Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
09/04/2021 19:21

DÉPARTEMENT : «Aucun Côte-d’Orien ne sera abandonné dans cette période de crise», assure François Sauvadet

La majorité du Conseil départemental de la Côte-d’Or a présenté lors de la session du 8 avril des rapports liés à la situation sanitaire, au changement climatique et à la transition écologique.
Deux jours après une manifestation des agriculteurs qui a fait beaucoup de bruits et dont les dégradations ne sont pas passées inaperçues, les questions autour du soutien apporté à l’agriculture ont pris une dimension disons particulière.

Ayant répondu aux reproches sur l’absence de condamnation des dégradations jusqu’à ce jeudi, François Sauvadet a déploré que ces échanges viennent quelque peu gâcher le fond des dossiers. Car pour la majorité départementale, la session plénière du 8 avril 2021 ne devait effectivement pas se limiter à ces interventions.

Sur les questions de soutien au monde agricole, le président du Département a tenu à insister : «L’agriculture est un trésor et nos agriculteurs sont une chance pour l’avenir de notre pays». En ne manquant pas de souligner en parallèle une politique sociale forte : «Aucun Côte-d’Orien ne sera abandonné dans cette période de crise».

Pour prolonger ses propos et qualifier une session dense en termes de bilans de solidarité mais aussi de projets structurants, c’est le premier vice-président de l’assemblée, François-Xavier Dugourd, qui a parlé d’agilité et de cohérence dans les politiques menées par la majorité départementale, tout en taclant le groupe d’opposition sur son «unité fragile».

Le Département est «aux côtés des plus fragiles et prépare en même temps l’avenir», a-t-on pu entendre en substance dans les prises de parole.

Plusieurs «combats» et une campagne


Selon le vice-président Ludovic Rochette, l’exécutif du Conseil départemental de la Côte-d’Or mène trois combats de front : «le combat de la relance, celui de la transition écologique et celui de la lutte sanitaire». Et ces engagements sont possibles grâce à «une gestion saine des finances» du Département.
Une manière une nouvelle fois d’insister sur les divergences exprimées on s’en souvient entre la majorité et l’opposition sur les votes des budgets, avec d’un côté la défense d’orientations prudentielles et de l’autre des critiques sur le désendettement opéré par la collectivité au détriment d'investissements souhaités plus importants.

Si le temps de la campagne électorale viendra plus franchement - la prochaine session se tiendra le 31 mai -, la «seule campagne à mener, c’est celle de la vaccination», a souhaité affirmer Ludovic Rochette lors d’une session qui allait permettre de se pencher sur la participation du Département à la campagne de vaccination contre la Covid-19 des personnes âgées de plus de 75 ans. Cela malgré «un problème d’approvisionnement et de défiance envers certains vaccins» pointé par Emmanuelle Coint.

Nous l’avons relaté dans un premier article, la majorité départementale a choisi d’accélérer sur le plan vélo. Celui-ci était un des points majeurs de la session, à propos de laquelle François Sauvadet a souligné dans un autre registre le partenariat entre le Département et l’Etat dans le cadre du programme «Petites villes de demain».

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

François Sauvadet accélère sur le plan vélo


La création du Conseil départemental de l’alimentation ne fait pas l’unanimité


«Tout le monde veut le bien pour la Côte-d’Or», assure Christophe Avena


Les principales informations du Conseil départemental du 8 avril





Infos-dijon.com - Mentions légales