Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
24/09/2022 09:48
2864 lectures

DEVOIR DE MÉMOIRE : Le réseau Grenier-Godard remis à l'honneur

L'Office national des anciens combattants et victimes de guerre a rendu hommage à Blanche Grenier-Godard, infirmière à la tête d'un réseau de la Résistance dès 1940.
Alors qu'il fut un pionnier de la Résistance dès 1940, en France en général et en Côte d'Or en particulier, ce réseau était tombé dans l'oubli ces dernières années.

Heureusement, grâce aux Archives Départementales du Jura et de la Côte d'Or, au travail minutieux de recherches et d'enquête de Dimitri VOUZELLE, docteur en droit et professeur agrégé chargé du service éducatif des AD 21 et avec l'appui de l'ONACVG de la Côte d'Or, une exposition lui est consacrée visible aux AD21, ainsi qu'un livre.

A l'occasion de son inauguration, Jean Grenier-Godard, fils de Blanche, âgé de 93 ans était présent à Dijon. L'occasion d'organiser une petite cérémonie forte en émotion sur la sépulture de sa maman.


La cérémonie s’est tenue sur la sépulture de sa maman au cimetière des Péjoces en présence de Jean-Philippe Morel, Adjoint au maire de Dijon, Viviane Vuillermot, Conseillère départementale de la Côte d’Or, Bruno Dupuis, Directeur de l’ONACVG 21, Edouard Bouye, Directeur des Archives Départementales 21, le Lieutenant-Colonel Etienne Royal, délégué militaire départemental adjoint, ainsi que de nombreux présidents d’associations et porte-drapeaux.

Blanche Grenier-Godard, infirmière militaire depuis l'entrée en guerre à Dijon qui se trouve alors en zone occupée, organisera ce réseau qui entre 1940 et 1942 sauvera près de 8.000 Résistants, prisonniers, juifs et autres évadés.

Parmi les quelques 300 membres de ce réseau, son mari ancien combattant et gazé de la Grande Guerre, son fils René alors âgé de 15 ans et son second fils Jean alors âgé de 11 ans.

Dénoncés et arrêtés en 1942, Blanche et René seront torturés et envoyés en Déportation. Si Blanche est libérée en 1945 par les alliés, son fils René décèdera en mars 1945 au camp de Dora à l'âge de 19 ans, après 33 mois de captivité.

Communiqué






Infos-dijon.com - Mentions légales