Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
11/10/2020 14:08

CÔTE-D’OR : Orvitis mise sur un cadre de vie serein

La visite de la nouvelle résidence Sérénitis à Fontaine-lès-Dijon a permis au premier bailleur social de la Côte-d’Or de mettre l’accent sur les attentions portées à la vie dans des logements réservés aux personnes de 65 ans et plus ou aux personnes touchées par un handicap.

À Fontaine-lès-Dijon, la résidence Sérénitis est située au 7 rue du Lieutenant-Colonel Clère. Malgré le retard de livraison dû à un recours du voisinage, c’est mi-septembre 2020 que les premiers locataires ont pu emménagé.

Conçu par le cabinet Art&Fact de Dijon pour l’aspect architectural et l’agencement des espaces, le bâtiment est certifié NF Habitat et présente quelques particularités. Les portes sont par exemple plus larges, de 10 centimètres, que les normes standards.
Au sein des appartements, les interrupteurs sont repérables grâce à des halos lumineux dans l’obscurité. Les toilettes et salles d’eau sont elles dimensionnées et aménagées pour le bien et la sécurité de personnes à mobilité réduite. Les volets roulants sont motorisés et peuvent être pilotés à l’aide d’une télécommande.
Enfin, chaque appartement est équipé d’un visiophone, l’appel pouvant être couplé à un smartphone, pour avoir la main sur le contrôle de l’accès au bâtiment.

«La sérénité dans la vie de tous les jours»


C’est ainsi un cadre sécurisé qui est là proposé par Orvitis (maître d’ouvrage) aux personnes de 65 ans et plus et/ou aux personnes atteintes d’un handicap. À ce cadre-là, le bailleur social y ajoute «la sérénité dans la vie de tous les jours».
«On a pu vraiment travailler un volet qui n’est pas que technique, qui est aussi social», affirme le directeur général d’Orvitis Christophe Berion, en ajoutant à propos de la démarche : «On a imaginé, au-delà de l’aspect immobilier, une vie dans cet immeuble. Le gestionnaire de résidence est là pour délivrer des services, comme les concierges d’avant… Notre mission est de mettre en lien les habitants et nous pensons à des services qui amènent la vie dans ces résidences».

Les mardis et vendredis lors de ses journées d’entretien de la résidence, Kamal Aït Salah est disponible pour les locataires. Les aides peuvent aller des démarches administratives aux interventions plus techniques, la mise en fonctionnement d’une box internet ou bien le changement d’une ampoule, simple à première vue mais pouvant nécessiter un effort physique trop important et à risque pour une personne âgée… Le numéro d’Orvitis est aussi rappelé aux résidents.

«Je suis en ville mais j’ai toujours l’impression d’être à la campagne. C’est paisible, c’est un luxe», dit François Marmont, 70 ans, ayant fait le choix de quitter l’une des dépendances du château de Messigny-et-Vantoux - «trop vétuste et contraignante avec le poids de l’âge» - pour profiter d’un quotidien plus reposant avec son chien nommé FBI. Les deux sont aux anges dans l’appartement lumineux du rez-de-chaussée.

«Notre objectif également est de lutter contre l’isolement»


26 logements, du T1 bis au T3, composent cette résidence Sérénitis. Ils sont répartis sur quatre niveaux desservis par un ascenseur. Des places de stationnement ont été créées le long d’une voirie rénovée, à quelques mètres de l’accès principal au terrain. La résidence est implantée sur un terrain de 2.200 m2, non loin de la mairie mais aussi de services de proximité et de transport.
Patrick Chapuis, maire de Fontaine-lès-Dijon et membre du conseil d’administration d’Orvitis, était présent lors de la visite. Accompagné de deux de ses adjoints - Dominique Compain, 1ère adjointe déléguée aux affaires sociales et familiales, et Jean-Philippe Renard, adjoint à l’urbanisme et aux espaces verts -, le premier magistrat de la commune a salué l’aboutissement d’un tel projet, en assurant que le résultat a apaisé les tensions liées au voisinage.

Symboliquement, vendredi dernier, c’est dans la salle de convivialité débouchant sur le chemin principal donnant l’accès à la résidence que la visite s’est terminée. L’occasion pour François-Xavier Dugourd, président d’Orvitis, d’insister sur «un concept global et innovant, qui participe à l’attractivité d’un territoire». Et de rappeler : «Notre objectif également est de lutter contre l’isolement, par le lien humain et le développement de nouvelles technologies».

Orvitis développe en ce sens une plateforme numérique accessible sur internet «permettant aux locataires d’être connectés aux informations de la résidence». Un outil lancé dans le cadre de l’expérimentation «Laboratoire du maintien à domicile» s’inscrivant dans le programme Futurs21. «Elle est pleinement opérationnelle depuis le mois de juillet. C’est une façon de toujours rester en contact. Les résidents sont formés par notre équipe, sur l’utilisation des mails, les recherches sur internet, l’utilisation pleine et entière de l’application…», souligne Hugo Marlien, responsable du pôle Stratégie, innovation et prospective chez Orvitis. L’application est ouverte à chaque occupant d’un appartement dans une résidence Sérénitis et une tablette est à disposition.

Aujourd’hui, sept résidences Sérénitis existent en Côte-d’Or. En 2017, les trois premières livrées l’ont été à Asnières-lès-Dijon, Arnay-le-Duc et Beaune. Les résidences à Longvic, Sennecey-lès-Dijon, Thorey-en-Plaine et Fontaine-lès-Dijon ont été ouvertes en 2019 et 2020. Le total est de 120 appartements. «30% de nos locataires sont des seniors», note Christophe Berion pour bien appuyer le pourquoi de ce concept Sérénitis. Avec le maintien à domicile comme enjeu notamment.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Le financement de l’opération :


- 2,2 millions d’euros (financés à 80% par Orvitis, 15% d’emprunts contractés auprès de la Banque des Territoires).
- 255.200 euros par Dijon Métropole.
- 120.526 euros par la commune de Fontaine-lès-Dijon.
- 60.280 euros par l’Etat.

Les intervenants :


- Maîtrise d’oeuvre : Art&Fact Architecture (Dijon)
- BET Structure : BE Clément (Fontaine-lès-Dijon)
- BET Fluides : BILD (Dijon)
- BET Voirie et réseaux divers : BAFU (Dijon)
- Bureau de contrôle : ALPES Contrôles (Dijon)
- Coordonnées SPS : GSPS (Eperney-sous-Gevrey)
- VRD : DESERTOT (Saint-Apollinaire)
- Gros-oeuvre : PAQUET (Fontaine-lès-Dijon)
- Etanchéité : SOPREMA (Chenôve)
- Charpente bois : SARL ROMAIN ET PIERRE (Chevigny-Saint-Sauveur)
- Couverture-tuiles : PEDRON Couverture (Thorey-en-Plaine)
- Ravalement : PIER (Saint-Usage)
- Serrurerie : SARL HERNANDEZ (Rochefort-sur-Nenon)
- Menuiseries extérieures et bois : DONOLO (Flagey-lès-Auxonne)
- Cloisons-doublages : SDP (Foucherans)
- Menuiseries intérieures : PORCHEREL (Chevigny-Saint-Sauveur)
- Revêtements de sols : PASCUAL (Quetigny)
- Peinture : GENELOT (Quetigny)
- Ascenseur : ORONA ACREM (Saint-Apollinaire)
- Electricité : STCE Electricité (Saint-Apollinaire)
- Plomberie-chauffage-ventilation : SILFEO (Dijon)
- Réseaux, espaces verts : VDS Paysage (Soirans)