Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
08/07/2024 00:29
6704 lectures

CÔTE-D'OR : Océane Godard souhaite «capitaliser» sur le Nouveau Front populaire

Ce dimanche 7 juillet, la nouvelle députée socialiste de la Côte-d'Or a salué l'impulsion donnée par Raphaël Glucksmann. «Sur Dijon, les trois circonscriptions sont à gauche», a-t-elle souligné.
Dans la première circonscription de la Côte-d'Or, a été élue Océane Godard (PS), investie par le Parti socialiste et Place publique dans le cadre de l'accord électoral du Nouveau Front populaire.

Avec une participation de 73,41%, Océane Godard a récolté 37,15% des suffrages (18.716 voix), contre 34,36% pour le député sortant Didier Martin (REN) (17.314 voix) et 28,49% pour Cyline Humblot-Cornille (RN) (14.356 voix).

Un meilleur report des voix pour la socialiste


La socialiste a ainsi gagné 4.000 voix par rapport au premier tour, bénéficiant potentiellement d'un très bon report des 2.232 voix de Sladana Zivkovic et d'un surcroît de mobilisation.


Didier Martin est passé de 13.830 voix à 17.314 voix et n'a donc que très partiellement bénéficié du report de voix des 6.126 électeurs de François-Xavier Dugourd (LR) qui n'avait pas donné de consigne de vote.

La candidate du Rassemblement national est passée de 12.969 voix à 14.356 voix, butant contre un nouveau «plafond de verre» pour le parti à la flamme.

«Sur Dijon, les trois circonscriptions sont à gauche», analyse Océane Godard


«C'était une campagne éclair, très intense», réagit Océane Godard, ce dimanche soir, «je voudrais vraiment remercier les électrices, les électeurs qui m'ont fait confiance, qui ont senti cet élan autour de ma candidature». «C'est une belle victoire même si on l'abordait de manière très concentré, avec beaucoup d’humilité parce que le Front national (sic) reste présent.»

«Sur Dijon, les trois circonscriptions sont à gauche», analyse la socialiste, «on peut se féliciter car sur le Grand Est et en Bourgogne-Franche-Comté, c'est extrêmement rare».

«On a pris des engagements durant la campagne sur le service public, la réduction des inégalités notamment avec le rétablissement de l'ISF», déclare-t-elle, «il y a un sujet autour de la sécurité et de la bifurcation écologique pour laquelle on s'est engagé dans les quinze premiers jours».

«Stop à la brutalisation de la vie politique !»


Concernant l'articulation des rapports de force avec les autres composantes du Nouveau Front populaire, Océane Godard s'en remet aux décisions de la réunion du groupe des députés socialistes.

«Imaginons qu'il n'y ait pas eu ce Nouveau Front populaire, là, ça aurait été une vague bleu marine, un tsunami», analyse la socialiste, «il faut capitaliser sur cette force qui a été impulsée depuis trois semaines, c'est considérable». «La gauche reprend de belles couleurs (…) dans la continuité de Raphaël Glucksmann. Je voudrais avoir un message de reconnaissance à son égard. Il nous a vraiment aidé aussi à redonner de la confiance, on en avait besoin de redonner ce souffle.»

«Je voudrais m'adresser à l'ensemble des électrices et des électeurs, y compris celles et ceux qui ont pu glisser un vote Rassemblement national dans l'urne», ajoute-t-elle, «on l'a entendu sur le terrain cette semaine, c'est aussi cette colère, ce peur du déclassement, ce sentiment de mépris qui s'est exprimé». «Je le dis très clairement, aussi, cette défiance envers les politiques. Il faut entendre ça. C'est pour ça qu'il y a cet engagement très fort, stop à la brutalisation de la vie politique. (…) C'est un stop à la conflictualisation, (…) ça s'adresse à toutes celles et tous ceux qui peuvent, parfois, franchir la ligne rouge et être dans une forme d'outrance. (…) Il y a une forme de gravité dans notre pays, il faut entendre cela, il faut avoir la posture digne dans cette situation.»

Également élue à la Ville de Dijon, à la Métropole de Dijon et à la Région Bourgogne-Franche-Comté, Océane Godard n'a pas encore décidé de la manière dont elle se plierait à la règle sur le non-cumul des mandats.

Jean-Christophe Tardivon

Les implications nationales des législatives anticipées


Les enseignements du second tour des législatives en Côte-d'Or


En Côte-d'Or, sont élus trois députés du Nouveau Front populaire, un des Républicains et un du Rassemblement national


François Rebsamen accueille les résultats des législatives avec «une grande satisfaction»



Infos-dijon.com - Mentions légales