Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
17/05/2022 19:28

DÉPARTEMENT : Côte d’Or Attractivité veut aller au-delà du développement touristique

C’est ce lundi 16 mai que l’organisme Côte-d’Or Attractivité a été officiellement créé, en lieu et place de Côte-d’Or Tourisme. Le champ d’intervention est étendu pour favoriser la venue des touristes mais aussi faciliter l’arrivée de nouveaux habitants aux aspirations à la fois urbaines et rurales.
Les deux dernières années pleines ont été marquées notamment par la crise sanitaire. Les restrictions qu’elle a imposées ont en parallèle accru les tentations de s’exiler en quelque sorte vers les périphéries, celle des grandes villes mais aussi celle des territoires.

Président du Département de la Côte-d’Or, François Sauvadet relève comme indicateur, selon l’édition 2021 du Baromètre des territoires, que «près d’un tiers des actifs des grandes villes de plus de 100.000 habitants envisagent de déménager, ce taux allant jusqu’à 44% concernant les jeunes actifs de moins de 25 ans vivant dans les agglomérations».


En parallèle de ce contexte, la collectivité territoriale citée met en avant une marque, «un micro-système 100% Côte-d’Or» d’après les propos de son président, «une marque qui s’impose, qui porte ses fruits, qui participe à la visibilité de la Côte-d’Or.

Conforté par cette tendance et cette politique, l’organisme Côte-d’Or Tourisme devient Côte-d’Or Attractivité. C’est suite à son assemblée générale de ce lundi 16 mai 2022 que l’évolution a été officialisée à l’hôtel du Département.

«La Côte-d’Or a tous les atouts, toutes les commodités,

pour répondre aux envies de changement»


S’appuyant sur «les atouts naturels de la Côte-d’Or, la nature et le patrimoine, l’oenotourisme et la gastronomie, la côte viticole, le pays d’art et d’histoire en Auxois-Morvan, le parc national, la Saône», Marie-Claire Bonnet-Vallet, présidente de Côte-d’Or Attractivité a annoncé : «Nous allons plus loin, c’est dire que la Côte-d’Or a tous les atouts, toutes les commodités, pour répondre aux envies de changement d’un certain nombre de ménages». Attirer les prestataires touristiques, les entrepreneurs, les investisseurs, les professionnels de santé s’inscrit dans la démarche. Il s’agit pour Côte-d’Or Attractivité de «mettre en avant la Côte-d’Or telle qu’elle se visite mais aussi telle qu’on la vit au quotidien».

Selon Marie-Claire Bonnet-Vallet, les bases touristiques sont bien ancrées et les potentiels ne manquent pas. «On compte 12,5 millions de nuitées par an en Côte-d’Or, en marchand et non-marchand», a-t-elle noté. «Notre objectif est de faire de la Côte-d’Or la première destination nature et patrimoine entre Paris, Lyon et Strasbourg. La Côte-d’Or est une petite France. Dans cette aspiration à une meilleure qualité de vie, il y a une vraie opportunité de rééquilibrer les choses et de se voir un avenir dans les territoires ruraux. C’est une construction solide ici», a déclaré François Sauvadet en assurant que la fréquentation touristique dans le département «était en hausse de 13% en mars 2022 par rapport à 2019».

Nouveau schéma cyclable, route de la truffe,

100% Côte-d’Or à la Cité des vins de Beaune


Pour accroître l’attractivité du territoire, l’idée est de «capitaliser sur l’existant», de mettre l’accent sur «un tourisme 100% Côte-d’Or» dans la poursuite du manifeste d’un tourisme 100% soutenable.
Lors de la session de juin du conseil départemental de la Côte-d’Or, un nouveau schéma cyclable sera présenté, dont l’objectif fixé est d’atteindre les 1.000 km de voies d’ici 2027. Une réflexion sur l’accueil et les services aux camping-cars est engagée. Le renouvellement pour cinq ans du label «Département fleuri» est un souhait pour la valorisation du paysage.

«La Côte-d’Or est une terre de goûts et de savoir-faire», n’a pas manqué de lancer Marie-Claire Bonnet-Vallet, en annonçant la création d’une route de la truffe entre Nuits-Saint-Georges et Leuglay qui sera présentée à l’automne, la reprise par Côte-d’Or Attractivité du label Vignobles et Découvertes le long de la route des grands crus entre Dijon et Beaune et l’aménagement d’un espace Savoir-faire 100% Côte-d’Or au sein de la Cité des vins et des climats à Beaune.

Des kits de bienvenue pour les nouveaux arrivants


Sur les vecteurs d’amélioration du cadre de vie, l’enjeu ciblé est de travailler sur la qualité environnementale et la qualité des services au public, notamment en poursuivant le relais du dispositif de l’ADEME «pour aider les hébergeurs à passer le cap de la transition écologique».

Pour les nouveaux habitants et porteurs de projets souhaitant s’installer en Côte-d’Or, la création d’un guichet d’accueil unique et de kits de bienvenue, notamment des outils numériques, seront les actions du nouvel organisme. L’organisation d’un événement pour les nouveaux arrivants est à l’étude et devrait se tenir à l’automne.

Un budget en hausse de près de 400.000 euros


Côte d’Or Attractivité, c’est une extension du champ d’intervention de Côte-d’Or Tourisme en s’appuyant sur ce qui fait la renommée du département et de ses territoires. Avec l’intention de renforcer ses atouts et de gagner en visibilité.

«On va mettre les moyens pour cela», a souligné François Sauvadet. Les 17 salariés de Côte-d’Or Tourisme sont conservés dans le nouvel organisme. Deux embauches supplémentaires sont d’ores et déjà annoncées par la directrice Isabelle Corond-Peintre.
1,95 million d’euros sont consacrés aux actions 2022-2023, soit une hausse de 397.000 euros par rapport à 2021, sous la forme d’une subvention supplémentaire de 226.000 euros de la part du conseil départemental de la Côte-d’Or et d’une reprise de résultat de Côte-d’Or Tourisme de 171.000 euros.
Point fort de cette nouvelle création pour lequel 240.000 euros sont fléchés : des opérations de communication sur différents supports et réseaux sont en cours d’élaboration. Le refonte du site internet de Côte-d’Or Tourisme se fera sous la marque «La Côte-d’Or j’adore».

Pour la présidente de Côte-d’Or Attractivité, vice-présidente du conseil départemental en charge du tourisme, «une collectivité doit anticiper les tendances sociétales et touristiques». C’est ce qui est ici cultivé selon Marie-Claire Bonnet-Vallet. Dans cette dynamique de «coordination et d’assemblages des initiatives», elle appelle aussi à renforcer les partenariats avec les autres collectivités et les EPCI.
Les deux vice-présidents Patrick Jacquier, aussi président de l’UMIH 21, et David Plet, président de la Fédération de l’hôtellerie de plein air de Côte-d’Or, ont salué une démarche non concurrentielle avec d’autres acteurs touristiques mais qui ne peut qu’être positive pour la mise en avant de nombreux avantages et atouts.

«C’est un choix pour demain»


Quant à des possibles collaborations avec d’autres structures de la sorte, telles que l’agence Bourgogne Invest portée par Dijon Métropole, François Sauvadet a affirmé : «Toutes les initiatives qui participent à une meilleure reconnaissance de la Côte-d’Or sont les bienvenues. Bienvenue au club des ambassadeurs de la Côte-d’Or tout simplement. La tendance nous donne raison, il faut aujourd’hui éviter la concentration urbaine. On est tous devenus rurbains, ruraux et urbains. Il y a une aspiration à un retour à la douceur de vivre. Côte-d’Or Attractivité, c’est une vision de la France qui se traduit. C’est un choix pour demain et ce choix-là est payant». Cela dans un souci de «maintenir une Côte-d’Or d’équilibre» en améliorant la visibilité de ses territoires et de ses atouts.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier





Infos-dijon.com - Mentions légales