Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
31/03/2021 17:29

DIJON : «Les retraités basculent dans la précarité», déclarent les organisations syndicales

La journée d’actions des retraités de ce mercredi 31 mars s’est traduite par un rassemblement sur la place de la République en début d’après-midi.
En cette journée d’actions nationale, l’appel à la manifestation provenait de l’intersyndicale CGT, CFE/CGC, FO, CFTC, FSU, FGR-FP, Solidaires et LSR et visait à mettre l’accent, notamment, sur «le gel des pensions et la baisse souhaitée des allocations».

Sur la place de la République à Dijon ce mercredi 31 mars 2021 en début d’après-midi, le rassemblement d’environ 150 personnes a découragé les organisateurs à défiler, sans les empêcher toutefois d’insister sur la place des retraités, la place et la considération «qui devrait leur être accordée».

«Les retraités ne coûtent pas un pognon de dingue», a rappelé en substance Philippe Chulot de la FSU, dénonçant un traitement discriminatoire des personnes âgées par le gouvernement et dans la société.
L’augmentation de 0,4 % des pensions ne suffit pas. Daniel Noirot de la CGT a exprimé la revendication suivante : une pension minimale pour tous les retraités qui ne soit pas inférieure au Smic. La moyenne de retraite à 1.400 euros en France est jugée «très loin de l’ISF».

Pour Christian Dyon, de la CFE-CGC, il y aussi le besoin d'un renforcement du statut social des retraités, «toujours actifs malgré leur âge». D’après les militants syndicaux réunis en cette journée, «le gel des pensions fait basculer les retraités dans la précarité».

La manifestation s’étant déroulée ce mercredi a vu les retraités s’inscrire plus largement dans des revendications liées au contexte sanitaire.
En parlant de «santé culturelle des retraités», Max Genoud (LSR 21) a eu une pensée pour un monde culturel mis à mal. Dans les interventions précédentes, les «mensonges du gouvernement» sur les masques, sur les chiffres de la contamination et le manque d’écoute des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé ont été fustigés.
Les EHPAD sont «transformés en morgues» selon les syndicats, s’indignant de la non-réouverture de structures hospitalières de proximité pendant que «des patients âgés ne sont pas pris en charge».

«Le profit à tout prix montre son inhumanité», a-t-on également entendu lors d’un rassemblement où les retraités ont donc demandé davantage de considérations et d’attentions, en tant que contributeurs et actifs de la société.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

«Les retraités veulent vivre»















Infos-dijon.com - Mentions légales