Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
19/08/2022 06:56

CÔTE-D’OR : Premier bilan des opérations anti-rodéos urbains

À l'occasion d'une opération de contrôle menée à Quetigny ce jeudi 18 août, le préfet de la Côte-d'Or a présenté un bilan intermédiaire des actions conduites pour endiguer le phénomène des rodéos motorisés.
Le gouvernement entend montrer sa détermination à lutter contre les rodéos urbains en mettant en œuvre la loi du 3 août 2018. Un texte proposé par l'ensemble du groupe LREM à l'époque et particulièrement porté par un député bourguignon, Rémy Rebeyrotte.

Les drames successifs survenus dans différentes communes de France ces dernières semaines ont conduit le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à pousser le curseur des contrôles avec l'objectif d'atteindre 10.000 opérations menées par les forces de sécurité intérieure durant le mois d'août.

«C'est une pratique qui est dangereuse»



«Le phénomène des rodéos urbains s'est développé à la faveur de l'été dans notre pays. Notre département est concerné comme les autres», a reconnu le préfet de la Côte-d'Or Fabien Sudry ce jeudi 18 août 2022. Le représentant de l’État s'exprimait alors qu'une trentaine de gendarmes menaient une opération de contrôle à Quetigny.

«C'est une pratique qui est dangereuse pour ceux qui s'y adonnent, pour les riverains ; elle occasionne pour l'environnement des atteintes souvent sérieuses à la tranquillité publique donc il y a un intérêt général à lutter contre ce phénomène qui perturbe l'ordre publique», a-t-il justifié.

Une interpellation et trois saisies de véhicules en quelques jours


«Depuis le 9 août, nous avons très largement intensifié l'action qui est menée dans le département», a souligné le préfet.

Selon les données de la préfecture de la Côte-d'Or, entre le 9 et le 17 août, ont été réalisées 40 opérations de contrôle centrées sur les rodéos motorisés, dont 29 en zone police et 11 en zone gendarmerie. Par comparaison, de mai à juillet derniers, 60 opérations avaient été menées. «C'est une accélération très forte du nombre de contrôles», a insisté le préfet.

Ces opérations du mois d'août en cours ont débouché sur 363 personnes contrôlées, 32 verbalisations de diverses natures, une interpellation à Dijon pour rodéo motorisé et trois saisies de deux-roues sur la circonscription de police de Dijon.

À noter que depuis le 28 octobre 2021, la Métropole de Dijon prend en charge les frais de fourrière des véhicules saisis dans le cadre d'une convention signée avec le procureur de la République (lire notre article).

Objectif 350 opérations en août en Côte-d'Or


Dans le prolongement de ces résultats, les forces de sécurité intérieure entendent «accentuer encore leur
présence sur le terrain pour lutter contre ce phénomène et dissuader leurs auteurs». Alors que les mois précédents représentaient «une moyenne de quatre opérations par jour dans le département», selon Fabien Sudry, police et gendarmerie envisagent «six opérations par jour» à compter de ce 18 août.

Cette dynamique a pour objectif d'atteindre environ 350 opérations dans le département de la Côte-d'Or sur l'ensemble du mois d'août.

Pour cela, les forces de sécurité intérieure sont à l'écoute des signalements des riverains dérangés par les nuisances générées par les rodéos urbains. «J'invite les habitants qui constatent ce type de phénomène à appeler le 17», a martelé Fabien Sudry, «le 17 permet d'actionner des patrouilles sur le terrain».

Par ailleurs, la plateforme nationale Moncommissariat.fr permet des signalements anonymes.

La communication autour des opérations de contrôle, «un signal très fort»


«Communiquer, c'est montrer une détermination dans l'action», a revendiqué le préfet après deux opérations médiatisées en une semaine : ce jeudi à Quetigny (lire notre article), le 11 août dernier à Dijon (lire notre article).

«C'est faire comprendre à nos concitoyens que les forces de l'ordre sont là pour les protéger, pour assurer leur tranquillité et faire en sorte que ces pratique dangereuses n'aient plus cours. C'est donner un signal très fort», a-t-il développé.

Et de rappeler le principe de «responsabilité dans l'espace public» : «quand on fréquente un espace public avec un engin quel qu'il soit, de toute nature, c'est un espace où il y a d'autres usagers, il y a un certain nombre de précautions élémentaires à prendre».

Jean-Christophe Tardivon

Bilan de la lutte anti-rodéos urbains au 27 août 2022



Le préfet de la Côte-d'Or Fabien Sudry, le 18 août 2022 à Quetigny (photographie JC Tardivon)


Infos-dijon.com - Mentions légales