Recherche
> Côte d'Or > Côte d'Or
22/04/2020 11:47

IMPÔTS : Déclarer plus simplement ses revenus en 2020

Les services des Finances publiques sont mobilisés pour répondre en distanciel aux contribuables et proposent une innovation pour simplifier la déclaration d'impôts à plus de la moitié des foyers fiscaux de la Côte-d'Or.
La campagne 2020 de déclaration des revenus 2019 se déroule jusqu'au 8 juin 2020 pour les télédéclarations et jusqu'au 12 juin 2020 pour les déclarations sur papier. Le contexte du confinement amène à ce qu'une organisation particulière soit mise en place par la direction régionale des Finances publiques de Bourgogne Franche-Comté et du département de la Côte-d’Or (DRFiP).

Il n'y aura pas d'accueil du public dans les Centres des Finances publiques. Les usagers sont invités à privilégier la déclaration par Internet et les contacts par téléphone et par courriel (avec la messagerie sécurisée dans l'espace particulier sur www.impots.gouv.fr). Les partenariats et les opérations de réception du public sur les différents sites sont également suspendus.

Les services mobilisés pour cette mission prioritaire


Comme l'explique le directeur régional Jean-Paul Catanese depuis plus d'un mois la DRFiP a mis en place un plan de continuité d'activité afin de remplir les missions prioritaires malgré la crise sanitaire. La campagne de réception des déclarations de revenus en fait évidemment partie. «Tous les services, toutes les trésoreries sont en état de fonctionner avec un effectif réduit et un recours télétravail» précise-t-il. Le fonctionnement sera normal puisqu'une partie des personnels ont été réaffectés pour renforcer les équipes gérant cette campagne.

C'est pour cela que les dates de clôture, tombant habituellement autour du 15 mai, ont été repoussées de près d'un mois, afin de donner du temps aux contribuables pour déclarer leurs revenus dans la «sérénité» malgré le contexte et le recours accru aux outils numériques.

La nouveauté de la «déclaration automatique»


La Côte-d'Or compte 300.000 foyers fiscaux. 47% sont imposables et 53% sont non imposables. 65% d'entre eux ont déjà eu recours à la télédéclaration. Jean-Paul Catanese s'attend bien sûr à une forte progression du recours à la télédéclaration.

Tenant à montrer que les Finances publiques savent innover, le directeur régional met en avant le principe de la «déclaration automatique». Sur l'ensemble des foyers fiscaux du département, les services connaissent déjà les revenus de 180.875 d'entre eux. Ce sont les revenus que l'on retrouvait préimprimés sur les télédéclarations.

Jusqu'à présent, il fallait se connecter sur le site, vérifier et valider. Nouveauté de l'année, si tous les montants correspondent et que le contribuable n'a rien à modifier, alors il n'y a plus besoin de valider ou de renvoyer un document. L'impôt sera établi sur cette base. Les informations seront mentionnées dans un courriel ou un courrier que les usagers pouvant bénéficier de cette innovation recevront.

Bien sûr, si l'usager constate que certains éléments doivent être ajoutés ou modifiés (des réductions d'impôts du fait de dons par exemple), il aura alors à déclarer ses revenus comme les années précédentes.

«Télédéclarer, c'est plus facile»


Le directeur régional met en avant que «télédéclarer, c'est plus facile» en soulignant le «parcours balisé» du site Internet des Impôts ainsi que la «souplesse» d'utilisation puisque le contribuable peut faire des modifications même plusieurs jours après avoir commencer à remplir les formulaires. Le site est «très sécurisé», l'usager connaît le calcul à la fin du processus qui est accompagné d'un accusé de réception.

À noter que les usagers qui ont déjà télédéclarés par le passé ne recevront pas de déclarations imprimées cette année. Sur l'ensemble de la France, cela permettra d'économiser «plusieurs centaines de tonnes de papier».

«Le grand avantage du prélèvement à la source»


Entre le contact par téléphone par internet, la déclaration automatique, la prolongations des délais et les équipes renforcées par des personnels disponibles et formés, Jean-Paul Catanese espère que la campagne 2020 se passera dans de bonnes conditions pour les contribuables malgré les contraintes du confinement.

Pour les contribuables inquiets d'une éventuelle complication pour la campagne des impôts 2021 liée à l'effet de mesures de soutien économique aux entreprises cette année, Jean-Paul Catanese tient à signaler le «grand avantage du prélèvement à la source qui s'adapte dès le premier mois». Ainsi, le recours à l'activité partielle par les employeurs peut amener des variations de salaires. Elles seront prises en compte par le prélèvement à la source même si les contribuables conservent toujours la possibilité d'ajuster leur taux personnalisé.

Jean-Christophe Tardivon

Contacts

- pour toute question sur le prélèvement à la source, vous pouvez appeler le 0 809 401 401 (appel non surtaxé) du lundi au vendredi de 8h30 à 19h00.
- pour les autres questions, vous pouvez contacter les services de la DRFiP :
• via la messagerie sécurisée à partir de l’espace particulier sur www.impots.gouv.fr ;
• par téléphone au 03 80 28 68 48 du 21 avril au 12 juin 2020, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h à 16h30 (sauf le vendredi 22 mai).