Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
25/06/2024 12:58

DÉPARTEMENT : «Nous devrons continuer d'assumer nos missions sociales et territoriales», assure François Sauvadet

Quelques jours avant le premier tour des législatives, ce lundi 24 juin, à Dijon, le président du conseil départemental de la Côte-d'Or a présenté des rapports techniques. «Nos agents doivent continuer d'assurer la permanence de la République de proximité», a-t-il déclaré.
La session du lundi 24 juin 2024, à Dijon, s'ouvre dans le contexte national de la campagne pour les élections législatives anticipées avec, en arrière-plan, le même jour, le déplacement de Gabriel Attal pour soutenir les députés sortants de la majorité présidentielle.

Dans un bref discours de quelques minutes, François Sauvadet (UDI), président du conseil départemental de la Côte-d'Or, choisit un ton grave pour insister sur la «permanence» des services publiques alors que la perspective d'un éventuel gouvernement conduit par le Rassemblement national trouble certains fonctionnaires dans toute la France.


«Nos agents doivent continuer d'assurer la permanence de la République de proximité»


Durant son intervention, le centriste marque son opposition à la dissolution de l'Assemblée nationale prononcée par le président de la République au soir des élections européennes.

Quels que soient les nouveaux rapports de force au palais Bourbon après le 7 juillet, le président du Département assure que «nous devrons continuer d'assumer nos missions sociales et territoriales, nous continuerons d'entretenir nos routes, d'aider nos communes, de travailler à répondre aux attentes». «Nous sommes au service des Côte-d'Oriens et le resterons pendant quatre ans encore. (…) Les Côte-d'Oriens pourront avoir confiance dans l'action du Département et de nos agents qui doivent continuer d'assurer la permanence de la République de proximité.»

Dans ce contexte, l'expression de l'opposition est renvoyée à l'examen des différents rapports.

La dette a diminué en 2023 mais augmentera en 2024


Le vice-président Patrick Chapuis (LR) présente le rapport sur l'état de la dette de la collectivité. En 2023, un prêt de 8 millions d'euros a été contracté auprès d'Arkéa et un autre de 12 millions d'euros auprès de la Caisse d'épargne. Toutefois, le Crédit agricole reste le principal prêteur. Parallèlement, quatre anciens emprunts ont été soldés.

Au 31 décembre 2023, la dette s'élevait à 220,8 millions d'euros, en baisse de 8,4 millions d'euros sur un an. Le taux moyen des prêts s'établissait à 2,77%.

Martine Eap-Dupin souligne que la collectivité a réduit de 31% son encours de dette entre 2014 et 2024.

«C'est une dette soutenable. (…) On a une qualité de dette tout à fait remarquable», commente François Sauvadet, «on a des taux qui sont très bas». «On va se réendetter pour ne pas être en situation de repli.»

Dans «une approche contracyclique», le Département a prévu d'augmenter la dette jusqu'à 230 millions d'euros à la fin 2024.

«On ne va pas rentrer dans un contexte d'austérité dans le Département de la Côte-d'Or, on continuera d'investir et il faudra qu'on se fixe des priorités claires», résume François Sauvadet.

Fréquentation en hausse au MuséoParc Alésia


Parmi les rapports techniques, sont abordés les bilans du Pacte Solidarité Côte-d'Or et de la protection de l'enfance ainsi que le rapport d'activité 2023 du MuséoParc Alésia.

En l'ensemble de Marc Fort (LCOP), la vice-présidente marie-Claire Bonnet-Vallet (LCOP) se charge de présente que l'établissement culturel et touristique a recensé 83.540 visiteurs en 2023, soit une hausse de 8% par rapport à l'année précédente qui a été portée par la venue de groupes scolaires (+17%).

Parallèlement, le chiffre d'affaires du restaurant Le Carnyx a augmenté de 20% et celui de la boutique de 15%.

Toutefois, le résultat de l'activité reste négatif de 546.826 euros en 2023, avec une hausse des dépenses de 8% et des recettes de 5%. Cependant, la part des recettes, représentant 21% des ressources en 2021, est passée à 37%.

«La situation financière est saine malgré une baisse de la trésorerie», commente Marie-Claire Bonnet-Vallet qui souligne «l'absence d'endettement». «L'augmentation du chiffre d'affaires doit donc se poursuivre avec une réflexion qui est engagée sur le modèle économique de la [société publique locale] et la volonté de tendre à un équilibre entre la valeur ajoutée créée par les centres de profit propres au MuséoParc [NDLR : billetterie, restaurant et boutique] et la contribution du Département.»

Pour sa part, François Sauvadet anticipe 88.000 visiteurs en 2024 et vise ensuite «l'objectif de 100.000 visiteurs» annuellement, se félicitant que «les expositions marchent très bien» et que «les retours d'expérience sont flatteurs». «C'est un joli pari Alésia !»

François Sauvadet convoque «l'esprit de responsabilité» des élus en vue de la prochaine session


Le 8 juillet prochain, une nouvelle session est d'ores et déjà programmée avec à l'ordre du jour principalement l'examen du budget supplémentaire pour l'année 2024.

Au lendemain du second tour des législatives, François Sauvadet anticipe même une éventuelle «effervescence» parmi les élus de la majorité comme de l'opposition et appelle à leur «esprit de responsabilité» pour «réserver [leurs] commentaires» en dehors de l'assemblée départementale de façon à ce que «le débat soit bien concentré sur l'avenir de la Côte-d'Or».

Jean-Christophe Tardivon

«Celui qui maîtrise l'eau et la donnée a le pouvoir pour demain», résume François Sauvadet



François Sauvadet et l'assemblée départementale, le 25 mars 2024, à Dijon (images d'archives JC Tardivon)


Infos-dijon.com - Mentions légales