Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
08/07/2024 04:08
5238 lectures

CÔTE-D'OR : Pierre Pribetich appelle à «discuter» pour choisir le Premier ministre

«Le président de la République reste légitime», a déclaré le socialiste, ce dimanche 7 juillet, envisageant le choix du prochain chef du gouvernement en tenant compte des «rapports de force» au sein du Nouveau Front populaire.
Dans la troisième circonscription de la Côte-d'Or, a été élu Pierre Pribetich (PS), investi par le Parti socialiste dans le cadre de l'accord électoral du Nouveau Front populaire.

Avec une participation de 69,82%, Pierre Pribetich a récolté 53,15% des suffrages (24.555 voix), contre 46,85% pour Thierry Coudert (LR, soutenu par Éric Ciotti et le RN) (21.646 voix).

Pierre Pribetich élu grâce au désistement de Fadila Khattabi


Pierre Pribetich a ainsi gagné plus de 10.000 voix entre le premier et le second tour, bénéficiant potentiellement d'un bon report des 11.695 voix de la députée sortante Fadila Khattabi (REN) et des 1.176 voix de Georges Mezui (divers gauche).


Pour sa part, Thierry Coudert a gagné plus de 4.200 voix, allant au-delà des 3.611 voix de Charles Bourgadel (LR). Cela signifie probablement qu'un petit nombre d'électeurs de Fadila Khattabi se sont tournés vers le candidat du camp national.

Des «mesures d'urgence» financées par «des recettes en face des dépenses»


«Je suis membre du Parti socialiste», a réagi Pierre Pribetich, sur le plateau de France 3 Bourgogne, «j'ai déjà expliqué mon accord électoral basé sur un projet Nouveau Front populaire, maintenant, c'est une lourde responsabilité que nous avons».

«Nous allons devoir prendre des mesures d'urgence (…) de manière cohérente en essayant d'avoir des recettes en face des dépenses», a-t-il annoncé en songeant notamment aux enjeux économiques, «le pouvoir d'achat est un élément récurrent, qui est revenu durant ces trois semaines de manière encore plus forte ». «Il y a des femmes et des hommes qui souffrent parce qu'ils n'ont pas suffisamment de pouvoir de vivre avec l'explosion notamment de l'énergie mais aussi de l'alimentation et des loyers.»

Place aux «rapports de force» au sein du Nouveau Front populaire



«Nous verrons, dès demain, qu'elle va être la physionomie, en essayant de savoir exactement le rapport de forces au sein de l'intergroupe et les choses se feront naturellement», a envisagé le socialiste, annonçant sa présence «dès [ce lundi], à 14 heures, devant l'Assemblée nationale».

«On va devoir discuter de l'organisation dans une Constitution qui s'appelle la Vème République, avec un président de la République qui reste légitime (…) et choisir un homme ou une femme Premier ministre», a-t-il conclu à ce stade.

Jean-Christophe Tardivon

Les implications nationales des législatives anticipées


Les enseignements du second tour des législatives en Côte-d'Or


En Côte-d'Or, sont élus trois députés du Nouveau Front populaire, un des Républicains et un du Rassemblement national


«Il y a bien eu un élan de gauche», se félicite Michel Neugnot


François Rebsamen accueille les résultats des législatives avec «une grande satisfaction»



Infos-dijon.com - Mentions légales