fédération de Côte-d’Or pour la pêche et la protection du milieu aquatique et la Chambre Départementale d’Agriculture de la Côte d’Or ont donc décidé de s’engager dans une démarche conjointe avec un plan d’actions pluriannuel pour sensibiliser les pêcheurs sur la fermeture des clôtures et leurs franchissements afin de limiter les divagations d’animaux d’élevage sur le réseau ferré.

Cet accord de coopération, qui est le premier de ce type en Région Bourgogne-Franche-Comté, a pour objectifs de :
- Favoriser et structurer le dialogue à travers la mise en place d’un cadre de travail formalisé.

- Informer de l’accord de coopération auprès de leurs réseaux respectifs.

- Définir et mettre en œuvre des actions de communication et de sensibilisation aux
enjeux liés aux divagations d’animaux sur le réseau ferré.

- Installer des dispositifs permettant aux pêcheurs de passer par-dessus les clôtures des
pâtures sans avoir besoin de passer par les portails.


Une plaquette d’information à destination des pêcheurs sur les enjeux liés aux divagations d’animaux sur le réseau ferré et pour la profession agricole, a été réalisée pour diffusion dans les offices de tourisme, aux associations de pêches, lors d’un achat de carte de pêche et lors de rencontres avec les pêcheurs par le préventeur faune de SNCF Réseau.


SNCF transmettra la liste des communes les plus impactées par les divagations d’animaux domestiques afin que la Fédération de Côte-d’Or pour la Pêche puisse analyser les sites à enjeux par une visite sur place. La Fédération de Côte-d’Or pour la Pêche analysera les secteurs en proposant et en justifiant le nombre de dispositifs à installer.

Ce travail permettra à la Chambre d’Agriculture de communiquer auprès des exploitants pour avoir leur accord.
       






Infos-dijon.com - Mentions légales