Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
01/08/2020 18:29

CÔTE-D'OR : Un jeune conducteur contrôlé à 233 km/h près de Beaune

Arrêté ce samedi 1er août par les gendarmes de l'EDSR sur l'A31, le jeune homme de 19 ans en période de conduite probatoire s'est vu signifier une rétention immédiate du permis de conduire.
Après avoir arrêté dans la matinée un automobiliste allemand roulant 50 km/h au-dessus de la vitesse limite (lire notre article), l'Escadron départemental de la sécurité routière de la Côte-d'Or a épinglé un autre délinquant de la route à son tableau de chasse.

En fin d'après-midi ce samedi 1er août 2020, jour de chassé-croisé entre les juillettistes et les aoûtiens, sur l'A31 à hauteur de la commune de Boncourt-le-Bois, les gendarmes ont contrôlé une Audi A4 à 233 km/h comme l'a indiqué le capitaine Ludovic Morel, adjoint du commandant de l'EDSR.

Une fois le conducteur interpellé et escorté jusqu'à Beaune, qu'elle ne fut pas la surprise des gendarmes de découvrir un homme de 19 ans, de nationalité française, au volant d'un véhicule de location immatriculé en Allemagne. Non seulement le conducteur en période probatoire dépassait de 123 km/h la vitesse autorisée de 110 km/h en ce qui le concernait mais, en plus, il s'est révélé positif au cannabis.

Quatre personnes étant à bord, le véhicule venant de la Meuse a pu repartir avec un conducteur différent pour se rendre dans le sud de la France. Le véhicule n'a pu être immobilisé puisqu'il s'agissait d'une voiture de location. Le jeune homme s'est vu signifier une rétention immédiate du permis de conduire et fera l'objet de poursuites judiciaires qui détermineront l'ampleur de la sanction pour les infractions à la vitesse et au cannabis.

Selon le ministère de la Justice, l'usage de stupéfiants constitue un délit pouvant être sanctionné par une amende de 4 500 € et deux ans de prison. Six points sont retirés du permis de conduire. Le conducteur risque également des peines complémentaires comme la suspension du permis pour une durée de 3 ans au plus (sans aménagement possible en dehors de l'activité professionnelle) voire l'annulation du permis et 3 ans maximum d'interdiction de demander un nouveau permis de conduire.

JCT

Des alternatives à la sanction pour mieux sensibiliser aux infractions



Le 1er août 2020, les gendarmes de l'EDSR ont participé à une opération de sensibilisation à la sécurité routière sur l'aire de Serrigny, près de Beaune (image d'illustration)