Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
29/11/2021 12:29

CÔTE-D’OR : Ludovic Rochette dédie sa Légion d’honneur à «ceux qui ont lutté et qui luttent encore»

Promu au grade de Chevalier de la Légion d'honneur, Ludovic Rochette a reçu l’insigne des mains du Professeur Yves Cottin du CHU Dijon Bourgogne ce vendredi 26 novembre. Le président de l’AMF 21 a rendu hommage aux soignants et dédié cette distinction aux élus engagés face à l’épidémie.
La promotion dite Covid du 1er janvier 2021 de la Légion d’honneur tient notamment à marquer l’importance de tous les élus qui ont permis d’assurer la continuité des services publics pendant les confinements et l’après-confinement. Promu au grade de Chevalier de la Légion d'honneur par la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales par décret du 30 décembre 2020, publié au Journal officiel du 1er janvier 2021, Ludovic Rochette, maire de Brognon (DVD), président de la Communauté de Communes Norge et Tille, président de l'Association des maires de Côte-d'Or, député suppléant de Rémi Delatte, fait partie de ces élus-là.


Le professeur Yves Cottin l’a répété avant de lui épingler l’insigne. Dans son discours, le professeur est d’abord revenu avec humour et même autodérision sur la genèse de liens forts cultivés avec la famille Rochette.

«Le médecin s’occupe des patients,

le maire doit veiller au bien-être et au bien vivre»


«En 1990, je terminais mon internat de cardiologie au CHU de Dijon et je n’avais pas d’avenir. Un poste d’assistant en physiologie était disponible, aux côtés de Monsieur Rochette père que je considère comme une personnalité majeure de la faculté de médecine de Dijon. Il m’a donné le goût de la recherche, le goût de l’enseignement et de la publication. Et il ne se passe un moment sans qu’il n’y ait une aventure avec Monsieur Rochette». Luc Rochette, présent à la cérémonie, à qui il a rendu hommage notamment pour la création à l’époque d’une équipe de recherche «pointue et prolifique».

«Quand vous êtes avec les Rochette, dites toujours du bien de Brognon et du Creusot», a ensuite lancé le Professeur Yves Cottin, en appréciant que la maison soit toujours ouverte à Brognon. Ludovic Rochette est le petit-fils du fameux peintre creusotin Raymond Rochette.

Charriant Ludovic Rochette sur des sujets hors du commun lorsqu’il était en classe de sciences naturelles au lycée Carnot à Dijon, c’est aujourd’hui son rôle d’élu de la République qu’il a souligné. En identifiant des points communs entre un médecin et un maire : «Le médecin s’occupe des patients quand le maire doit veiller au bien-être et au bien vivre dans la commune. Le médecin, comme le maire de son côté avec les habitants, connait les moments heureux mais aussi difficiles de la vie des patients».

Le médecin a d’ailleurs rappelé que Ludovic Rochette est président de l’AMF depuis 2014. «Tu dois organiser la synergie de la vie des communes. Tu as surtout accompagné tous les élus dans la formation pour la sécurité, la règlementation pour l’eau, etc».

«On a besoin d’élus opérationnels comme Ludovic»


Dans la crise Covid, qualifiée de «guerre virale» par Yves Cottin, «le rôle des maires a été l’opérationnel des décisions de l’État central qui à mon sens ont été bonnes. Il a fallu maintenir les classes ouvertes, trouver des masques et du gel, les distribuer de façon équitable, accompagner les services techniques, maintenir l’état civil, soutenir tous les habitants en difficulté, réorganiser les centres de vaccination. Ce n’est pas rien. 100.000 masques ont été distribués, 23 centres de vaccination ont été ouverts en Côte-d’Or et 100 lieux ont été maintenus ouverts pour les enfants des personnels prioritaires».

Le Professeur Yves Cottin retient de Ludovic Rochette, «une caractéristique familiale», son goût du contact et du relationnel. En rappelant sa participation aux comités de pilotage des stocks et de distribution de masques, des acteurs économiques et sociaux pour la relance, ou bien pour la cellule d’appui à l’isolement. Le médecin a salué «un acteur extrêmement actif dans la crise et la post-crise. On a besoin d’élus opérationnels comme Ludovic».

Dans cette promotion de la Légion d’honneur, le Professeur Yves Cottin n’oublie pas les soignants, «tous les soignants, les médecins, les brancardiers, les cuisiniers, les secrétaires». Président de la commission médicale d’établissement du CHU Dijon Bourgogne durant dix ans et au plus fort de l’épidémie, il a aussi profité de l’occasion pour dire que le système de santé français a besoin notamment d’une répartition plus judicieuse des professionnels de santé dans les territoires ainsi qu’une planification «comme en Suisse».
Le médecin demande à «arrêter l’hyperspécialité» qui nuit en quelque sorte à l’accueil disons basique des patients, mais aussi que le choix de l’installation des médecins juniors se fasse à l’échelle régionale et non au niveau national.

«Nous avons contribué à la décélération de l’arrivée des malades

dans les hôpitaux»


Ludovic Rochette a été salué tel un acteur opérationnel de la gestion de la crise, «pour la santé publique». Avec humilité malgré toutes ses fonctions d’élu, Ludovic Rochette a remercié beaucoup de monde ce vendredi 26 novembre 2021 : le préfet de la Côte-d’Or Fabien Sudry, en ne manquant pas également de citer son prédécesseur Bernard Schmeltz ayant proposé son nom pour la promotion du 1er janvier 2021, le procureur de la République, le sénateur François Patriat, les députés, les présidents d’intercommunalités, les élus actuels et anciens du conseil municipal de Brognon.
Il y avait effectivement du monde pour assister à la décoration de Ludovic Rochette, «très touché» et ayant eu plusieurs mots pour sa «famille chérie».

Il tenait à ce que le Professeur Yves Cottin lui remette l’insigne «pour le symbole, car nous avons contribué à notre manière, nous élus locaux, à la décélération de l’arrivée des malades dans les hôpitaux». Et parce que Ludovic Rochette tenait à saluer les soignants dans les hôpitaux.
Il n’oublie pas non plus l’amitié forte qui lie le Professeur Yves Cottin à sa famille, «ces moments heureux qui structurent nos vies, autant les grandes étapes que les dîners simples du dimanche soir».

«698 femmes et hommes avec leurs équipes,

qui ont lutté et qui luttent encore»


Plus globalement, le président de l’AMF de Côte-d’Or a déclaré : «Cette distinction doit en fait rejaillir sur l’ensemble des maires de Côte-d’Or, 698 femmes et hommes avec leurs équipes municipales, avec leurs agents, qui ont lutté et qui luttent encore. Tout d’abord en 2020 pour s’assurer de la continuité des services publics, en développant des filières de masques, en organisant des centres d’accueil pour les enfants des personnels soignants, en accompagnant la structuration des centres de vaccination. On se grattait vraiment la tête, tous les jours. Et nous continuons à participer au mieux à la politique de relance. Si la croissance est là, c’est parce que le couple préfet-maire a joué». Ludovic Rochette a souligné la qualité des deux préfets Bernard Schmeltz et Fabien Sudry et «leur volonté de s’appuyer sur le réseau d’élus locaux».

«Je vous avoue qu’il n’y a pas beaucoup d’occasions dans la vie d’avoir celles et ceux que nous estimons, que nous admirons, que nous aimons, que nous protégeons autour de nous. J’ai cette chance inestimable ce soir de vous dire toute ma reconnaissance malgré toute ma pudeur», a déclaré pour terminer Ludovic Rochette, avec une émotion dans la voix allant crescendo au moment de conclure en adressant ses propos à ses équipes, à ses potes «de droite, de gauche, du centre», à ses proches pour leur tendresse, source «de foi dans ce que j’entreprends», à son père, «complice de toujours».

Le président de l'AMF de Côte-d'Or a appelé à «poursuivre les combats» qui animent les collectivités, en matière notamment d’aménagement et de dynamique territoriale.
«Nous sommes à un seuil et construire un nouvel acte de décentralisation me passionne. Mon action dans ce domaine se veut décuplée dans un esprit renouvelé. Il va falloir gérer autrement tant les défis en face de nous sont complexes», a-t-il lancé, en prônant une vision à plus long terme sur ces questions et en assurant du dévouement des maires pour faire face à la cinquième vague de l’épidémie.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

















Infos-dijon.com - Mentions légales