Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
27/06/2022 12:10

DÉPARTEMENT : «Ni argent caché, ni argent magique», lance François Sauvadet

La session du conseil départemental de la Côte-d’Or de ce lundi 27 juin doit permettre notamment de voter un budget supplémentaire de 32 millions d’euros. En ouverture de séance, François Sauvadet a mis l’accent sur une collectivité territoriale en capacité de faire des efforts de soutien malgré un contexte tendu.
Une cinquantaine de rapports étant à l’ordre du jour, c’est une session dense qui se déroule ce lundi 27 juin 2022 au conseil départemental de la Côte-d’Or, avec notamment plusieurs dossiers relatifs au budget supplémentaire.

15.000 euros pour la commune de Liernais


En ouverture de la session, c’est une aide d’urgence exceptionnelle de 15.000 euros qui a été annoncée par François Sauvadet à la commune de Liernais, touchée par les violents orages de la semaine dernière. L’occasion aussi d’adresser des remerciements aux sapeurs pompiers pour leurs interventions.


Ce sont des félicitations qui ont été adressées aux nouveaux députés et conseillers départementaux de la Côte-d’Or, Hubert Brigand et Benoît Bordat. Le second élu n’était pas présent ce lundi.

Plan Marshall pour la solidarité territoriale


Pour le président du Département de la Côte-d’Or, c’est un devoir de répondre à «une colère sourde qui a été exprimée par des millions de nos compatriotes vivant en zones périphériques et rurales et qui se sentent trop souvent oubliés par la République».

Selon François Sauvadet, la collectivité territoriale qu’il préside fait les efforts «pour renforcer la solidarité territoriale et permettre à toutes les communes de pouvoir investir et améliorer le cadre de vie des Côte-d’Oriens». C’est le sens sur lequel il a insisté en parlant du Plan Marshall de 150 millions d’euros devant être voté au cours de cette session.

Près de 5 millions d’euros liés au coût de l’énergie


Dans un contexte d’augmentation du prix de l’énergie, le président du Département a alors souligné que les efforts sont faits. «Ce sont 4,6 millions d’euros de dépenses de fonctionnement supplémentaires qui sont exclusivement liées au renchérissement du coût de l’énergie dont trois millions d’euros uniquement pour les collèges», a-t-il noté, en annonçant plus largement que «plus de 32 millions d’euros de dépenses en investissement et en fonctionnement vont être inscrites au budget».

Le budget supplémentaire de fonctionnement devant être voté ce lundi s’élève à près de 18 millions d’euros, notamment plus de 6 millions dans le domaine de l’action sociale dont 1,8 million d’euros pour le maintien à domicile des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, 2,5 millions d’euros dans la protection de l’enfance, 1,2 million d’euros pour le maintien du tarif de la restauration scolaire à 2 euros dans les collèges pour l’année 2022-2023, 2,1 millions d’euros pour porter la contribution au SDIS à 20 millions d’euros.

«Il n’y a ni argent caché, ni argent magique», a lancé François Sauvadet, pour rappeler qu’un autre effort a été réalisé en parallèle afin de permettre ceux d’aujourd’hui, l’effort du désendettement.

Une aide face à la flambée du carburant


Autour du budget supplémentaire, d’autres mesures et dispositifs doivent être votés.

Pour permettre des recrutements dans les métiers de l’animation et de l’accueil péri et extrascolaitre, ces métiers seront éligibles au cumul du RSA et des salaires du 1er juillet 2022.

Une nouvelle aide exceptionnelle va être créée : «Maintien dans l’emploi Côte-d’Or pour faire face aux dépenses liées aux coûts du gasoil et de l’essence», a annoncé François Sauvadet en expliquant qu’il s’agira d’une aide forfaitaire mensuelle de 100 euros pour les salariés et travailleurs salariés aux revenus modestes. Elle sera attribuée pour un maximum de trois mois et renouvelable, sur évaluation des travailleurs sociaux.

Sur le volet du SDIS, il va être proposé un schéma départemental du volontariat, en sachant que sur les 2.100 sapeurs pompiers en Côte-d’Or, 1.700 sont volontaires.

Pour une reprise de la rocade et de la LiNo si…


Enfin, la candidature du Département à la reprise des routes nationales traversant la Côte-d’Or est à l’ordre du jour. «Si la métropole ne revendique pas la gestion de la rocade et de la LiNo, je solliciterai également leur reprise, car je ne souhaite pas l’arrivée à terme d’un péage urbain sur cette route de Côte-d’Or», a annoncé le président du Département en évoquant la situation de l’A38 entre Dijon et Pouilly-en-Auxois et la RN274.

Alix Berthier
Photographies Jean-Christophe Tardivon

Une aide du conseil départemental de la Côte-d'Or associant la mobilité et le maintien dans l'emploi


Soutien du conseil départemental de la Côte-d'Or au service d'incendie et de secours porté à 20 millions d'euros en 2022


Hubert Brigand démissionne du conseil départemental de la Côte-d'Or









Infos-dijon.com - Mentions légales