Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
26/09/2020 18:53

DÉVELOPPEMENT DURABLE : Des ateliers anti-gaspi au conseil départemental de la Côte-d'Or

Des cours pour moins gaspiller ? C'était ce samedi 26 septembre dans les locaux du Département à Dijon alors que la collectivité incite à se mettre «en route vers le zéro déchet». Près de 150 personnes ont suivi les recommandations des associations et commerces en pointe sur le sujet tandis que Dominique Girard a souligné les économies potentielles pour les budgets familiaux.

À travers une vingtaine d’ateliers thématiques, d’exposés et de mises en pratique, le conseil départemental proposait ce samedi 26 septembre 2020 une journée de sensibilisation afin d'accompagner les participants dans leur changement d’habitudes pour des gestes plus écologiques et moins producteurs de déchets (lire le communiqué).

Du fait de la crise sanitaire, la journée a été découpée en ateliers accessible sur inscription. Près de 150 personnes se sont ainsi succédé auprès des différents intervenants en respectant les gestes barrières.

«Accompagner l'évolution des modes de vie»


Vice-président en charge de l'économie circulaire notamment, Dominique Girard a lancé la deuxième édition de l'action «En route vers le zéro déchet». Cette action se situe dans un programme du conseil départemental de la Côte-d'Or en faveur de l'environnement.

«Le Département en tant que chef de file des solidarités sociales et territoriales veut accompagner l'évolution des modes de vie et de consommation en lien avec le renforcement des prises de consciences générales des enjeux liés au réchauffement climatique» a déclaré Dominique Girard.

«C'est vraiment une écologie en action»

Souhaitant passer de «la démarche à l'action», l'élu départemental a rappelé qu'un Côte-d'Orien produit environ 500 kg de déchets par an. «Pour passer du tout jetable à un véritable modèle économique durable, il faut absolument entrer dans une démarche pragmatique, très loin des postures idéologiques. (…) Ce n'est pas une écologie de fiction, ce n'est pas une écologie de suspicion mais c'est vraiment une écologie en action» a-t-il insisté.

En moyenne, les familles participant aux défis organisés par le Département ont réduit de 25% leur production de déchets. «Si chacun en Côte-d'Or le fait, si on passe de 500 kg à 300 kg, ce serait quand même pas mal. Cela a permis une économie de 15% du budget alimentaire familial» conclut Dominique Girard.

Évoquant «l'exemplarité» de la collectivité, Dominique Girard est revenu sur le programme de réduction des déchets mené dans les collèges dans le cadre de l'Agenda 21 scolaire : entre 2014 et 2020, le poids des déchets alimentaires a diminué de 41% soit une économie représentant l'équivalent de 91.000 repas. Le bénéfice d'une telle réduction a été investi dans des produits locaux et dans des produits bio.

D'autres actions ont conduit à des baisses des consommations d'énergie et d'eau, respectivement de 18% et de 12%. «Le défi de l'eau est le défi des années qui viennent» a martelé le vice-président. «L'action même minime de chacun va contribuer au meilleur de tous» a déclaré Dominique Girard, terminant sur une citation d'Albert Camus : «la vraie générosité envers l'avenir, c'est de tout donner au présent».

Cuisine, réparation et même hygiène zéro déchet


Parmi les premiers ateliers de la journée,  Bénédicte Joliet (Trebi Attitude) a invité les participantes à réfléchir sur «Les fringues au 21ème siècle : faire face au miroir». Équipée de son «PowerPoint du néolithique» fait d'ardoises et de craies, elle a distillé des informations sur la consommation des ressources pour réaliser des vêtements.

Dans une autre salle, Frédéric Ramette (La Recyclade) s'est demandé «Pourquoi ma cafetière à dosettes tombe en panne ?» en démontant la dite machine pour pointer un composant électronique connu pour sa fragilité dans le temps.

Au sein même de la cuisine du Département, Nathalie Damy (Azur Découvertes) a révélé que «Dans [son] panier, rien ne se jette, tout se transforme» en signalant les différences entre date limite de consommation et date de durabilité minimale (qui a remplacé la date limite d'utilisation optimale).

Maître-composteur du Département, Sébastien Vieira a expliqué comment «Réussir son compost à la maison» en montrant l'exemple autour des bacs à compost de la collectivité.

Les autres ateliers de la journée furent animés par Chouettes couches, Les Ateliers d'Anaïs, l’École des Métiers, le Shop zéro déchet, Zero Waste Dijon 21 et l’Épicerie de Virginie. La collectivité a retenu des associations, des artisans et des commerçants de Côte-d'Or sur un large panel allant de la cuisine à la réparation en passant par l'hygiène. Certaines structures ont été créées récemment et le Département a ainsi souhaité les mettre en lumière alors que la crise économique fragilise leur lancement.

Jean-Christophe Tardivon