Recherche
> Côte d'Or > Côte d'Or
30/07/2020 03:06

DIJON : Fermeture temporaire d’un cinéma centenaire

La décision est prise. Le Ciné Darcy baisse son rideau au mois d’août en raison de la crise sanitaire, mais pas uniquement. Quel avenir pour les salariés du Darcy ? Une réouverture est-elle possible en septembre ? Quel rôle joue le cinéma américain sur la programmation au Darcy mais aussi à l’Olympia ? 
Rencontre avec Maude Lamotte chargée de la programmation et de l’animation à l’Olympia et au Darcy.

Il y a quelques jours, un communiqué de presse indiquait : «Sylvie Massu, dirigeante des cinémas Olympia et Darcy de Dijon, a pris la lourde décision de baisser le rideau de son cinéma centenaire durant le mois d’août. Depuis la réouverture des cinémas le 22 juin dernier, nos établissements fonctionnent au ralenti et il devient économiquement difficile de garder nos deux sites ouverts, faute de spectateurs»

Les spectateurs boudent le cinéma ?


Maude Lamotte : «En fait, ils ont perdu l’habitude de venir. Il faut que les gens reprennent goût à revenir au cinéma. Mais nous sommes bien conscients que cette envie de revenir dans nos salles doit être motivée par des offres cinématographiques, et là, depuis le déconfinement ce n’est pas le cas. Nous n’avons pas de films porteurs, pas de grosses locomotives, je parle de films américains. Pour les films français, même s’ils sont bons, ils ne décollent pas. Mais on comprend très bien que nos clients soient un peu réticents pour venir dans nos salles. Mais on fait avec, ce qui nous conduit, malheureusement, à prendre certaine décision, comme celle de fermer temporairement le Darcy»

Vous avez les yeux rivés sur le continent américain ?


«Carrément. Notre crainte, c’est que les cinémas américains n’ouvrent pas avant le début de l’année 2021. Si c’est le cas, les studios américains bloqueront les sorties de films et nous n’aurons, en France, aucun film porteur. Je préfère ne pas y penser»

Actuellement l’Olympia vous sauve ?


«On a perdu 50% des entrées au Darcy et à l’Olympia, par rapport à la même période de l’année dernière nous sommes moins 60, 65%. Ce n’est pas le pire des scénarios, il y a des cinémas dans des situations beaucoup plus dramatiques. Ce qui nous sauve, effectivement, c’est que nous avons la possibilité de rapatrier la programmation du Darcy à l’Olympia. On va aménager les horaires pour que, notamment les fidèles du Darcy puissent garder leurs habitudes»

Quel est l’avenir des salariés du Darcy ?


«Concernant les salariés du Darcy, il n’y a pas de chômage partiel à ce jour. Ils vont rejoindre l’équipe de l’Olympia. Avec les vacances des uns et des autres le mois d’août se passera très bien. Le seul changement, c’est que nous ne prendrons pas de CDD dont nous avions besoin les années précédentes à l’Olympia pour remplacer le personnel en vacances. L’équipe du Darcy sera là»

Comment voyez-vous la rentrée de septembre ?


«Pour la rentrée, on va voir. Notre objectif est de rouvrir le Darcy au plus vite. Mais on vit au jour le jour. Nous n’avons pas de visibilité. Vous savez, même au niveau de la programmation, je connais la liste des films à l’affiche pour le mercredi seulement 48 heures avant, et encore. C’est vous dire l’ambiance professionnelle dans laquelle nous sommes depuis le déconfinement»

Vous gardez espoir ?


«Ah mais bien sûr. D’ailleurs on va profiter de cette fermeture temporaire pour donner un petit rafraichissement au Darcy. On va notamment ré-housser tous les sièges, faire un grand nettoyage dans les cabines, faire du tri dans les affiches. Il y a beaucoup de recoins dans un cinéma, et avec un ciné plus que centenaire, croyez-moi, il y a du boulot.»


Du côté «des films à l'affiche» (voir nos photos)  le Darcy a choisi des films en forme de clin d'oeil à la situation et à la crise sanitaire. Une façon de tenter de dédramatiser cette période délicate. 

                                                                                                                                                                             Norbert Banchet